Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur : MOD

Répondre
Avatar du membre
Munier
Loquace
Messages : 1283
Enregistré le : mar. 23 août 2005, 21:49
Prénom : Philippe
Club : CMF d'Albens + AMFBC Chambéry
Localisation : Sur les bords du Lac de Lamartine: "oh temps, suspends ton vol...."
Âge : 68

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Munier » jeu. 02 mai 2019, 21:20

y8125 a écrit :
jeu. 02 mai 2019, 20:43
Z 5100 sur Paris -Dijon çà à bien du existé .
D'après toujours ce n°108 de VF de juillet/Aout 1998, les Z 5100 ne dépassaient pas Sens (à l'époque en 1966) en soirée (période creuse pour ce type de matériel), train N° 221 avec arrivée à Sens vers minuit et retour de bonne heure le lendemain matin N°202 départ de Sens à 4h40

Avatar du membre
Phil77
Volubile
Messages : 2007
Enregistré le : sam. 27 déc. 2008, 14:56
Echelle pratiquée : ho et G US
Prénom : Philippe
Club : Meaux
Localisation : 77
Âge : 58

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Phil77 » jeu. 02 mai 2019, 21:39

Sur les planches Rmb des compositions en PDF ,il y a bien un omnibus 7015 Paris -Dijon en Z 5100 en 1978 et un Z 5300 Paris-Dijon en 1975; par contre je ne sais pas si leurs infos sont exact .

Avatar du membre
Munier
Loquace
Messages : 1283
Enregistré le : mar. 23 août 2005, 21:49
Prénom : Philippe
Club : CMF d'Albens + AMFBC Chambéry
Localisation : Sur les bords du Lac de Lamartine: "oh temps, suspends ton vol...."
Âge : 68

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Munier » jeu. 02 mai 2019, 22:49

Phil77 a écrit :
jeu. 02 mai 2019, 21:39
Sur les planches Rmb des compositions en PDF ,il y a bien un omnibus 7015 Paris -Dijon en Z 5100 en 1978 et un Z 5300 Paris-Dijon en 1975; par contre je ne sais pas si leurs infos sont exact .
Je pense qu'ils ont des infos fiables car il y a chez eux, des amateurs très "forts".
Leurs compositions sont très bien et je n'ai pas la prétention de vérifier si elles sont fiables à 100%
Seul interrogation de ma part: la Z 7100 Ominbus 102 Dijon-Paris (dont j'ai parlé ci-dessus) ne devrait pas avoir ses toits rouges mais ils devraient être encore gris foncé

Autre petit correction à apporter: les diagrammes concernant la rame helvétique RAe assurant le Cisalpin, ceci pour les années "été 1961" (rame à 5 pièces) et "été 1966" (rame à 6 pièces);
ici: http://www.rmb.asso.fr/RMB-composition_ ... LIGNES.pdf

Ses diagrammes sont faux car la face présentée de l'élément moteur de la RAe est la face du couloir de passage des voyageurs alors qu'il aurait fallu présenter la face côté "équipements électriques et cuisine"

Avatar du membre
Phil77
Volubile
Messages : 2007
Enregistré le : sam. 27 déc. 2008, 14:56
Echelle pratiquée : ho et G US
Prénom : Philippe
Club : Meaux
Localisation : 77
Âge : 58

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Phil77 » ven. 03 mai 2019, 21:24

Un peu de trafic marchandises et omnibus par autorails entre les Laumes et Dijon ,même si c'est fictif , la liberté du modélisme pour ce faire plaisir .

Avatar du membre
Pegase
Messages : 42
Enregistré le : dim. 08 nov. 2015, 18:01
Echelle pratiquée : HO
Prénom : jean-jacques
Localisation : Var

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Pegase » ven. 03 mai 2019, 21:54

Bien belle vidéo, l'on se croirez au bord du quai ,pour un départ :applause:
la vapeur moi j'aime, ça vie .

Fabien 45
Fécond
Messages : 576
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Fabien 45 » sam. 04 mai 2019, 09:41

Phil77 a écrit :
jeu. 02 mai 2019, 21:39
Sur les planches Rmb des compositions en PDF ,il y a bien un omnibus 7015 Paris -Dijon en Z 5100 en 1978 et un Z 5300 Paris-Dijon en 1975; par contre je ne sais pas si leurs infos sont exact .
300 KM avec ce type de matériel, niveau confort, ce n' est pas le top. Mais très peu de voyageurs l' utilisaient de bout en bout. Pour aller de Paris à Dijon, rien ne vaut un train grandes lignes.

Simonius
Fécond
Messages : 561
Enregistré le : jeu. 25 août 2005, 18:54
Echelle pratiquée : HO, HOm, O
Prénom : Louis
Localisation : Suisse
Âge : 71

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Simonius » sam. 04 mai 2019, 12:10

Concernant la reproduction de la RAe TEE CFF sur la récapitulation des trains Paris-Dijon, il y a une grossière erreur, car la voiture rajoutée a été placée derrière la voiture pilote précédent le véhicule moteur de la rame.
Voir ici le diagramme réduit présenté par SIG Neuhausen am Rheinfall (SH) :
Diagramme du regroupement, schémas réduits.jpg
Simonius

Avatar du membre
Munier
Loquace
Messages : 1283
Enregistré le : mar. 23 août 2005, 21:49
Prénom : Philippe
Club : CMF d'Albens + AMFBC Chambéry
Localisation : Sur les bords du Lac de Lamartine: "oh temps, suspends ton vol...."
Âge : 68

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Munier » dim. 05 mai 2019, 12:26

Simonius a écrit :
sam. 04 mai 2019, 12:10
Concernant la reproduction de la RAe TEE CFF sur la récapitulation des trains Paris-Dijon, il y a une grossière erreur, car la voiture rajoutée a été placée derrière la voiture pilote précédent le véhicule moteur de la rame.
Voir ici le diagramme réduit présenté par SIG Neuhausen am Rheinfall (SH) :
Diagramme du regroupement, schémas réduits.jpg
Oui, tu as raison et en complément il suffit de regarder des photos des RAe 1051 à 1055 datant d'après 1967 pour constater que la composition à 6 éléments est la suivante:
Voiture pilote N°1, voiture intermédiaire N°2 (rajoutée en 1966 sur les RAe 1051 à 1054) l'élément moteur N°3, la voiture restaurant N°4, la seconde voiture intermédiaire N°5 et enfin, la seconde voiture pilote N°6.
Il suffit aussi de lire sur Wikipédia ici (mis à jour par mes soins): https://fr.wikipedia.org/wiki/RAe_TEE_II

Fabien 45
Fécond
Messages : 576
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Fabien 45 » dim. 05 mai 2019, 13:25

De 1961 à 1974, le Cisalpin a été assuré avec ces rames automotrices puis remplacées par une rame tractée faute de capacité suivante. En couplage, cela donne l' équivalent de 2 motrices, 2 voitures restaurants et 8 voitures à places assises. En version tractée, la CC 21000 tractait 8 voitures dont une restaurant, une mixte bar et une mixte fourgon soit l' équivalent de 6 voitures sans les poids morts donc pas si incapacitaires que ça. A l' époque, le projet du TGV existait déjà et les BB 22200 étaient en cours de construction donc 2 CC 21000 et des voitures TEE Inox ont été construites pour rien. pour ces dernières, le Mistral et le Rhodanien ont été remplacés en 1982 par des TGV puis mutés sur le Nord et l' Est mais le TGV est arrivé pour la première sur Paris-Lilli en 193 et Paris -Bruxelles en 1996, sur la seconde, les voitures Grand Confort modernisées les ont remplacées en 1991. Les 2 CC 21000 construites en 1969 auraient pu être transformées en CC 6500 au bout de quelques années. Ces rames automotrices auraient pu assuré le Cisalpin jusqu' en 1984, année de la mise en service du TGV sur Paris-Lausanne puis un Genève-Milan en correspondance à Milan. j' ai expliqué le gâchis de la construction de de certains matériel sur le fil "X 72500 de Caen, déjà la fin?".

Avatar du membre
Phil77
Volubile
Messages : 2007
Enregistré le : sam. 27 déc. 2008, 14:56
Echelle pratiquée : ho et G US
Prénom : Philippe
Club : Meaux
Localisation : 77
Âge : 58

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Phil77 » mer. 05 juin 2019, 19:30

[vid_youtubesdJC2OJE7OU][/vid_youtube]

Tonton Jean
Expansif
Messages : 2449
Enregistré le : lun. 19 nov. 2007, 21:09

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Tonton Jean » mer. 05 juin 2019, 21:22

Fabien 45 a écrit :
dim. 05 mai 2019, 13:25
De 1961 à 1974, le Cisalpin a été assuré avec ces rames automotrices puis remplacées par une rame tractée faute de capacité suivante. En couplage, cela donne l' équivalent de 2 motrices, 2 voitures restaurants et 8 voitures à places assises. En version tractée, la CC 21000 tractait 8 voitures dont une restaurant, une mixte bar et une mixte fourgon soit l' équivalent de 6 voitures sans les poids morts donc pas si incapacitaires que ça. A l' époque, le projet du TGV existait déjà et les BB 22200 étaient en cours de construction donc 2 CC 21000 et des voitures TEE Inox ont été construites pour rien. pour ces dernières, le Mistral et le Rhodanien ont été remplacés en 1982 par des TGV puis mutés sur le Nord et l' Est mais le TGV est arrivé pour la première sur Paris-Lilli en 193 et Paris -Bruxelles en 1996, sur la seconde, les voitures Grand Confort modernisées les ont remplacées en 1991. Les 2 CC 21000 construites en 1969 auraient pu être transformées en CC 6500 au bout de quelques années. Ces rames automotrices auraient pu assuré le Cisalpin jusqu' en 1984, année de la mise en service du TGV sur Paris-Lausanne puis un Genève-Milan en correspondance à Milan. j' ai expliqué le gâchis de la construction de de certains matériel sur le fil "X 72500 de Caen, déjà la fin?".
La composition du Cisalpin pouvait varier de 8 à 13 voitures. Certes, avec une composition renforcée, la traction de Dole à Vallorbe était confiée à une UM de BB 25500, voire de BB 16500. Si un couplage de Rae CFF rivalisait avec une rame de 8 voitures, ce n'était plus le cas avec ces compositions renforcées. Et comme ces Rae assuraient aussi d'autres services, leur disponibilité était à la limite.
Si l'on peut estimer que les CC 21000 n'étaient pas indispensables avec l'arrivée des BB 22200 (qui ont rarement tracté le Cisalpin) il faut aussi se reporter au matériel disponible avant 1974. Des essais avec une CC 40100 ont montré l'incapacité de ces engins pour la traction de ce train. La question de l'utilisation des CC 6500 se pose aussi avec l'arrivée des BB 7200 et même des BB 22200. A postériori, il est aisé de refaire l'histoire.

Avatar du membre
Longeray
Éloquent
Messages : 352
Enregistré le : mar. 20 août 2013, 19:49
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Eric
Club : APMFS
Localisation : Nord-Pas de Calais
Âge : 57

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Longeray » ven. 07 juin 2019, 17:49

Une question aux grands connaisseurs de ce train comme Tonton Jean : y-a-t-il eu des détournements par Culoz et Bellegarde et si oui en quelle(s) années(s) ?

Merci d'avance
Bellegarde; époque IIIc-IVa

Fabien 45
Fécond
Messages : 576
Enregistré le : mar. 19 sept. 2017, 13:35

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Fabien 45 » sam. 08 juin 2019, 09:50

Tonton Jean a écrit :
mer. 05 juin 2019, 21:22
Fabien 45 a écrit :
dim. 05 mai 2019, 13:25
De 1961 à 1974, le Cisalpin a été assuré avec ces rames automotrices puis remplacées par une rame tractée faute de capacité suivante. En couplage, cela donne l' équivalent de 2 motrices, 2 voitures restaurants et 8 voitures à places assises. En version tractée, la CC 21000 tractait 8 voitures dont une restaurant, une mixte bar et une mixte fourgon soit l' équivalent de 6 voitures sans les poids morts donc pas si incapacitaires que ça. A l' époque, le projet du TGV existait déjà et les BB 22200 étaient en cours de construction donc 2 CC 21000 et des voitures TEE Inox ont été construites pour rien. pour ces dernières, le Mistral et le Rhodanien ont été remplacés en 1982 par des TGV puis mutés sur le Nord et l' Est mais le TGV est arrivé pour la première sur Paris-Lilli en 193 et Paris -Bruxelles en 1996, sur la seconde, les voitures Grand Confort modernisées les ont remplacées en 1991. Les 2 CC 21000 construites en 1969 auraient pu être transformées en CC 6500 au bout de quelques années. Ces rames automotrices auraient pu assuré le Cisalpin jusqu' en 1984, année de la mise en service du TGV sur Paris-Lausanne puis un Genève-Milan en correspondance à Milan. j' ai expliqué le gâchis de la construction de de certains matériel sur le fil "X 72500 de Caen, déjà la fin?".
La composition du Cisalpin pouvait varier de 8 à 13 voitures. Certes, avec une composition renforcée, la traction de Dole à Vallorbe était confiée à une UM de BB 25500, voire de BB 16500. Si un couplage de Rae CFF rivalisait avec une rame de 8 voitures, ce n'était plus le cas avec ces compositions renforcées. Et comme ces Rae assuraient aussi d'autres services, leur disponibilité était à la limite.
Si l'on peut estimer que les CC 21000 n'étaient pas indispensables avec l'arrivée des BB 22200 (qui ont rarement tracté le Cisalpin) il faut aussi se reporter au matériel disponible avant 1974. Des essais avec une CC 40100 ont montré l'incapacité de ces engins pour la traction de ce train. La question de l'utilisation des CC 6500 se pose aussi avec l'arrivée des BB 7200 et même des BB 22200. A postériori, il est aisé de refaire l'histoire.
Seules 5 rames ont été construites. En assurant des Zurich-Milan en plus du Cisalpin Paris-Milan, le roulement était serré. Quand le Cisalpin a été transformé en rame tractée, il aurait pu être ouvert à la 2ème classe et assuré avec du matériel ordinaire comme le Lutétia et le Jean-Jacques Rousseau mais il aurait perdu sa qualité de TEE. Pour aller de Paris à Lausanne et au delà, les usagers de 2ème classe auraient bénéficié d' une relation de plus. Cela aurait évité la construction des 2 CC 21000 supplémentaires et des voitures inox TEE radiées 20 ans plus tard à moins que ce soit celles vendues à des réseaux étrangers tel Cuba.

Avatar du membre
Chouchou Loco
Intarissable !
Messages : 7774
Enregistré le : ven. 11 janv. 2008, 13:52
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Région parisienne et Islande.
Âge : 60

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Chouchou Loco » sam. 08 juin 2019, 12:28

Tonton Jean a écrit :
mer. 05 juin 2019, 21:22
Des essais avec une CC 40100 ont montré l'incapacité de ces engins pour la traction de ce train.
Bonjour, Tonton. :D
Peux-tu en dire un peu plus, au sujet de la CC40100 dans le Jura ?

1) Ça doit avoir de la gueule,
2) Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ? :gne:
Joueur oui, maquettiste non !

Avatar du membre
Chouchou Loco
Intarissable !
Messages : 7774
Enregistré le : ven. 11 janv. 2008, 13:52
Echelle pratiquée : HO
Localisation : Région parisienne et Islande.
Âge : 60

Re: Ma petite section d'artère impériale en Bourgogne (HO)

Message par Chouchou Loco » sam. 08 juin 2019, 15:11

Tonton Jean a écrit :
mer. 05 juin 2019, 21:22
Des essais avec une CC 40100 ont montré l'incapacité de ces engins pour la traction de ce train.
Bonjour, Tonton. :D
Peux-tu en dire un peu plus, au sujet de la CC40100 dans le Jura ?

1) Ça doit avoir de la gueule,
2) Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ? :gne:
Joueur oui, maquettiste non !

Répondre