Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

La gare de Saint Martin Lys

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur: MOD

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Mer 02 Mai 2018, 18:33 
Christophedeb a écrit:Et encore plus léger et le prix d'une poignée de cerises : le relief en boites d'oeufs...
Oui, mais ça met 3 semaines à sécher.
Michel, mimoduliniste du Midi
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 25839
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 22:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 75
Echelle pratiquée: H0

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Mer 02 Mai 2018, 20:34 
Christophedeb a écrit:le relief en boites d'oeufs, trempées dans de l'eau, mixées et mélangées avec de la colle vinylique et un peu de plâtre. Ça tient, c'est costaud et léger.

Cette technique là, je l'utilise et j'en suis très satisfait.
Pour le séchage, le fait qu'il y a un peu de plâtre raccourci grandement cette étape (pour des épaisseurs allant de 5 à 10 mm environ).
Philippe
Avatar de l’utilisateur
Fifi36
Exubérant
 
Messages: 2745
Inscrit le: Jeu 01 Déc 2005, 21:22
Localisation: ARTHON 36
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Philippe
Club: TGV 086 Châtellerault

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Mer 02 Mai 2018, 20:45 
Et oui Prof, comme dit Fifi36, le fait de mettre un peu de plâtre accélère grandement la vitesse de prise :wink:
Sinon, d'accord avec toi, c'est long au niveau de l'évaporation :mort:
Y a comme un goût d'pomme
Avatar de l’utilisateur
Christophedeb
Schtroumpf de base
 
Messages: 27601
Inscrit le: Jeu 08 Déc 2005, 18:53
Localisation: Pusignan, Rhône
Âge: 51
Echelle pratiquée: H0
Club: Rigollots© and co

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Mer 02 Mai 2018, 23:15 
Grmpf... la mayonnaise en boitazeuf, j'ai essayé, je suis pas convaincu.
De toutes façons, ces truc, que ce soit les boitazeuf ou les enduits de rebouchage, c'est comme le carton : c'est plein de cellulose.
Et j'aime pas le carton. :diable:

Suite des aventures.

Un fois tout le bazar sec, vient le moment de mettre en peinture avant de floquer.
Que ce soit le sol, végétalisé ou pas, ou les murs.
J'utilise des jus d'acryliques.

Je commence presque systématiquement par un jus de noir de mars, pour souligner les reliefs et éventuellement teinter. Noir de mars parce que c'est un noir froid, et les calcaires ont souvent une teinte froide. Je serais sur autre chose que du calcaire que je choisirais sans doute du noir d'ivoire, plus chaud.
Ce jus est appliqué au pinceau à pochoir.
Image
On voit ici que c'est assez sombre, mais ça va s'éclaircir sensiblement en séchant.

Pour casser l'uniformité de teinte, d'autres jus sont passés par-dessus une fois que le noir est sec (ou presque, mais il faut faire attention que les pigments soient bien fixés sur le support avant de remettre de la flotte) : vert de vessie là où il y a de l'humidité, sienne là où il y a de l'argile ou de la terre.
Ca donne à peu près ça à la fin.
Image
Pour les puristes : je sais que la photo est totalement cramée, mais c'est un recadrage d'un ensemble beaucoup plus sombre...

Les murs sont traités de la même façon, à un détail près : les couleurs autres que le noir sont appliquées pierre par pierre, et avec des jus beaucoup plus concentrés (et variés).

Une remarque à propos des murs : il faudra que j'y revienne (là, le temps me manquait).
En effet, ils sont globalement beaucoup plus sombre que ce qu'on voit ici, et les joints sont clairs (sur la photo, vous voyez que c'est exactement le contraire).
Dernière édition par Roc le Jeu 03 Mai 2018, 00:05, édité 1 fois au total.
.
Avatar de l’utilisateur
Roc
Promesse tenue
 
Messages: 21009
Inscrit le: Jeu 22 Fév 2007, 13:51
Localisation: Aude
Âge: 50
Prénom: Olivier
Club: Intermittent des Rigollots©

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Mer 02 Mai 2018, 23:40 
Noir de mars... comme tes photos qui sont tellement cramées (je te cite) qu'elles ne se montrent pas... L'abus de carton, sans doute !
Enthalpique et pic et colegram
Avatar de l’utilisateur
François Pignon
Le dernier métro
 
Messages: 22900
Inscrit le: Dim 10 Août 2008, 15:06
Localisation: Aix-les-Bains / Le Revard 3mn d'arrêt
Âge: 69
Echelle pratiquée: H0 ép I/III
Prénom: C'est juste François
Club: Rigollots® and co

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Mer 02 Mai 2018, 23:56 
Pas de photo pour moi non plus et j'aime bien le carton. :ange:
Alain.
Le zéro extraordi'Nord
Avatar de l’utilisateur
Ten-wheel
c'est le Nooord !
 
Messages: 17892
Inscrit le: Ven 05 Oct 2007, 14:41
Localisation: Sud Aveyron
Âge: 68
Echelle pratiquée: Zéro époque II
Prénom: Alain
Club: Cercle du Zéro et Les Méclents

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Jeu 03 Mai 2018, 00:07 
Ca devrait mieux se voir maintenant. :ange3:
.
Avatar de l’utilisateur
Roc
Promesse tenue
 
Messages: 21009
Inscrit le: Jeu 22 Fév 2007, 13:51
Localisation: Aude
Âge: 50
Prénom: Olivier
Club: Intermittent des Rigollots©

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Jeu 03 Mai 2018, 09:48 
François Pignon a écrit:Noir de mars... comme tes photos qui sont tellement cramées (je te cite) qu'elles ne se montrent pas... L'abus de carton, sans doute !


M'ouai, il a beau dos le carton...........du cubitainaireu..... :ange3:
L'expérience est une lanterne qui n'éclaire que le chemin parcouru...(CONFUCIUS?..) eh ben, j'suis pas pressé d'arriver!
Avatar de l’utilisateur
Mtb
Volubile
 
Messages: 2211
Inscrit le: Ven 22 Sep 2006, 12:42
Localisation: MONTAUBAN 82
Âge: 66
Echelle pratiquée: HO /HOe
Prénom: Jean-Marc

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Jeu 03 Mai 2018, 10:56 
Roc a écrit:Le croiriez-vous ? Avec la colle PU, le carton a réussi à se tortiller quand même.
J'AIME PAS LE CARTON ! :mort:


C'est le carton qui ne t'aime pas...

Je colle tout à la Cléocol, et je n'ai jamais de problèmes. Pas besoin de coup de bombe sur l'envers ou quoi que ce soit.
Sur l'endroit, avant peinture, un coup de Gesso et c'est bon.

Sinon, pour info, ce carton est d'une des meilleures qualités disponibles, et non, la texture n'est pas obtenue par sablage. Tu pourrais essayer de faire la même avec ta machine laser.

Nan, je rigole. Vu ta bécane, il te faudrait 3 semaines pour 10 cm2... :mdr:

Sinon moi aussi je n'aimais pas le carton avant. Je ne jurais que par le plastique.
J'ai appris à changer d'idée et je passe mon temps à découper du carton et du MDF maintenant. Bon, merci le laser, parce que sans... :siffle:
Avatar de l’utilisateur
L. Demarcq
Prolixe
 
Messages: 1739
Inscrit le: Ven 16 Déc 2005, 12:33
Localisation: Nogent sur Oise
Âge: 45

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Jeu 03 Mai 2018, 13:10 
Roc a écrit:Les murs [...] sont globalement beaucoup plus sombre que ce qu'on voit ici, et les joints sont clairs (sur la photo, vous voyez que c'est exactement le contraire).

Au début, les joints sont clairs (couleur du ciment de jointoiement). Puis le lessivage fait son œuvre, uniformisant les teintes. Les saletés s'accrochent dans les pierres (et ciments) poreux, mais glissent sur les surfaces lisses et dures (comme les schistes ardoisiers).
Enfin, près du sol, l'humidité remonte : mousses, moisissures, algues font que même les joints en ciment noircissent.
Tu as donc déjà fait la moitié du travail. :mrgreen:
A l'arrivée, on voit un camaïeu de gris, ocres, sienne etc.
Rien ne vaut l'observation de photos réelles.

Sur un viaduc que tu connais peut-être :wink: , voilà la différence entre le pilier d'origine, et le pilier restauré (mêmes pierres) :

Image

Et de mon point de vue : éviter le noir pur, qui n'existe pas dans la nature, et qui absorbe tous les effets.

Concernant le collage du carton : d'expérience, j'évite de le mettre au contact d'un enduit aqueux et (trop) liquide. Si je suis vraiment obligé, je mets une chute de dépron, que j'enlève ensuite pour la remplacer par ledit carton, collé parcimonieusement à la colle blanche épaisse.
Sinon, c'est Depron®, mousse, Forex®, ou... plastique gravé !
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 15714
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Ven 04 Mai 2018, 10:56 
Pour la colle, j'imaginais (naïvement à l'évidence) que la Sader rouge était assez peu liquide pour éviter les tortillages du carton (d'autant qu'elle était assez sèche dans le flacon, j'ai du depuis l'allonger d'un peu d'eau sinon elle ne sortait plus par le trou du flacon). J'essaierai avec la Cléocol, ça ne me coûtera pas très cher d'en acheter un flacon...

Pour les joints :
Oui, je sais, la mousse, les lichens, la crasse, l'altération du ciment, tout ça.

La réalité est têtue :
Image
Où l'on voit que sur CE mur, les joints sont restés plus clairs que les pierres (elles mêmes patinées à souhait avec des couleurs allant de l'ocre au noir verdâtre - ou au vert noirâtre ? - en passant par le gris-bleu naturel de ce calcaire).

Ca se voit encore mieux sur cette photo même si c'est flou (et si on voit que les joints de TOUS les autres murs, que ce soit le portail du tunnel ou le mur au-dessus, sont effectivement plus sombre que la pierre, qui soit dit en passant est elle-même plus sombre que celle du mur qui nous intéresse ici).
Image

Les deux illustrations ci-dessus sont des extraits de photos publiées sur le blog degareenligne.

Quand au noir.
Le noir pur n'est pas un problème. Puisque de toutes façons, le noir "pur" n'existe pas comme je l'ai expliqué.
Ce qui pose problème, c'est si on l'applique uniformément, et uniquement.
Comme n'importe quelle couleur, que ce soit le rouge des tuiles, l'ocre du crépis, le vert de l'herbe, le brun des traverses, ce qui nuit au rendu final et qui est une hérésie, c'est de sortir la couleur du tube et de l'appliquer consciencieusement au pinceau. On ne fait pas de la peinture en bâtiment.
C'est comme pour les flocages d'ailleurs : aucun pré, aucun arbre n'a la couleur du flocage sorti du pot.

Toutes les couleurs de la nature sont des mélanges, de juxtapositions de teintes plus ou moins proches et plus ou moins intenses.
On va donc nous aussi mélanger et juxtaposer.

D'où ma très très grande préférence pour les enduits qui fixent les pigments à coeur, comme le MAP ou la pierre synthétique (ou la chaux), et qui permettent d'utiliser des jus (des détrempes, des lavis...).
On passera en général trois fois au moins sur une surface : une première fois avec la teinte de base, plus ou moins intense, une seconde pour appliquer une nuance froide, une troisième pour la chaude (et si la teinte de base est claire, un passe un premier jus noir pour structurer le fond).

Dans mon cas, tu l'as vu Renato, le noir est utilisé à la fois pour teinter et structurer, puis je passe du vert de vessie (c'est le vert le plus utilisé pour représenter la végétation dans un paysage en aquarelle), teinte froide, puis du terre de sienne, teinte chaude (je trouve le mien un peu trop rose, mais ça n'est pas vraiment mieux avec mon terre d'ombre).
.
Avatar de l’utilisateur
Roc
Promesse tenue
 
Messages: 21009
Inscrit le: Jeu 22 Fév 2007, 13:51
Localisation: Aude
Âge: 50
Prénom: Olivier
Club: Intermittent des Rigollots©

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Ven 04 Mai 2018, 17:05 
Super projet, je m'installe au premier rang
Tu compte reproduire une époque en particulier ?
Avatar de l’utilisateur
X4500
Débordant
 
Messages: 3392
Inscrit le: Sam 13 Oct 2012, 18:22
Localisation: St-Alban-Les-Eaux
Âge: 35
Echelle pratiquée: Ho

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Sam 05 Mai 2018, 00:29 
Comme vous le savez, je fais (faisais ?) beaucoup de chose en papier / carton. Je n'ai jamais eu ce problème de gondolage... à condition de ne pas diluer la colle. Et pas de problème non plus avec les pierres hexagonales décapod sablées au laser... :siffle:
Et comme vous le savez aussi, j'utilise de préférence de la Sader "normale", pas de la rapide. Les autres blanches vinyliques notamment les marques de GSB me semble moins "bien". Jadis, j'utilisais la Flexiplé, colle à reliure de chez Rougier & Plé, idéale pour les papiers / cartons (c'est étudié pour !) introuvable dans nos provinces à moins de la faire venir en VPC. Je pense que la Cléocol est une colle du même genre car elle reste souple en séchant, que j'essaye depuis quelques temps, kivabien et même très bien avec les papiers / cartons, ainsi que les polystyrènes, Dépron et qu'on sort.
Enthalpique et pic et colegram
Avatar de l’utilisateur
François Pignon
Le dernier métro
 
Messages: 22900
Inscrit le: Dim 10 Août 2008, 15:06
Localisation: Aix-les-Bains / Le Revard 3mn d'arrêt
Âge: 69
Echelle pratiquée: H0 ép I/III
Prénom: C'est juste François
Club: Rigollots® and co

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Sam 05 Mai 2018, 08:48 
Pour moi, c'est colle blanche en format "scolaire" : flacon d'un litre acheté dans un magasin qui va bien (Arteis). Jamais eu de problème non plus, que ce soit avec du Canson ou du carton. J'en mets avec parcimonie (de préférence étalée au pinceau) et ça se passe bien :mrgreen:
Y a comme un goût d'pomme
Avatar de l’utilisateur
Christophedeb
Schtroumpf de base
 
Messages: 27601
Inscrit le: Jeu 08 Déc 2005, 18:53
Localisation: Pusignan, Rhône
Âge: 51
Echelle pratiquée: H0
Club: Rigollots© and co

Re: La gare de Saint Martin Lys

Publié: Sam 05 Mai 2018, 09:45 
J'utilise deux colles blanches :
- pour mélanger aux enduits : colle blanche classique, à bois type Sader ou Cléopâtre orange.
- pour le collage du carton : la Cléopâtre verte, à prise rapide et contenant très peu d'eau. Elle se rapproche en qualité de ce qu'évoque Môssssieur Pignon.

Après, chacun ses techniques, hein.
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 15714
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

PrécédentSuivant

Retour vers Loco-Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot], H0 livier, Tonton Jean et 22 invité(s)