Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Les fils et sites sur les époques I-II

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur: MOD

Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Mer 15 Oct 2014, 21:33 
Bonjour à tous !

Je crée ce fil dans le but de regrouper des liens vers les sujets du forum ou les sites internet traitant de près ou de loin au modélisme époques I et II !

Pourquoi regrouper des liens ici ? Tout simplement pour leur donner un peu de visibilité, le temps que ce fil vit et ne sombre pas dans les profondeurs de la rubrique « Loco revue » du forum. En quelque sorte, créer une petite fenêtre ouverte sur ces réseaux, modèles et bricolages qui sont finalement assez peu visible du commun des utilisateurs de ce forum car se trouvant principalement dans des rubriques telles que l’univers du modéliste constructeur ou ferrovissime.
Les non bricoleurs et ceux qui ne s’intéressent vraiment qu’aux modèles réduits eux même et peu au matériel réel qu’ils reproduisent ne consultent certainement que très rarement ces deux rubriques.



Pour commencer, je vous propose un petit intermède historique, pour situer un peu le « cadre ». (Pour ceux que ça n’intéresse pas vous pouvez passer tout de suite aux liens :mrgreen: )

Nous allons donc parler ici de ce qu’on appelle en modélisme les époques I et II, qui correspondent à une période de plus d’un siècle, de 1832 à 1945 selon la norme NEM 810. L’époque I couvre à elle seule une période de près de 100ans (alors que les époques III à VI réunies ne représentent que 90ans), de 1832 à 1925, d’autant plus si on considère le fait que la première ligne de chemin de fer Français ait été ouverte en 1827 entre Saint Etienne et Andrézieux (deux ans après l’ouverture de la première ligne de l’Histoire entre Stockton et Darlington en Angleterre).

D’un point de vue historique, en restant en Europe et en France (pour parler de ce que je connais à peu près) c’est une période passionnante pendent laquelle notre société a connu des évolutions et des changements politiques, sociaux, technologiques, scientifiques (…) sans précédents. Durant cette ère en France se sont succédé (en simplifiant) deux monarchies, une courte république, un empire, et une nouvelle république qui s’éteindra en 1940 à cause du conflit.
La révolution industrielle a créé son propre catalyseur : le chemin de fer. Les marchandises, les informations, les voyageurs transitent de ville en ville beaucoup plus vite : la vitesse maximale de déplacement passe de celle d’un cheval au galop aux 120km/h d’une Crampton en quelques décennies.

Les arts et la culture sont aussi en pleine mutation. Particulièrement l’Architecture qui tire parti des derniers progrès de l’industrie par l’emploi de nouveaux matériaux issus de la métallurgie. On construit plus haut, plus grand, plus lumineux, plus rapidement grâce à l’emploi du fer sous ses différentes formes. Les halls de gares et les quais se couvrent par des verrières aux portées inimaginables auparavant et à l’aspect léger et aérien. Les ouvrages d’art sont de plus en plus hauts, de plus en plus longs et permettent aux trains de franchir des vallées, des gorges, désenclavant certaines régions et unifiant la quasi-totalité du territoire. Pour cela on réalise de véritables prouesses techniques qui impressionnent encore aujourd’hui.

Image

C’est une véritable conquête de notre propre territoire qui se réalise, en parallèle avec celle des océans, grâce aux navires à vapeur qui permettent d’établir des liaisons fiables et régulières entre les continents. C’est à cette époque que s’amorce la conquête du ciel avec les l’aérostation et les balbutiements de l’aviation.

Image

Toutes ces innovations s’offrent au monde à l’occasion des grandes expositions universelles qui s’organisent dans les grandes villes des nations industrielles. Paris sera l’hôte du monde à 7 reprises durant cette période. Voilà bien une image typique de cette époque que ces expositions universelles ! Effervescence et optimisme sont dans l’air, la marche du progrès semble inébranlable.

Image

Bien sûr tout n’est pas qu’optimisme et progrès. Ce dernier a d’ailleurs un coût humain, et a servi à justifier bien des choses qui semblent inacceptables aujourd’hui et qui sont admises comme des erreurs avec notre recul contemporain. Il y a eu aussi deux grandes guerres, l’une en 1870-71 l’autre en 1914-1918 qui ont eu des conséquences désastreuses pour la France, sans parler de celle de 1939-45 qui sert de borne finale à la période historique qui nous intéresse ici.



Pour revenir sur des sujets purement ferroviaires, cette période est celle durant laquelle naît et se développe le chemin de fer. Cette naissance se fait petit à petit, par de courtes lignes reliant des villes minières à un fleuve. Puis les lignes se prolongent atteignent la ville suivante, puis l’autre, puis Paris et le reste de la France. Au début, chaque ligne est exploitée par une petite compagnie privée. Puis, au fur et à mesure de rachats et de fusions, la carte des grandes régions ferroviaires se dessine, en rayonnant depuis la capitale. Chaque région est administrée par une compagnie privée : Nord, Est Ouest, PLM, Paris-Orléans (dont les lignes s’étendent bien au-delà d’Orléans) et Midi. Outre ces compagnie privées, il ne faut surtout pas oubliée l’administration des chemins de fer de l’Etat qui gère un petit territoire coincé entre ceux du PO et de l’Ouest. Cette administration gagnera de l’importance en rachetant la compagnie de l’Ouest en 1909 et sera rejointe en 1919 dans le rang des « compagnies nationales » par l’Alsace-Lorraine, dont les terres ont été restituées par l’Allemagne suit au traité de Versailles.
Les années 1930 seront un peu l'apogée du chemin de fer Français, avant d'être peu à peu détrôné par l'aviation et l'automobile.

Image

En ce qui concerne le matériel, on commence avec de simples chars à bancs pour les prolétaires, et de caisses de diligences montées sur un châssis adapté, pour les voitures des classes supérieures (les premières circulations de voyageurs se font même dans des wagonnets à coke). Tout ça étant remorqué par des locomotives à deux essieux (à l’époque ça suffisait amplement) de type 011 ou 110. Ces machines étaient peu sécuritaires en cas de rupture d’essieu, Dumont d’Urville en sait quelque chose ! A partie des années 1850, le matériel remorqué acquiert sont aspect typique qu’il gardera tout au long du XIXème siècle avec simplement augmentation du nombre de compartiments. Les compartiments de ces voitures ont chacun une porte d’accès extérieure (de chaque côté) et pendent encore longtemps, les voitures n’auront ni couloir, ni toilettes, ni intercirculation. Les premières voitures vraiment modernes apparaissent dans les années 1880. Elles ont des portes en bout donnant accès à des plateformes avec intercirculation, reliées par un couloir desservant les compartiments et les toilettes. Elles sont d’abord montées sur bogies, ce qui sera abandonné pour encore un petit laps de temps au profit de dispositions à deux ou trois essieux parallèles. Dans la deuxième moitié des années 1920 apparaissent les voitures entièrement métalliques uniformisées par l’OCEM.

Image
WikiPLM, Collection Roland Forcet

Les locomotives évolueront en conséquence, pour tracter ces voitures toujours plus lourdes et toujours plus nombreuses. La vitesse maximale de 120km/h atteinte avec les Cramptons ne sera presque pas revue à la hausse (en service commercial) tout au long de l’ère de la vapeur. Les locomotives doivent gagner en puissance pour maintenir raccourcir les temps de trajet tout en compensant l’augmentation du tonnage des trains. L’arrivée des voitures métalliques obligera les compagnies à optimiser au maximum leurs locomotives : c’est l’époque des Chapelons et autres De-Caso.

Image
WikiPLM, Collection Roland Forcet

J’espère que cette petite introduction historique aura piqué la curiosité et l’intérêt de ceux qui ne connaissaient pas cette époque. Bien sûr il y a des lacunes, des omissions, des simplifications mais le but n’est pas de faire un cours d’Histoire.

Et pour ceux que je n’ai pas réussi à convaincre, je vous propose cet exercice simplissime :
Regardez le crapaud dans les yeux pendent 4h36 prononcez à voix haute les vers inscrits en dessous 7 fois de suite :

Image

L’époquin, c’est trop bien
L’époque II y'a pas mieux

Gloire à l’hypnotoad



Je vais commencer par donner dans un prochain message les liens que je connait. Je profite des 4h36 que vous allez passer avec le crapaud pour le rédiger
:noel:
Dernière édition par R.I.C le Mer 15 Oct 2014, 21:48, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
R.I.C
Intarissable !
 
Messages: 7722
Inscrit le: Mar 24 Mars 2009, 11:12
Localisation: Bergerac
Âge: 28
Echelle pratiquée: H0 - ép II
Prénom: Julien

Re: Les fils et site sur les époques I-II

Publié: Mer 15 Oct 2014, 21:48 
Alors, pour commencer, quelques réseaux :

Des nouvelles de Surzillac
Réseau PO, années 1910.

La Creuse au temps du PO MIDI en H0
Réseau PO-Midi, donc 1934-1938.

RESEAU PPLM
Ben PLM, proto87

De Paris à la mer, projet collaboratif en H0
RéseauX Ouest-Etat, début du XIXème siècle.

C'est tout ce qui me vient à l'esprit. J'en oubli certainement et je ne connait pas tout !
Avatar de l’utilisateur
R.I.C
Intarissable !
 
Messages: 7722
Inscrit le: Mar 24 Mars 2009, 11:12
Localisation: Bergerac
Âge: 28
Echelle pratiquée: H0 - ép II
Prénom: Julien

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Mer 15 Oct 2014, 22:20 
Maintenant quelques modèles de provenances diverses

Les Pacific Chapelon 722 à 731 du PO Midi
Une Pacific PO sur la base d'une Chapelon Nord Rivarossi et une 231H sur base de Chapelon Roco.

Image


en v'là du Midi, en v'là!
Matériel Midi, en construction intégrale.

Les voitures Old Timer 1850 Damofer
Voitures type 1850 PO en kit plastique.

DAMOFER Voiture 1850 je les ai monté aussi mais en PLM
Les mêmes, en version PLM.

Image



Des semi-métalliques PO en H0
Voiture à bogies PO de 1889, et peut-être ses petites sœurs, en impression 3D

Pour faire des voitures anciens Reseaux...
Réalisation de voitures anciens réseaux sur bases de modèles du commerce, allemands (armistice) ou français (OCEM, anciennes productions FT, RMA...)

Je suis sûr qu'il y en a plein d'autres, sans compter ceux qui n'ont pas de fils !

Si vous connaissez d'autres fils sur ce thème dont j'ignore l'existance, ca m'intéresse grandement ! :moi:
Avatar de l’utilisateur
R.I.C
Intarissable !
 
Messages: 7722
Inscrit le: Mar 24 Mars 2009, 11:12
Localisation: Bergerac
Âge: 28
Echelle pratiquée: H0 - ép II
Prénom: Julien

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Mer 15 Oct 2014, 22:32 
Sans oublier les fils documentaires !

Un peu de PO-Midi

Un peu de Nord

Un petit coup d'Etat

Vous trouvez pas que ça manque d'Est cette histoire ??


N'y a t'il pas de tel fils sur l'AL et le PLM ?


Sinon pour mettre un peu de couleur :
Livrées des voitures des anciennes compagnies.

Ou encore Livrée des voitures P.O



Voilà pour ce soir. J'en oublie certainement pas mal mais je commence à fatiguer ! :oops:
A demain ! :D
Avatar de l’utilisateur
R.I.C
Intarissable !
 
Messages: 7722
Inscrit le: Mar 24 Mars 2009, 11:12
Localisation: Bergerac
Âge: 28
Echelle pratiquée: H0 - ép II
Prénom: Julien

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Mer 15 Oct 2014, 23:41 
Je n'ai pas particulièrement ouvert de fils pour telle ou telle fantaisie, mais je me suis pas mal répandu ici ou là avec par exemple celles qui suivent :

Plus époque I que ça, tu meurs.

Image

Ça, c'est folklo, mais ça n'est pas tout neuf

Image

1876, ça passe encore

Image

1902, c'est trop tardif ?

Image

Et il y en a d'autres, que je n'ai jamais montrées

Image
Michel, mimoduliniste du Midi
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 25904
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 22:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 75
Echelle pratiquée: H0

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Jeu 16 Oct 2014, 08:34 
Prof a écrit:Image

:shock: Alors là : j'en reste B.A.B.a ! Encore un coup jambon, de la part de Prof. :mrgreen:

:moi: Il y a aussi tous les fils Epoquin.
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 15822
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Jeu 16 Oct 2014, 09:34 
R.I.C a écrit:N'y a t'il pas de tel fils sur l'AL et le PLM ?


Un peu d'AL

Le peuleumeu, ça intéresse qui? :arrow:

Y a ça, aussi :

COULEURS DES WAGONS A MARCHANDISES ANCIENS RESEAUX
XT
Avatar de l’utilisateur
l'Esto
Retour de flamme ?
 
Messages: 11459
Inscrit le: Mar 16 Août 2005, 13:19
Localisation: Territoire de Belfort (donc beau et fort)
Âge: 42

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Jeu 16 Oct 2014, 10:53 
Prof a écrit:1902, c'est trop tardif ?


Meuh non ! C'est même pas encore de l'époque II ! Il reste de la marge !

En tout cas, ils déchirent touts ces modèles ! :ange3:

La Seguin ça devait être joyeux avec les bielles à reproduire !
Avatar de l’utilisateur
R.I.C
Intarissable !
 
Messages: 7722
Inscrit le: Mar 24 Mars 2009, 11:12
Localisation: Bergerac
Âge: 28
Echelle pratiquée: H0 - ép II
Prénom: Julien

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Jeu 16 Oct 2014, 12:32 
il est bien ce petit RIC, il est bien :applause:
fier d'être vaporeux
Avatar de l’utilisateur
Labbe
Ite missa est
 
Messages: 12263
Inscrit le: Mer 06 Fév 2008, 09:33
Localisation: CLAYE SOUILLY
Âge: 60
Echelle pratiquée: HO On30
Prénom: jean françois
Club: villemomble

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Jeu 16 Oct 2014, 12:35 
R.I.C a écrit:La Seguin ça devait être joyeux avec les bielles à reproduire !

C'est un de ses modèles les plus difficiles : ça l'a rendu chèvre. :clown:
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 15822
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Jeu 16 Oct 2014, 12:39 
Pour le detail des Ep I et II:

Epoque I
1832 – 1925

Constitution du réseau français, par des compagnies privées qui chacune
utilisent leurs propres matériels.

Période a
1832 – 1870
Constitution du réseau ferré français, l’âge d’or du matériel roulant
ultracourt de l’époque «héroïque».

Période b
1871 – 1918

Les locomotives à vapeur prennent leurs formes définitives, la CIWL est
crée.
Suite aux lois Freycinet (1879), de nombreuses lignes secondaires ou
d’intérêt local sont créées et exploitées par de nombreuses compagnies
différentes (le plus souvent à voie métrique).
Apparition en 1875 du ´Porteur Decauville´, qui généralisera l’utilisation
de la voie de 60 pour les usages agricoles, industriels et militaires.

Période c
1918 – 1925

Arrivée des machines «Armistice » et «US-Army », création du réseau
AL, de l’OCEM et de la convention RIV (permettant l’échange des
wagons entre pays).
Création des premiers autorails à voie métrique sur la base de châssis
routiers de l’US Army (GMC)

Epoque II
1926 – 1945

Les compagnies privées se sont regroupées, une unification débute entre
les compagnies, mais les matériels conservent leurs spécificités au
moins pour la décoration.

Période a
1926 – 1933

Apparition des écrans pare-fumée et des voitures métalliques (OCEM,
NORD), électrification1,5 kV sur le PO, le MIDI et le PLM. Amélioration
du rendement des locomotives à vapeur.

Période b
1934 – 1937

Uniformisation de la signalisation française (code VERLANT), extension
des autorails.
Exploitation commune du PO et du MIDI, nouvelle répartition territoriale
entre le PO et l’ETAT.
Généralisation de l’exploitation par autorails sur la plupart des voies
métriques subsistantes (Billard ou Renault)

Période c
1938 – 1945

Création de la SNCF
Grand brassage du matériel qui conserve les couleurs des anciens
réseaux.

Souce MOROP
By Jove!! Proto87-Protocab
Avatar de l’utilisateur
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
 
Messages: 10554
Inscrit le: Jeu 29 Sep 2005, 23:34
Localisation: Leeds, Gibiland
Âge: 46
Echelle pratiquée: P87,0, avant 62
Club: Proto87, Protocab

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Jeu 16 Oct 2014, 13:37 
Je viens de trouver l'article sur la catenaire midi monophasee, bonne lecture:

Essai catenaire monophasee

Vu que la 3301 a ete vendu aux CFF, ce serait une aubaine pour les amateurs qu'un grand constructeur s'y interesse. Le filon des Re xxx commence a s'epuiser :siffle:
By Jove!! Proto87-Protocab
Avatar de l’utilisateur
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
 
Messages: 10554
Inscrit le: Jeu 29 Sep 2005, 23:34
Localisation: Leeds, Gibiland
Âge: 46
Echelle pratiquée: P87,0, avant 62
Club: Proto87, Protocab

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Jeu 16 Oct 2014, 13:51 
Dans les fils documentaires :

L'Epoque I, la vraie...

Cies de l'Est et du Nord : les trains militaires 1914-1918

Pour rendre hommage à l'Atlantic Midi de Prof et ses cousines (de l'Atlantic, pas de Prof :ange3: ) :
Atlantic 221 – les stars de la Belle Époque


On sort du forum LR :

WikiMidi

WikiPLM

Manche océan Mémoire du rail Ouest Etat

En rapport avec le dernier lien, pour revenir au modélisme et puisque j'ai cette photo sous la main, voici une B9 Ouest en teck (ici en livrée Etat) en construction intégrale par starluc :

Image
Avatar de l’utilisateur
R.I.C
Intarissable !
 
Messages: 7722
Inscrit le: Mar 24 Mars 2009, 11:12
Localisation: Bergerac
Âge: 28
Echelle pratiquée: H0 - ép II
Prénom: Julien

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Jeu 16 Oct 2014, 14:01 
Renato a écrit:...C'est un de ses modèles les plus difficiles : ça l'a rendu chèvre. :clown:

Quitte à faire dans la zoophilie, ce type d'embiellage/distribution est souvent dénommé "sauterelle"

En bas
Image

Au milieu
Image

En haut
Image

Et voilà
Image

et c'est pas si difficile que ça à faire.
Michel, mimoduliniste du Midi
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 25904
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 22:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 75
Echelle pratiquée: H0

Re: Les fils et sites sur les époques I-II

Publié: Jeu 16 Oct 2014, 14:12 
Version PLM du monophasee:

Essai monophasee PLM

C'est tres riche en electrique l'Ep II :siffle:
By Jove!! Proto87-Protocab
Avatar de l’utilisateur
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
 
Messages: 10554
Inscrit le: Jeu 29 Sep 2005, 23:34
Localisation: Leeds, Gibiland
Âge: 46
Echelle pratiquée: P87,0, avant 62
Club: Proto87, Protocab

Suivant

Retour vers Loco-Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : jipe07 et 36 invité(s)