La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Aubrac
Loquace
Messages : 1123
Enregistré le : sam. 24 oct. 2009, 05:38
Echelle pratiquée : H0 H0m H0e
Prénom : Marcel
Localisation : Tahiti

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Aubrac » jeu. 04 juil. 2019, 10:48

Bonjour à tous,
Merci à tous les intervenants dont les commentaires très intéressants permettent de se faire une meilleure idée des besoins différents selon les modélistes.
Je viens de recevoir des nouvelles de David Rees, le développeur de Bluerail Trains, qui donne des nouvelles de deux projets en cours, dont l'un est très avancé et sera présenté au prochain Train Show du NMRA à Salt Lake City. Voici la traduction effectuée par mes soins :
"Bonjour de BlueRail,
Voici une information concernant le développement de BlueRail Trains. Je suis heureux de vous informer que BlueRail a été impliqué dans deux projets de co-développement distincts, mais liés. Les deux projets battent leur plein (je peux vous donner quelques détails sur l’un de ces projets). Le premier est un module que nous avons développé en coopération avec Tam Valley Depot. Cette carte vous permet de connecter le décodeur DCC de votre choix pour contrôler votre locomotive et éditer des CV avec votre Smartphone à l'aide de l'application BlueRail. Le module que j’utilise est une carte de 6 ampères mesurant 1,25 ”x 2,75”. Il existe également une version HO avec un ampérage inférieur, de 0,75" x 1,5". Les cartes peuvent être alimentées avec la source d'alimentation de votre choix: CA, CC, DCC et batterie. Ces modules sont presque disponibles. Les prix et les fiches techniques seront bientôt rendus publics, ainsi qu'un formulaire d'inscription à la pré-commande. Les modules seront mis à disposition en fonction de la priorité d'inscription au fur et à mesure qu'ils sortent de la chaîne de montage. De plus amples informations sur le produit seront disponibles via ce groupe de courrier électronique et sur le site Web BlueRailTrains.com (après la prochaine mise à jour). Un lien sera envoyé à ce groupe de diffusion lorsqu'une fiche d'inscription sera prête. Des informations seront bientôt disponibles pour les détaillants. Le contrôle DCC sera d'abord ajouté à l'application BlueRail (avant le portage sur Android). Voici un article décrivant pourquoi nous développons d'abord sur iOS: http://bluerailtrains.com/2017/02/12/wh ... e-android/

Si vous assistez à NMRA 2019 à Salt Lake City, Pete Steinmetz de DeadRail Installs aura un module fonctionnel à disposition que vous pourrez consulter. Pete organise une démonstration le mardi soir à 18h30 (et une démonstration DeadRail le jeudi soir à 18h30). Il sera disponible après la démonstration du mardi pour montrer le module et répondre aux questions. La démonstration de jeudi traitera de Dead Rail, mais une grande partie sera consacrée au nouveau module des trains BlueRail.

La deuxième carte en codéveloppement est un produit tout compris dans lequel le décodeur de son DCC et le module Bluetooth sont tous intégrés dans une seule carte. Le fabricant possède une bibliothèque de sons formidable et des décennies d'expérience dans la fabrication de décodeurs sonores DCC. Les cartes seront donc disponibles dans une variété de variantes sonores et d'ampérages. Ces cartes sont produites en volume, donc elles prennent un peu plus de temps à être commercialisées. Ce sera un produit impressionnant, mais le fabricant nous a demandé d’économiser davantage de renseignements jusqu’à ce qu’ils fassent une annonce (celle-ci ne se fera pas à Salt Lake City).

Ces deux produits sont passionnants. En testant les prototypes, j'ai vraiment aimé utiliser les deux. Ils ont chacun leurs forces. Ils travaillent bien ensemble côte à côte.
Le produit Tam Valley présentera un intérêt particulier pour les utilisateurs de grandes échelles ayant besoin de plus de 4 ampères ou pour toute personne possédant un décodeur de son DCC spécifique que vous souhaitez contrôler et éditer depuis un Smartphone. Sa capacité à lire / écrire des CV, son support sur batterie, et les opportunités qu’il offre aux utilisateurs qui disposeront enfin d’options de contrôle des trains, sont remarquables. Sans oublier le fait que ce produit sera disponible cet été. Tam Valley est une société primée basée à San Diego qui fabrique des produits de contrôle de train miniature depuis de nombreuses années. Ils ont acquis une excellente réputation dans la production de composants électroniques de contrôle de train, DCC et de traçage fiables et de haute qualité.
Le deuxième produit est passionnant car c’est le premier décodeur de son DCC haut de gamme avec contrôle Bluetooth intégré. Toutes les communications bidirectionnelles ont lieu instantanément. Il n’est pas nécessaire de comprendre les CV: vous pouvez modifier les sons et contrôler plus de 300 paramètres en temps réel à l’aide d’une interface conviviale, organisée de manière logique. Pour plus de flexibilité, vous pourrez également contrôler le train via les rails de votre réseau DCC préféré (en plus de l’utilisation de CC ou de batterie pour l’alimentation). Le module Bluetooth intégré mesure 6 mm x 9 mm, ce qui confère à la carte un format très réduit.

Ce qui est excitant à propos de ces deux produits, c’est le partenariat que nous entretenons avec des entreprises expertes dans leur domaine, ce qui leur permet de se concentrer sur la fabrication de matériel et de sons de contrôle du train (comme c’est toujours le cas) et permet à BlueRail de concentrer son énergie sur la création d’interfaces de contrôle de grande qualité (et le firmware qui le supporte). Vous bénéficiez de toutes les fonctionnalités développées par BlueRail (telles que les mises à jour simples de micrologiciels de liaison sans fil avec liaison et sans fil) et de la tranquillité d'esprit grâce à l'utilisation d'un système de contrôle adopté par de nombreux fabricants (BlueRail, Tam Valley, Bachmann et nos autres partenaire). Les deux produits en développement actuellement (et les produits que nous avons développés dans le passé) sont tous contrôlés par la même application. Ils sont complètement compatibles les uns avec les autres et peuvent être mélangés et combinés (à des fins de contrôle).

L'année 2019 s'avère être l'année du contrôle des trains. BlueRail tient à remercier tous ses amis et sympathisants d’avoir contribué à la réalisation de cet objectif"

Avatar du membre
Fa 85
Intarissable !
Messages : 6091
Enregistré le : sam. 16 févr. 2008, 00:45
Localisation : La Roche sur Yon

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Fa 85 » jeu. 04 juil. 2019, 20:12

Kit a écrit :
jeu. 04 juil. 2019, 07:54


Avant d'émettre un avis sur une modification "bien loin d'être "envisageable" par tous", il faudrait juste se remonter les manches et tester la chose au lieux de balblater dans le vide. Avoir un avis sur des systèmes dont on n'a même pas approché à moins de 10kms ça me sidère tout simplement. :siffle:

..ce n'est pas parceque mon "historique" est lié à l'analogique, que je m'interdis toute évolution….

..le DCC historique m'a déçu de part son aspect bien trop TTCC, et pourtant dernièrement, j'ai été vraiement bluffé par une 72000 Roco, fonctionnement et "sound", utilisé en Digital sur mes petits modules...donc oui, "l'évolution" apporte aussi beaucoup de choses très interressantes….

..la Radiocommande, et ses différentes technologies fait evidement partie, même si balbutiante, des possibilités du futur proche, si j'en crois les différents témoignages, dont le tien….

.ceci bien evidement, sévèrement modéré par la qualité attendue des composants des systémes, c'est un aspect assez generaliste, qui frappe notre domaine, comme bien d'autres, et dans lesquels, quelquefois ( ..trop souvent à mon gout..) la sophistication est malheureusement inversement proportionnel à la fiabilité, histoire de coûts...

..ce n'est pas une fatalité, les concepteurs de ces nouveaux systémes peuvent tout à fait avoir une approche qualitative, il ne faut donc pas le prendre à titre personnel….et esperer de beaux développements... :wink:

Fabrice

Avatar du membre
Kit
Causant
Messages : 247
Enregistré le : jeu. 04 oct. 2018, 19:27
Echelle pratiquée : ho

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Kit » ven. 05 juil. 2019, 14:11

Fa 85 a écrit :
jeu. 04 juil. 2019, 20:12

..la Radiocommande, et ses différentes technologies fait evidement partie, même si balbutiante, des possibilités du futur proche, si j'en crois les différents témoignages, dont le tien….
Sauf que, techniquement, ça n'a rien à voir avec de la radiocommande. Ce ne sont absolument pas les mêmes technologies. Un raccourci technique qui démontre que tu n'as que survolé la sujet sans t'y intéresser vraiment? :siffle:

Quant à la stabilité des produits électroniques dans le temps elle est évidente. Deux facteurs sont en jeux :
- la qualité des composants ;
- la qualité et la stabilité de l'alimentation.
Si ces deux conditions sont réunies, votre électronique peut durer des dizaines d'années voir bien plus.

Oui mais voila ... nul doute que les boucles de retournement gérées par court-circuit sont, pour une bonne part, responsable de la durée de vie très limité de certaines cartes ... l'électronique n'aime pas ça et même si ça s'utilise dans certains cas, tout électronicien vous dira que ce n'est pas souhaitable et que l'option court-circuit ne doit être utilisée qu'en dernière solution et surtout sans répétitions incessantes (demandez à votre PC ce qu'il en pense même s'il est protégé). Une machine qui tourne en rond en créant court-circuit sur court-circuit pour gérer les polarités d'alimentation des rails ça ne pose pas de problème à partir du moment où la machine n'a pas d'électronique de haut vol. Dans le cas contraire, c'est le meilleur moyen de flinguer vos platines.

Alimenter de l'électronique constituée de micro-composants (plus fragiles que les composants classiques) par du deux rails ... perso, je ne comprends pas que des industriels se soient lancés dans ce genre de chose. Si on est un peu sérieux, on se démerde pour alimenter correctement cette micro électronique. Avec le nombre de plantages que j'observe même sur des réseaux "tip-top" (ne me dites pas que vous n'avez jamais été dans l'obligation de jouer à la poussette!) démontre que le 2 rails n'est pas suffisamment fiable pour apporter une énergie stable et de qualité.

Tout ceci est une question de logique. Si on veut poursuivre dans le développement de l'électronique embarquée, un jour ou l'autre il faudra faire une croix sur l'alimentation par rails/roues/lames souples.
Protocabiste en herbe

Avatar du membre
Fa 85
Intarissable !
Messages : 6091
Enregistré le : sam. 16 févr. 2008, 00:45
Localisation : La Roche sur Yon

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Fa 85 » ven. 05 juil. 2019, 14:29

Kit a écrit :
ven. 05 juil. 2019, 14:11

Sauf que, techniquement, ça n'a rien à voir avec de la radiocommande. Ce ne sont absolument pas les mêmes technologies. Un raccourci technique qui démontre que tu n'as que survolé la sujet sans t'y intéresser vraiment? :siffle:
..juste que mes connaissances sur le sujet sont celles d'à peine un debutant, tu m'excuseras d'autant plus volontiers de quelques conneries que j'aurais pu ecrire …" la radiocommande", ce n'est pas d'ailleurs le titre même du fil ??... :wink:

..remerciements au passage sur ta parfaite demonstration du "bidule", :applause: et au final, de sa fragilité :wink: ...je n'ai jamais demandé à une de mes locs de se transformer en PC, l'inverse aussi d'ailleurs….

..donc oui, au final, de très belles choses envisageables grâce à toute cette mini electronique, au prix d'un entretien/echange de platine assez frequent, et des surcoûts afferents...j'ai alors quand même des doutes sur les potentialités du marché, et sans potentialité pas grand chose à esperer….

..nos tromblons analogiques bouffent sans doute de la merde en qualité de courant, et pourtant, ils résistent, eux…enfin pour la plupart…. :mrgreen:

Fabrice
Modifié en dernier par Fa 85 le ven. 05 juil. 2019, 14:45, modifié 2 fois.

Trimarco232
Disert
Messages : 419
Enregistré le : ven. 23 févr. 2018, 14:02
Echelle pratiquée : HO
Prénom : marco

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Trimarco232 » ven. 05 juil. 2019, 14:37

alors c'est quoi la différence entre une commande radio et une radiocommande ?

Avatar du membre
Aubrac
Loquace
Messages : 1123
Enregistré le : sam. 24 oct. 2009, 05:38
Echelle pratiquée : H0 H0m H0e
Prénom : Marcel
Localisation : Tahiti

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Aubrac » ven. 05 juil. 2019, 19:02

Bonjour à tous,
Dans son commentaire, Kit fait sans doute allusion à la radiocommande analogique qui utilisait un signal multiplexé de type PPM (Pulse Position Modulation), c'est à dire un codage par la position relative des impulsions dans le temps. C'était la commande classique en aéromodélisme avant l’avènement de la modulation d'impulsion codée (Pulse Code Modulation).

Pour le cas qui nous intéresse en matière de contrôle des trains, Bluetooth et Wifi utilisent des ondes radio UHF dans la bande de fréquence de 2,4 GHz pour transmettre les informations numériques aux récepteurs embarqués dans les engins moteurs. Mais Bluetooth et Wifi ne répondent pas aux mêmes usages, car le Wifi est plus performant (portée, bande passante) mais aussi plus gourmand en énergie et plus complexe à mettre en oeuvre. Le Wifi adopté par WifiTrax et Locofi, s'adresse plutôt aux réseaux où les engins moteurs sont alimentés par la voie (AC, DC ou DCC), les données numériques étant transmises par radio. Pour des locomotives alimentées par batterie embarquée, le module Bluetooth est plus économe en énergie, mais sa portée est inférieure à celle du Wifi. Enfin pour l'instant, car la version BT 5.0 semble plus performante sur le plan de la portée mais je ne l'ai pas expérimentée, mon Smartphone ne supportant que le 4.2 Low Energy. Bluerail et Monocacy ont fait le choix de Bluetooth pour la transmission des données numériques vers les modules.

Si un intervenant de ce forum a l'expérience de RailPro de Ring Engineering, il serait intéressant de connaitre son avis sur ce produit. Le kit de démarrage incluant le contrôleur est en effet au prix de 399 $, alors que les quatre systèmes précités dans le paragraphe précédent (BT ou Wifi) sont contrôlés par un simple Smartphone ou une tablette numérique que nous sommes nombreux à déjà posséder.

Avatar du membre
Kit
Causant
Messages : 247
Enregistré le : jeu. 04 oct. 2018, 19:27
Echelle pratiquée : ho

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Kit » ven. 05 juil. 2019, 19:21

Fa 85 a écrit :
ven. 05 juil. 2019, 14:29
..remerciements au passage sur ta parfaite demonstration du "bidule", :applause: et au final, de sa fragilité :wink: ...je n'ai jamais demandé à une de mes locs de se transformer en PC, l'inverse aussi d'ailleurs….

Citation qui, évidemment oublie la conclusion du post sur la nécessité d'une énergie embarquée à terme. Merci de rectifier.
Protocabiste en herbe

Avatar du membre
Fa 85
Intarissable !
Messages : 6091
Enregistré le : sam. 16 févr. 2008, 00:45
Localisation : La Roche sur Yon

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Fa 85 » ven. 05 juil. 2019, 19:33

Kit a écrit :
ven. 05 juil. 2019, 19:21
Fa 85 a écrit :
ven. 05 juil. 2019, 14:29
..remerciements au passage sur ta parfaite demonstration du "bidule", :applause: et au final, de sa fragilité :wink: ...je n'ai jamais demandé à une de mes locs de se transformer en PC, l'inverse aussi d'ailleurs….

Citation qui, évidemment oublie la conclusion du post sur la nécessité d'une énergie embarquée à terme. Merci de rectifier.
...en HO, ce sera sans doute plus facilement réalisable pour les vapeurs et les automotrices…

..pour les locs type BB et les locotracteurs, c'est vraiment pas gagné, sauf a esperer que les développements lié à l'energie embarqué, qui concerne au plus haut point le monde du transport en général, ne puisse aussi deborder vers le modelisme…

Fabrice

Avatar du membre
Kit
Causant
Messages : 247
Enregistré le : jeu. 04 oct. 2018, 19:27
Echelle pratiquée : ho

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Kit » sam. 06 juil. 2019, 08:41

Fa 85 a écrit :
ven. 05 juil. 2019, 19:33

...en HO, ce sera sans doute plus facilement réalisable pour les vapeurs et les automotrices…

..pour les locs type BB et les locotracteurs, c'est vraiment pas gagné, sauf a esperer que les développements lié à l'energie embarqué, qui concerne au plus haut point le monde du transport en général, ne puisse aussi deborder vers le modelisme…

Fabrice
Encore une fois, je ne peux, malheureusement, que constater ta méconnaissance du sujet.
"pour les locs type BB et les locotracteurs, c'est vraiment pas gagné" Cette affirmation (ou "poncif" c'est à dire "Banalité, parole ou fait sans grand intérêt, généralité, idée reçue, lieu commun" :mdr2: ) est tout simplement inexacte. La BB63500 Roco est un modèle déjà très rempli d'origine puisque même les platines électroniques d'origine sont visible dans la cabine et tout ceci en raison d'un moteur Kolozal.
Sur les autres BB63000 du marché Piko ou R37, on dispose d'infiniment plus de place. La conversion n'en sera donc que plus facile.
Mais le monde des BB ne se limite pas aux 63000 et dérivées. Bien au contraire. Et comme je le disais, la mise en place de protocab avec le pack d'accu. XL est d'une facilité déconcertante dans une BB 25500 Lima avec châssis en U type baignoire.

Pour les vapeurs ça peut être plus ou moins facile, comme pour les BB 63000 ... c'est au cas par cas. On ne peut donc tirer aucune généralité.

Quant au "sauf a esperer que les développements lié à l'energie embarqué, qui concerne au plus haut point le monde du transport en général, ne puisse aussi deborder vers le modelisme" une fois encore, je ne peux que constater ton manque de connaissance. Les systèmes adoptés proviennent de la technologie de nos smartphones c'est à dire du monde de la communication et pas du domaine des transports (et encore moins du domaine de la radio-commande modéliste utilisée depuis les années 80 dans le petit monde de la voiture, du bateau ou de l'avion RC comme cela t'a été très bien expliqué par Aubrac ci-dessus).

Je pense qu'avant d'émettre un avis, il est indispensable que tu lises un peu plus les fiches techniques des différents systèmes.
La fiche technique Protocab est disponible ici

https://www.protocab.com/resources/2016 ... eaflet.pdf

Fiche dans laquelle tu pourras lire :
Protocab controllers communicate with locomotives using internationally recognised wireless network standards.

Ici dans les Faq's la description du protocole utilisé qui est très différent du protocole "radio-commande" du monde RC. Ca n'a juste rien à voir, même l'onde porteuse est différente :

https://www.protocab.com/faqs/about/standards

Et pour la perte de réseau (car on est bien dans un système de réseau télécom) tu as cette sécurité
"The Acc+Ess Protocab protocol makes sure that if the LCUloses communications with its controller for more than a few milliseconds, it cuts off the power to the motor to prevent damage to the loco."

Une fois que tu auras digéré ça et testé en live le système, on pourra commencer à discuter sérieusement. Tout le reste sera du blabla couronné de poncifs. :mdr:

:moi:
Protocabiste en herbe

Avatar du membre
1CC1 3700
Exubérant
Messages : 2909
Enregistré le : mar. 23 août 2005, 22:21
Prénom : Laurent
Localisation : GAP (hautes-alpes)
Âge : 52

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par 1CC1 3700 » sam. 06 juil. 2019, 08:45

Pourquoi est tu toujours agressif dans tes réponses?
C'est très pénible à lire et ça donne pas du tout envie.
Laurent

Avatar du membre
Fa 85
Intarissable !
Messages : 6091
Enregistré le : sam. 16 févr. 2008, 00:45
Localisation : La Roche sur Yon

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Fa 85 » sam. 06 juil. 2019, 09:25

Kit a écrit :
sam. 06 juil. 2019, 08:41

Sur les autres BB63000 du marché Piko ou R37, on dispose d'infiniment plus de place. La conversion n'en sera donc que plus facile.
Rien que cette affirmation me fait gentillement sourire….pour qui a déjà ouvert la serie Piko 63000, ou 66000, la place disponible est digne d'un cure dent...sauf à profondément entailler le chassis, car effectivement, il peut y avoir moyen de gagner un peu de place, au prix d'un bricolage "accessible" à une toute petite minorité, ou aux artisans-bricoleurs...

Donc par delà nos blablattages, qui finissent par ennerver, je le constate, la seule réalité tangible nous sera demontrée par le nombre de ceux qui oseront franchir le pas….

la conversion analogique vers DCC pose déjà un certain nombre de difficultés, alors qu'elle est parfaitement maitrisée, et assez aisement réalisable sans fraisages et autres operations lourdes...l'ajout de batteries en technologie "smartphones"..( ..quand on constate leur "fiabilité"...) sera une sacré sinecure….

Et pourtant, au delà de mes méconnaissances, nombreuses et flagrantes, j'aimerais vraiment voir se developper ces technologies de commande, je n'ose plus dire radiocommande :mdr2: :mdr2: :mdr2: et pour cela lirais avec grande attention les descriptions qu'en auront fait d'autres defricheurs, aux talents pedagogiques un poil plus poussés que notre ami Kit.... :mrgreen: :wink:

Quand à la vulgarisation de tout cela, on va très certainement attendre encore un peu…. :ange:



Fabrice

En ligne
Avatar du membre
Chouchou Loco
Intarissable !
Messages : 7765
Enregistré le : ven. 11 janv. 2008, 13:52
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Région parisienne et Islande.
Âge : 60

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Chouchou Loco » sam. 06 juil. 2019, 09:37

1CC1 3700 a écrit :
sam. 06 juil. 2019, 08:45
Pourquoi est tu toujours agressif dans tes réponses?
C'est très pénible à lire et ça donne pas du tout envie.
Laurent
Merci de le dire, je n'osais pas.
Et ce ton en permanence agressif de la part de Kit me désespère de lire le sujet...
Joueur oui, maquettiste non !

Avatar du membre
Aubrac
Loquace
Messages : 1123
Enregistré le : sam. 24 oct. 2009, 05:38
Echelle pratiquée : H0 H0m H0e
Prénom : Marcel
Localisation : Tahiti

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Aubrac » sam. 06 juil. 2019, 10:02

Bonjour à tous,
C'est vrai que dans l'état actuel des technologies concernant l'encombrement des batteries, il peut y avoir des problèmes de place libre dans le matériel moteur à l'échelle H0. L'amateur de l'échelle O aura moins de problème à loger les composants du système...

La commande sans fil Bluetooth ou WiFi ne s'adresse pas seulement à ceux qui veulent pratiquer le "power on board" ou "Dead Rail", mais également aux amateurs qui possèdent un réseau classique alimenté par la voie, en CC, AC ou DCC et veulent continuer à utiliser ce type d'alimentation, tout en bénéficiant de la possibilité de contrôler à distance leurs locomotives. Et pas seulement les locomotives, car WifiTrax par exemple permet déjà de contrôler des déviations (aiguillages) à distance avec retour des informations vers le PC ou le Smartphone et la tablette numérique.
Locofi travaille aussi sur ce dernier point comme on peut le lire sur son site à propos de la sortie prochaine d'un module de seconde génération, dont l'encombrement sera plus adapté à l'échelle HO que le modèle précédent. https://www.wifimodelrailroad.com/produ ... locomotive

Avatar du membre
Kit
Causant
Messages : 247
Enregistré le : jeu. 04 oct. 2018, 19:27
Echelle pratiquée : ho

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Kit » sam. 06 juil. 2019, 18:17

1CC1 3700 a écrit :
sam. 06 juil. 2019, 08:45
Pourquoi est tu toujours agressif dans tes réponses?
C'est très pénible à lire et ça donne pas du tout envie.
Laurent
Chouchou Loco a écrit :
sam. 06 juil. 2019, 09:37
Merci de le dire, je n'osais pas.
Et ce ton en permanence agressif de la part de Kit me désespère de lire le sujet...
Euuhh faut juste relire le message suivant : Fa 85 » sam. 22 juin 2019, 13:08 avec les "poncifs" et autres phrase non agressives et bien intentionnées ... c'est l'hosto qui se moque de la charité là non? :mdr2:

Cessez d'agresser les participants du forum LR. Beaucoup de modélistes viennent ici mais ne participent pas ... vous feriez bien de vous poser la question "pourquoi"? Et c'était le cas bien avant que je m'inscrive ... peut-être que cela est dû à une minorité mal agissante et mal intentionnée avec un bulbe plus gros que la taille de leurs chevilles, minorité, que l'on retrouve d'ailleurs sur les forums d'en face ... :ange3: Vous contribuez, malheureusement à pourrir l'ambiance de ce forum ce qui est très dommage mais je constate qu'on retrouve toujours un peu les mêmes, comme toujours.

Feriez mieux d'apporter des arguments plutôt que de répéter toujours les mêmes "poncifs" en boucles ... et de lire avec un peu plus d'attention les notices des constructeurs plutôt que de chercher la marave en permanence alors que vous n'êtes pas équipés pour et ensuite jouer les pauvres victimes (si typique de notre société actuelle). Vous cherchez la marave, avec moi vous la trouverez. Foutez-moi la paix et je vous foutrai une paix royale :siffle:

Je participe peu mais à chaque fois que je participe c'est pour partager mes expériences pour chacun puisse avoir l'info, pas pour balancer des idées pré-conçues à deux balles juste pour avoir le plaisir de critiquer.

Chez moi on dit "y'a les diseux et y'a les faiseux" ... vu le nombre de vos messages vous êtes plutôt dans la première catégorie.

Aller sans rancune les poules laissez passer les trains et écartez-vous du ballast ... pourrait y avoir des projections comme la dernière fois. :moi:
Protocabiste en herbe

En ligne
Avatar du membre
Chouchou Loco
Intarissable !
Messages : 7765
Enregistré le : ven. 11 janv. 2008, 13:52
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Région parisienne et Islande.
Âge : 60

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Chouchou Loco » sam. 06 juil. 2019, 18:39

C'est fatiguant, à la longue...
Joueur oui, maquettiste non !

Répondre