Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Tout sur l'impression en 3D

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur: MOD

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 10:47 
Oui, mais avec du balsa, sauf à avoir de très longs quais, tu pouvais faire une pièce monobloc. :wink:

Au delà de la boutade, quelles sont les dimensions maximales des objets que l'on peut sortir avec ces imprimantes 3D classiques ? (je ne parle pas de résolution fine, mais de mesures hors tout)

Car la gare (même si à l'échelle N) m'a interpelé. :shock:

Pour le prix, j'ai compris que plus y il avait de matière (et/ou de volumes perdus ?), plus c'était cher. Correct ?

Merci à ceux qui savent.
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 14736
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 16:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots® junior

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 10:53 
Ça dépend !
Ce soir...
Enthalpique et pic et colegram
Avatar de l’utilisateur
François Pignon
Le dernier métro
 
Messages: 22688
Inscrit le: Dim 10 Août 2008, 14:06
Localisation: Aix-les-Bains / Le Revard 3mn d'arrêt
Âge: 69
Echelle pratiquée: H0 ép I/III
Prénom: C'est juste François
Club: Rigollots® and co

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 11:15 
Renato a écrit:Oui, mais avec du balsa, sauf à avoir de très longs quais, tu pouvais faire une pièce monobloc. :wink:


Tu as tout à fait raison, mais comme j'avais une cote bâtarde à faire en épaisseur, j'avais en plus la flemme de poncer... :)

Renato a écrit:Au delà de la boutade, quelles sont les dimensions maximales des objets que l'on peut sortir avec ces imprimantes 3D classiques ? (je ne parle pas de résolution fine, mais de mesures hors tout)

Car la gare (même si à l'échelle N) m'a interpelé. :shock:

Pour le prix, j'ai compris que plus y il avait de matière (et/ou de volumes perdus ?), plus c'était cher. Correct ?

Merci à ceux qui savent.


Cela varie généralement, pour les machines d'entrée et de milieux de gamme entre 100 et 250mm par axe, avec pas mal de cas de figure possibles.

La mienne, c'est 210mm en X, 150mm en Y et 100mm en Z.

L'Ultimaker 3, qui est un peu la référence du domaine est à 215 x 215 x 200 mm et 215 x 215 x 300 mm pour la version "extended" (pas loin de 4000€ quand même ...)

Avant de l'acheter, j'avais peur d'être limité, mais à l'usage on se rend compte que c'est pas une grosse contrainte.

Ne pas oublier que la vitesse d'impresssion est limitée sur ces machines (de l'ordre de 100mm par secondes, 300 pour les plus rapides) et qu'une grosse pièce tu risques de l'attendre... très très longtemps.

En haute qualité, j'ai déjà eu des impressions de plus de 35 heures sur des pièces limitées aux possibilités de ma machine.

Pour les principes de tarification des FabLab, je laisse d'autres répondre.
JPGO sup. dem.
 

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 14:23 
Renato a écrit:Oui, mais avec du balsa, sauf à avoir de très longs quais, tu pouvais faire une pièce monobloc. :wink:

et sans raccords. Les quais imprimés sont trop monotones car sans défauts. Un quai réel est bourré de défauts qui sont mieux reproduit en manuel.

Au delà de la boutade, quelles sont les dimensions maximales des objets que l'on peut sortir avec ces imprimantes 3D classiques ? (je ne parle pas de résolution fine, mais de mesures hors tout)

Car la gare (même si à l'échelle N) m'a interpelé. :shock:

Pour le prix, j'ai compris que plus y il avait de matière (et/ou de volumes perdus ?), plus c'était cher. Correct ?

non le volume perdu ne compte pas car il n'y a pas d'impression dessus par définition. Ce qui compte c'est le temps machine, donc d'une part le volume imprimé et surtout d'autre part, la hauteur mise en rapport de l'épaisseur des couches, pour les frais variables.
Pour les frais fixes ce qui compte c'est la mise en place des modèles en machine virtuelle, la vérification des modèles, le nettoyage et l'expédition. La gare en N est en plusieurs morceaux naturellement, pour éviter une hauteur trop importante.


Merci à ceux qui savent.
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16276
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 15:42 
Un exemple pour montrer comment Oliv690 va pouvoir amortir sa Dagoma en quelques semaines:

Tel le bourrin de base, j'ai pété un porte embout en montant des servos sous mon réseau. Y'a des jours comme ça. Cette pièce fait partie d'un set et ne se vend pas à l'unité.

Solution 1 : poubellisation de l'ensemble et direction CastoBricoMerlin.
Solution 2 : dessin d'une demi coque et impression en deux exemplaires.

Image

Un peu de colle epoxy et le truc est reparti pour un tour, avec une capacité de couple plus importante.

50 centimes d'euros de cout matière pour sauver un truc à 15 balles. Pas un gain énorme, mais avec les deux supports de tablettes de radiateur à moins d'un euro au lieu des 60€ des trucs à Casto, la semaine est plutôt positive, non ?

Avec des solutions type Shapeways ou autre, t'oublies :)
JPGO sup. dem.
 

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 17:31 
Renato a écrit:Pour le prix, j'ai compris que plus y il avait de matière (et/ou de volumes perdus ?), plus c'était cher. Correct ?

fa57 a écrit:non le volume perdu ne compte pas car il n'y a pas d'impression dessus par définition.

Faux. Ça dépend des procédés et du prestataire. Chez Shapeways, la facturation en frittage laser (strong & flexible) tient compte de la matière et du volume total de l'objet.
Enthalpique et pic et colegram
Avatar de l’utilisateur
François Pignon
Le dernier métro
 
Messages: 22688
Inscrit le: Dim 10 Août 2008, 14:06
Localisation: Aix-les-Bains / Le Revard 3mn d'arrêt
Âge: 69
Echelle pratiquée: H0 ép I/III
Prénom: C'est juste François
Club: Rigollots® and co

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 17:59 
François Pignon a écrit:Faux. Ça dépend des procédés et du prestataire. Chez Shapeways, la facturation en frittage laser (strong & flexible) tient compte de la matière et du volume total de l'objet.


on ne parle pas de l'objet ni des supports éventuels rajoutés, on parle du néant, de l'air.

Maintenant si Shapeways te facture de l'air ....
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16276
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 18:41 
fa57 a écrit:on ne parle pas de l'objet ni des supports éventuels rajoutés, on parle du néant, de l'air.

Maintenant si Shapeways te facture de l'air ....


Bin si, on parles des cotes hors tout, "vide" compris.

Suivant les technos, la durée de traitement d'une couche peut varier selon le taux de remplissage .. ou pas.

Comme ta facture est un mix coût machine/coût matière, on peut effectivement, si on y connait rien, avoir l'impression de payer de l'air avec certaines technologies...

Donc, François a tout à fait raison et tu as encore perdu une occasion de te taire :) :)
JPGO sup. dem.
 

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 19:49 
JPGO a écrit:
Bin si, on parles des cotes hors tout, "vide" compris.

Suivant les technos, la durée de traitement d'une couche peut varier selon le taux de remplissage .. ou pas.

Il t'arrive de lire mes réponses ou même tes réponses ? Pour moi un remplissage n'est pas de l'air

Comme ta facture est un mix coût machine/coût matière, on peut effectivement, si on y connait rien, avoir l'impression de payer de l'air avec certaines technologies...

Donc, François a tout à fait raison et tu as encore perdu une occasion de te taire :) :)


Je n'achèterai pas une machine pour faire des quais ou des heurtoirs qu'on trouve beaucoup mieux ailleurs. C'est comme donner de la confiture aux cochons. C'est mon avis. Libre à toi de jeter de l'argent par les fenêtres, mais ne vient pas me donner des leçons de 3D, t'es pas très bien placé.
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16276
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 20:00 
Image
Enthalpique et pic et colegram
Avatar de l’utilisateur
François Pignon
Le dernier métro
 
Messages: 22688
Inscrit le: Dim 10 Août 2008, 14:06
Localisation: Aix-les-Bains / Le Revard 3mn d'arrêt
Âge: 69
Echelle pratiquée: H0 ép I/III
Prénom: C'est juste François
Club: Rigollots® and co

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 20:04 
Jusqu'à il y a quelques pages, je suivais ce fil avec plaisir car j'y apprenais des choses dans un domaine qui m'est (pour l'instant) totalement inconnu mais non dénué d'intérêt.

Maintenant, j'ai fortement l'impression d'assister à une bataille d'égo qui se la jouent à "kikalaplugrosse" "kikélemeilleur" sans apporter quoi que ce soit d'intéressant (la plupart du temps) à la foule des ignares en la matière comme moi.

Je dois vous avouer que je ne parcoure vos messages qu'en diagonale, et je crains de ne pas être le seul parmi ceux qui parcourent encore ce fil.
Amicalement.

Serge
Avatar de l’utilisateur
Serge de Bollène
Débordant
 
Messages: 3498
Inscrit le: Dim 01 Avr 2012, 18:37
Localisation: Bollène, Vaucluse
Âge: 58
Echelle pratiquée: HO

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 20:16 
fa57 a écrit: Libre à toi de jeter de l'argent par les fenêtres, mais ne vient pas me donner des leçons de 3D, t'es pas très bien placé.


Au début des années 80, jeune ingénieur, je faisais parti d'une équipe qui développait un logiciel de CAO 3D filaire, avant l'apparition du surfacique. Quelques centaines de milliers de lignes de Fortran, mais je te rassures j'étais pas tout seul :)
J'ai aussi, à l'époque, développé un logiciel afin d'avoir une couche d’abstraction permettant d'afficher sur les premiers terminaux graphiques de l'époque (3279G) ce qui était destiné aux traceurs Calcomp et Benson. (la j'étais seul).

Donc, heureusement que t'es la pour m'expliquer la vie concernant l'informatique graphique. :) :)

Dernier point: mon imprimante laser coute 10% du prix d'un de mes projets d'aéromodélisme semi-maquette. Rien que le turbopropulseur est plus cher qu'une Ultimaker 3 Extended. Je suis donc raisonnable, non ?

Tiens, regarde à quoi ça ressemble:


Pour les maquettes, j'utilise aussi le thermoformage. C'est aussi une technique bien pratique. Tu devrais t'y intéresser.
JPGO sup. dem.
 

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 20:47 
François Pignon a écrit:Image


Il y a volume utilisable et volume non utilisable
Crois tu que Shapeway ne mets pas une pièce à l'intérieur de la tienne si tu leur donnes un carré de 4 murs de 10cm et de 5mm d'épaisseur ?
Bien sur il vont te facturer ton volume et le volume de la pièces qui ne t'appartient pas et gagner sur les 2 tableaux.
Maintenant il y a des solutions pour les contraindre à tirer seulement tes pièces et dans le sens ou tu le veux et pas ce qui les arrange eux.
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16276
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 20:51 
Quand je fais imprimer, je m'arrange pour que ce soit bien plein. Mais il y a quand même un coût volume total ! Par ailleurs, ça m'étonnerais que les opérateurs perdent leur temps à faire des imbrications. Mais bon.

On ferme cette parenthèse ?
Enthalpique et pic et colegram
Avatar de l’utilisateur
François Pignon
Le dernier métro
 
Messages: 22688
Inscrit le: Dim 10 Août 2008, 14:06
Localisation: Aix-les-Bains / Le Revard 3mn d'arrêt
Âge: 69
Echelle pratiquée: H0 ép I/III
Prénom: C'est juste François
Club: Rigollots® and co

Re: Tout sur l'impression en 3D

Publié: Mar 16 Mai 2017, 21:01 
JPGO a écrit:

Au début des années 80, jeune ingénieur, je faisais parti d'une équipe qui développait un logiciel de CAO 3D filaire, avant l'apparition du surfacique. Quelques centaines de milliers de lignes de Fortran, mais je te rassures j'étais pas tout seul :)

seulement des milliers, ça c'est une seule est unique macro, tu peux rajouter du Pascal, du C, du Basic, du Lisp, du SQL, du Forms, de l'HPGL, ....

J'ai aussi, à l'époque, développé un logiciel afin d'avoir une couche d’abstraction permettant d'afficher sur les premiers terminaux graphiques de l'époque (3279G) ce qui était destiné aux traceurs Calcomp et Benson. (la j'étais seul).

rassures toi j'ai également travaillé sur Calcomp pour faire du traçage de plancher automatique (sans avoir à le dessiner)

Donc, heureusement que t'es la pour m'expliquer la vie concernant l'informatique graphique. :) :)

Dernier point: mon imprimante laser coute 10% du prix d'un de mes projets d'aéromodélisme semi-maquette. Rien que le turbopropulseur est plus cher qu'une Ultimaker 3 Extended. Je suis donc raisonnable, non ?

Tiens, regarde à quoi ça ressemble:


Pour les maquettes, j'utilise aussi le thermoformage. C'est aussi une technique bien pratique. Tu devrais t'y intéresser.


il me semblait que c'était plutôt l'oeuvre du fiston, mais je ne vois pas de 3D sur cette vidéo
J'étais aux WC :mdr:
Avatar de l’utilisateur
fa57
Zorro est à rivets
 
Messages: 16276
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 14:52
Localisation: ACAL

PrécédentSuivant

Retour vers Loco-Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : 232U1, Meka, Phil77, Starbuck et 53 invité(s)