Et après ton dépôt de Poinzéraut tu vas faire quoi ?

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Digilap'
Éloquent
Messages : 309
Enregistré le : mar. 24 févr. 2015, 10:11
Echelle pratiquée : N
Prénom : Rémy
Site Internet : http://partagernospassions.actifforum.c ... ature-en-n
Localisation : Saint-Claude, Jura
Âge : 42

Re: Et après ton dépôt de Poinzéraut tu vas faire quoi ?

Message par Digilap' » jeu. 23 mai 2019, 07:22

Superbe faisceau de voies.
:applause: :applause:
Digilap' / Rémy

Avatar du membre
Brian63
Messages : 35
Enregistré le : lun. 13 déc. 2010, 14:45
Echelle pratiquée : HO
Prénom : patrick
Club : RMC71 & UAICF 63
Localisation : Clermont-Ferrand
Âge : 56

Re: Et après ton dépôt de Poinzéraut tu vas faire quoi ?

Message par Brian63 » jeu. 23 mai 2019, 10:28

Bonjour, juste un petite question technique, on voit quelque chose de blanc autour des rails entre les liaisons modulaires , c'est de la résine pour bloquer les voies ? merci bonne journée
Membre du RMC71 et UAICF 63

Avatar du membre
François Dubois
Démonstratif
Messages : 1387
Enregistré le : mer. 18 juil. 2012, 16:23
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Dijon
Âge : 37

Re: Et après ton dépôt de Poinzéraut tu vas faire quoi ?

Message par François Dubois » jeu. 30 mai 2019, 02:19

Salut Brian63. Ce que tu vois en blanc c'est de la colle à bois pour bien rigidifier les extrémités (en plus des rails qui sont soudés sur les vis).
Sinon, aujourd'hui j'ai attaqué la pose des moteurs d'aiguilles Cobalt :) (4 de posés sur 24 :P )
Il fait COUCHETTE et MI-COUPLE

Avatar du membre
Dangui95
Exubérant
Messages : 2966
Enregistré le : lun. 27 août 2007, 20:44
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Gilbert
Club : Des échappés de l’asile.
Localisation : Val d'oise
Âge : 65

Re: Et après ton dépôt de Poinzéraut tu vas faire quoi ?

Message par Dangui95 » mar. 09 juil. 2019, 09:58

Toujours sur tes moteurs François ?
Cantalou expatrié

Tonton Jean
Expansif
Messages : 2349
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: Et après ton dépôt de Poinzéraut tu vas faire quoi ?

Message par Tonton Jean » dim. 14 juil. 2019, 00:21

J'aimerais revenir sur l'analyse de Roc concernant la dilatation ou le retrait avec des changements de température.

Au CFFC nous avons de longues coulisses tant avec la Bosse que la Maurienne. Chaque élément fait environ 2,5 m de long. La voie est posée directement sur le contreplaqué, fixée par des pointes avec des éclisses soudées. Nous avons prévu des joints de dilatation correspondant sensiblement à la largeur de la meule soit un bon mm. Cet espace s'est avéré insuffisant lors d'une exposition où la température ambiante était particulièrement élevée. La voie était en zigzag et nous avons dû donner un coup de meule supplémentaire ce qui donne un espace de près de 3 mm "à froid".

Les parties décorées dont les longueurs varient de 1 m à 2,5 ne possèdent pas de joints de dilatation. Comme avec les LRS, le ballast bien collé les frottements des rails sur les traverses avec des rails peints, les extrémités soudées sur des supports métalliques offrent assez de résistance pour contraindre les dilatations.

Nous sommes confrontés à deux phénomènes : la dilatation du métal, effet rapide, voire immédiat et le retrait du contreplaqué qui est très lent. Il faut plusieurs jours, voire une bonne semaine pour que les effets du retrait de ce contreplaqué soient sensibles. Ce type de retrait est dû à l'évaporation de l'eau contenue à l'intérieur des fibres du bois et cela se fait lentement. Nous avons une fois été confrontés à cela. Le réseau stocké en milieu froid donc pas très sec a été monté durant un mois dans un local très sec et bien chauffé. Au bout d'une dizaine de jours, le retrait était sensible ; des espaces de coupures (environ 1 mm) étaient près d'être fermés ce qui allait perturber le fonctionnement du réseau. Lors d'une exposition de quelques jours, rien ne se produit. Rappelons que le taux de retrait du contreplaqué est environ la moitié de celui du bois massif, le chêne étant la pire de toutes les essences avec un taux presque double de celui du sapin. Mais attention, le retrait du bois se fait sur les sections (effets radial et tangentiel) pas sur les longueurs (effet longitudinal proche de zéro). Donc le retrait du CP ne peut se faire que dans le sens perpendiculaire des fibres et comme les plis sont croisés et collés, il est normal que le retrait soit minime. Le retrait en épaisseur est négligeable avec du CP de 10 mm.

Répondre