La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Aubrac
Loquace
Messages : 1123
Enregistré le : sam. 24 oct. 2009, 05:38
Echelle pratiquée : H0 H0m H0e
Prénom : Marcel
Localisation : Tahiti

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Aubrac » mar. 02 juil. 2019, 18:29

Bonjour Kit,
C'est le problème soulevé par certains intervenants qui pensent tout connaitre des nouvelles technologies de notre hobby, sans jamais rien expérimenter. Un sujet sur les avancées techniques en matière de contrôle des trains miniatures devrait pourtant constituer un lieu d'échange intéressant et constructif entre les pratiquants de ces différents systèmes de commandes sans fil.
Merci beaucoup Kit de nous avoir fait partager tes expériences de Protocab. Espérons que d'autres modélistes viendront nous parler de leurs essais de nouveaux produits en ce domaine.

Avatar du membre
Kit
Causant
Messages : 247
Enregistré le : jeu. 04 oct. 2018, 19:27
Echelle pratiquée : ho

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Kit » mar. 02 juil. 2019, 19:07

Ce qui me sidère c'est que ces gens là en sont presque à nous interdire d'essayer de nouvelles techniques et d'en parler ... comme si cela allait détruire leur univers ... enfin bon ... c'est comme ça. :gne:

Pour en revenir au sujet, je constate que les développements se multiplient pour ce qui concerne la transmission d'informations par d'autres vecteurs que le rail ... et pour cause, le rail reste un très mauvais système de transmission d'électricité et donc de données. En revanche, il me semble bien que seul protocab aille jusqu'au bout de la réflexion en proposant le power on board. Me trompe-je?
Protocabiste en herbe

Avatar du membre
Kit
Causant
Messages : 247
Enregistré le : jeu. 04 oct. 2018, 19:27
Echelle pratiquée : ho

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Kit » mar. 02 juil. 2019, 19:19

Aubrac a écrit :
dim. 30 juin 2019, 19:14

Le seul doute concerne la portée du signal wifi.
Pour ce qui me concerne comme j'ai testé Protocab, je peux vous donner ici les résultats de mon expérimentation.
J'avais une petite inquiétude car, lors du passage en coulisse, je me demandais si ça fonctionnerait correctement.
Alors je vais faire simple ... j'ai laissé la machine protocab dans une pièce et je suis allé dans une autre pièce. Au début au rez-de-chaussée, en suite à l'étage ... et bien ... pfff ... ça fonctionne très très bien ... j'étais étonné de constater que je pouvais commander mon train même depuis une autre pièce sans ouverture directe (étage/rez-de-chaussée).
Autrement dit, pour des coulisses cachées par plusieurs épaisseurs de CP ... ben c'est certain ... ça passe ... les murs de ma maison sont en pierre et font entre 1,2 et 0.9 mètres d'épaisseur ... La seule fois où je constate la perte de signal c'est tout simplement quand l'accu dans la loco est déchargé.

Voila voilou ... pour les autres je ne sais pas, mais pour protocab au moins ça pulse à longue distance! :wink:
Protocabiste en herbe

Avatar du membre
Aubrac
Loquace
Messages : 1123
Enregistré le : sam. 24 oct. 2009, 05:38
Echelle pratiquée : H0 H0m H0e
Prénom : Marcel
Localisation : Tahiti

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Aubrac » mar. 02 juil. 2019, 20:15

Bonjour Kit,
Pour l'instant, le marché des trains alimentés par batterie est étroit et les industriels peinent donc à s'y engager. Ce système présente surtout des avantages pour les trains de jardin où le maintien d'une voie propre est une véritable corvée ! Sur le site de la Dead Rail Society précédemment indiqué, on peut voir différents exemples d'applications.
Pour l'échelle HO, les solutions ne sont pas légion depuis la disparition du système Bluetooth de Bluerail.
Bluerail Dead Rail.jpg
Locofi prépare la sortie d'un module "Amrit" qui sera commercialisé au prix de 44 $. Voir la description technique sur le site du fabricant https://www.wifimodelrailroad.com/produ ... ocomotives mais il s'agit plutôt d'une sauvegarde temporaire de courant permettant ne pas perdre le signal Wifi, tout en assurant la traction du train pendant un court délai :
D'après le fabricant, "Amrit ™ fournit une solution d'alimentation de secours par batterie pour toutes vos locomotives équipées de LocoFi ™. Il est idéal pour les problèmes de pistes sales, de rail mort ou d'applications similaires. Il convient à la plupart des locomotives et du matériel roulant motorisé à l'échelle HO, y compris les voitures de tourisme éclairées et les fourgons de queue. Essentiellement une alimentation sans coupure (UPS), elle peut permettre à votre locomotive LocoFi ™ de fonctionner sur batterie pendant ces précieuses micro-secondes, lorsqu’elle perd le contact ou la puissance à cause de problèmes de voie en mauvais état. Dans les scénarios de blocage, il peut fournir cette sauvegarde jusqu'à 5 minutes * à pleine charge".
Amrit Locofi.jpg
En remplaçant la batterie par un modèle plus puissant, il doit être possible d'obtenir un véritable système "power on board" pour l'échelle HO.

Avatar du membre
Kit
Causant
Messages : 247
Enregistré le : jeu. 04 oct. 2018, 19:27
Echelle pratiquée : ho

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Kit » mer. 03 juil. 2019, 08:01

Merci pour ce retour. Cela prouve, si c'était encore nécessaire, que les ruptures d'alimentation par les rails constituent un problème majeur. D'ailleurs, si on regarde chez REE, pour éviter le plantage du Moyse comme on l'a connu sur la draisine, la société a bien embarqué des condensateurs pour éviter ce problème.
Je reste sur ma position, l'électronique se développant, il faut une alimentation sans faille ce que le rail n'est pas en mesure de faire.
Protocabiste en herbe

Avatar du membre
Chouchou Loco
Intarissable !
Messages : 7750
Enregistré le : ven. 11 janv. 2008, 13:52
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Région parisienne et Islande.
Âge : 60

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Chouchou Loco » mer. 03 juil. 2019, 11:07

Ce sujet est très intéressant, d'autant plus que j'envisageais confusément depuis quelques années de créer un système à base de radiocommandes classiques, tels qu'ils existent pour les avions/helico/bateaux pour mes machines de manoeuvres.

Si un système tout fait existe, c'est encore mieux.

Ce que j'observe ici, c'est que tout cela semble encore balbutiant et aucun ne semble prendre le dessus.

Reste l'installation du système à bord des locomotives concernées : celà ne semble pas aussi facile à installer qu'un décodeur, sauf à disposer par chance du bon nombre de contacts sur le connecteur.

La difficulté d'installation en HO semble aussi liée au manque de place dans la machine, notamment si on veut y loger la batterie.
Problème encore accru si on considère une locomotive de manoeuvre (on peut toujours lui adjoindre un wagon de manoeuvres pour transporter "tout le bazard", mais ce n'est pas idéal).
Joueur oui, maquettiste non !

Avatar du membre
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
Messages : 11156
Enregistré le : jeu. 29 sept. 2005, 23:34
Echelle pratiquée : P87,0, avant 62
Club : Proto87, Protocab
Site Internet : http://www.club-proto-87.com/
Localisation : Leeds, Gibiland
Âge : 47

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Nicolas p » mer. 03 juil. 2019, 12:14

Tout dépend quelle machine on veut équiper en 100% autonome.
Le paradoxe, c'est d’espérer une autonomie illimitée, un système qui prend presque pas de place, un prix au ras des pâquerette, et autant de fonctions(inutiles) qu'en DCC.
Pour l'autonomie: taille de la batterie en l’état actuel de la technologie employée
Pour la place: voir batterie
Pour le prix: cher aux yeux de certains MAIS si on inclus les facteurs temps passe a câbler, coût de celui-ci et ses compétences pour le faire. Le dernier article de LR sur comment câbler un triple sur 4 pages par exemple, ca attire autant que cela rebute mais il faut le faire si on a un tel aiguillage.

Bref, pas simple de satisfaire toute ces demandes parfois contraignantes, mais il y a aussi sa manière de jouer qui influe sur le système a choisir. Si c'est pour voir des trains passer suivant un horaire bien défini, des automatisme ou bien de la manœuvre sur une voie vitement posée en voie étroite, on aura un système différent, qu'il soit DC, DCC, autonome. Il n'y a pas de solution universel pour la commande des trains mais autant de solutions que de manière de jouer.
Et je ne parle pas des expos ou les contraintes sont différentes de celle que l'on peut trouver a la maison, chez soi, au calme.

J'ai choisis Protocab parce que cela correspondait a mes critères d'utilisation et de commande: voie neutre donc sans coupure( pratique quand on fait du proto), des engins autonomes comme les vrais, des électriques alimentée par caténaire/3eme rail comme les vraies, des cantons de voie par occupation comme les vraies. C'est ma façon de jouer, elle peut attirer certains ou repousser d'autres, mais j'ai au moins le choix de le faire avec le système pré-cité. Le DC et le DCC ne pouvant pas m'offrir cette solution, voila le pourquoi ce choix.

La technologie évoluant, je suis confiant dans mon choix, tout en admirant le travail accompli par les autres, car sans DCC, point d'amateur de chemin de fer TTCC.
By Jove!! Proto87-Protocab

Avatar du membre
Scotwald
Démonstratif
Messages : 1449
Enregistré le : mar. 13 mars 2018, 20:15
Echelle pratiquée : HO.HOe.00.1/35
Prénom : Pascalou
Club : Ha ha ha ha !
Âge : 62

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Scotwald » mer. 03 juil. 2019, 13:25

J'ajoute que pour un "Shunting Layout" (réseau de manoeuvres) la solution est vraiment séduisante: suppression des plantages à faible vitesse sur les nombreuses aiguilles pour défaut de courant, simulation de la consommation de combustible et donc de l'autonomie des engins.
Par contre, les engins sont souvent petits et les difficultés pour installer les équipements à bord sont à prendre en compte.
Touche pas au grisby

Avatar du membre
Chouchou Loco
Intarissable !
Messages : 7750
Enregistré le : ven. 11 janv. 2008, 13:52
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Région parisienne et Islande.
Âge : 60

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Chouchou Loco » mer. 03 juil. 2019, 13:34

Tout à fait d'accord avec cette analyse des besoins qui sont extrêmement différents d'un amateur à l'autre !

Perso, le Protocab semble convenir à mon jeu (le but : recomposer mes rames en gare occasionnellement à l'aide de loco de manœuvres, indépendamment de la loco de ligne qui se trouve en tête.) :
- indépendance de la loco par rapport aux rails,
- durée de la manœuvre : 15 minutes maxi,
- rechargement par prise, même si un rechargement par rail sur une voie dédiée serait parfait.

Restent l'achat et le montage du truc… (pas ma tasse de thé ! Le "plug and play" me conviendrait mieux, et si on on n'a pas besoin de "pleuguer", c'est encore mieux !!! :mdr2: :mdr2: :mdr2:) (je ne bidouille que par nécessité et non par plaisir)
Joueur oui, maquettiste non !

Avatar du membre
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
Messages : 11156
Enregistré le : jeu. 29 sept. 2005, 23:34
Echelle pratiquée : P87,0, avant 62
Club : Proto87, Protocab
Site Internet : http://www.club-proto-87.com/
Localisation : Leeds, Gibiland
Âge : 47

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Nicolas p » mer. 03 juil. 2019, 15:30

Ce genre de service(payant oeuf corse, 40£+port) est fait en UK pour certains acquéreurs du système, suite a leur demande et vérification que c'est possible en regardant 2-3 paramètres.Le type de moteur, sa consommation normale et sa consommation maxi en charge, identique en fait a ce que l'on fait pour choisir un décodeur DCC. J'ai eut plus de mauvaises surprises avec des moteurs Hornby récent en 00 qu'avec des modèles en Zéro, c'est pour dire!
Apres, c'est la taille de la machine qu compte et sa place. Je sait pas si ce genre d'installation moyennant finance marcherait en France, car comme Chouchou loco, on préfère soit le plug and play, ou bien comme Kit: installation perso.
By Jove!! Proto87-Protocab

Avatar du membre
Kit
Causant
Messages : 247
Enregistré le : jeu. 04 oct. 2018, 19:27
Echelle pratiquée : ho

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Kit » mer. 03 juil. 2019, 20:28

L'installation perso n'est pas si complexe que ça. J'avais choisi de faire dans le hard avec une 63500 Roco, pas de place et gros moteur d'origine, mais finalement ça passe. Evidemment dans un Moyse ça ne passera pas ... mais j'ai un petit projet sur une autre machine et avec le pack d'accu XL ça passe sans problème dans le châssis baignoire d'une 25500 Lima ... et c'est là que je me dis qu'avec la 63500 j'avais vraiment tapé haut. Une fois qu'on a pigé le principe c'est tout con. Mais quel confort d'utilisation! Zéro plantage! Des démarrages sans le moindre heurt. Que vouloir de plus? Moi je fais de la manoeuvre sur du module showcase et avec protocab je suis entré dans un autre univers, à tel point que je réalise en ce moment ma première voie 100% dead rail ... bon ... je patauge un peu mais franchement, sans les problèmes d'alimentation, de coupure et de basculement des polarité c'est devenu un vrai bonheur.
Au début j'ai regretté le fait de ne pouvoir allumer mes feux à volonté et de ne pas disposer de la sonorisation ... mais au bilan je me rends compte que c'était gadget en comparaison des gains engendrés par une alimentation embarquée. En fait c'est un vrai retour à l'exploitation pure et dure. Ce système ne conviendrait pas pour ceux qui veulent des grands réseaux entièrement automatisés et pilotés par ordinateur c'est clair, mais pour ceux qui prennent plaisir à piloter leurs machines, c'est carrément le pied.

Franchement je ne me vois pas revenir en arrière.
Protocabiste en herbe

Avatar du membre
Fa 85
Intarissable !
Messages : 6072
Enregistré le : sam. 16 févr. 2008, 00:45
Localisation : La Roche sur Yon

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Fa 85 » jeu. 04 juil. 2019, 01:26

Kit a écrit :
mar. 02 juil. 2019, 19:07
Ce qui me sidère c'est que ces gens là en sont presque à nous interdire d'essayer de nouvelles techniques et d'en parler ...
Ha non...n'interpretez pas mes propos….je suis ce fil avec interêt comme déjà dit plus avant…

j'ai juste exprimé un avis en rapport aux généralités poncifs relatif à "l'ineluctable course du progrès"..

..donc faites, expérimentez, bien au contraire…. :wink:

Fabrice

Avatar du membre
Fa 85
Intarissable !
Messages : 6072
Enregistré le : sam. 16 févr. 2008, 00:45
Localisation : La Roche sur Yon

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Fa 85 » jeu. 04 juil. 2019, 01:43

Chouchou Loco a écrit :
mer. 03 juil. 2019, 11:07

La difficulté d'installation en HO semble aussi liée au manque de place dans la machine, notamment si on veut y loger la batterie.
Si le marché prend, il conviendra de sugerer aux concepteurs d'engins à chassis coque, des sous ensemble de zamac "démontables" afin d'être aisement deposées et remplacés par des accumulateurs…

..vu la tournure de niche qui influence de plus en plus notre modelisme, et donc les series limitées, les desirata particuliers ont bien plus de chance d'être entendus….

..par ex, pour le 63500 qui a servi d'exemple, le constructeur pourrait prevoir la partie lest/reservoir assemblé par simple vissage, ce qui aurait evité l'importante modification réalisée, bien loin d'être "envisageable" par tous….

Fabrice

Avatar du membre
Kit
Causant
Messages : 247
Enregistré le : jeu. 04 oct. 2018, 19:27
Echelle pratiquée : ho

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Kit » jeu. 04 juil. 2019, 07:54

Fa 85 a écrit :
jeu. 04 juil. 2019, 01:43

..par ex, pour le 63500 qui a servi d'exemple, le constructeur pourrait prevoir la partie lest/reservoir assemblé par simple vissage, ce qui aurait evité l'importante modification réalisée, bien loin d'être "envisageable" par tous….
Avant d'émettre un avis sur une modification "bien loin d'être "envisageable" par tous", il faudrait juste se remonter les manches et tester la chose au lieux de balblater dans le vide. Avoir un avis sur des systèmes dont on n'a même pas approché à moins de 10kms ça me sidère tout simplement. :siffle:
Protocabiste en herbe

Avatar du membre
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
Messages : 11156
Enregistré le : jeu. 29 sept. 2005, 23:34
Echelle pratiquée : P87,0, avant 62
Club : Proto87, Protocab
Site Internet : http://www.club-proto-87.com/
Localisation : Leeds, Gibiland
Âge : 47

Re: La radiocommande, contrôle numérique des trains du futur

Message par Nicolas p » jeu. 04 juil. 2019, 09:25

Fa85 n'a pas entièrement tord, la modif sur la 63000 Roco n'est pas simple pour la majorité des modéliste.Je n'ai pas fait la modif sur la 63000 non pas parce-qu’elle est impossible, mais parce-qu’elle sort du caractère facile a faire. Tu as tres bien démontré que c’était possible.

J'ai pris la 68000 pour la facilité d'installation,le but étant de démontrer l'utilisation du produit face aux modélistes.
La 63000 R37 s'y prêterais mieux je pense, j'ai pas essayé car j'en ais pas sous la main.
J'ai un Y7100 LSM, c'est aussi possible, mais cela demandera de faire certains choix, j’attends la version sans prise de charge qui occupe trop de place a mon goût, je tiens a limiter le fraisage du lest au minimum.
By Jove!! Proto87-Protocab

Répondre