Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Le record de 1955... à Sedan !

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur: MOD

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Mer 19 Oct 2011, 19:28 
Agent 001, je t'ai déja félicité pour Ychoux sur un autre fil.
Là, je ne peux que multiplier mon admiration, l'AMBIANCE, ya que ça de vrai ...
:applause: :applause: :applause: :applause:
Vivement MIDI
Avatar de l’utilisateur
Dakota60
Communicatif
 
Messages: 814
Inscrit le: Mer 21 Sep 2011, 14:04
Localisation: Oise
Âge: 58
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Michel
Club: Proto87

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Mer 19 Oct 2011, 19:56 
Bon, tentons de "recoller" au sujet. :roll:
Je reposte ici un petit lien bien sympa qui détaille pas mal de choses sur le record, lors de ces deux journées du 28 & 29 mars 1955.
On y trouve des infos intéressantes, notamment la réponse aux soufflets caoutchouteux. Plus quelques autres détails relatifs à la motorisation des locos, ou encore aux détails des voitures afin d'en améliorer l'aérodynamique.
Et même la "fameuse" photo finale des rails déformés, créditée-là à "La Vie Du Rail" ! :wink: :?:
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 15593
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Mer 19 Oct 2011, 20:15 
Dakota60 a écrit:Agent 001, je t'ai déja félicité pour Ychoux sur un autre fil.
Là, je ne peux que multiplier mon admiration, l'AMBIANCE, ya que ça de vrai ...
:applause: :applause: :applause: :applause:

Merci :wink:
"03, my name is C03"
agent001
Loquace
 
Messages: 1144
Inscrit le: Ven 13 Oct 2006, 18:48
Localisation: Picto-Limougeaud !
Âge: 42
Prénom: Marc
Club: Ferrovienne & AMCL

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Mer 19 Oct 2011, 23:35 
J'ai une question a propos de cette photo:
La deformation des rails est-elle due a la coupure traction, et a l'eventuel FCEM des moteurs OU du mouvement de lacet du bogie arriere de la derniere voiture?
J'avoue que je penche pour la premiere solution mais si "ceux qui savent" peuvent repondre :wink: (livres, temoignages, autre sources)
Bref, ce point m'intrigue car il n'a pas ete constate de deformation apres le passage de la CC 7100
NB: FCEM= Force contre electro motrice, le moteur courant continu se transforme en generatrice de fait, devient un frein moteur ( en quelque sorte :? )
By Jove!! Proto87-Protocab
Avatar de l’utilisateur
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
 
Messages: 10536
Inscrit le: Jeu 29 Sep 2005, 23:34
Localisation: Leeds, Gibiland
Âge: 45
Echelle pratiquée: P87,0, avant 62
Club: Proto87, Protocab

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Mer 19 Oct 2011, 23:58 
nicolas p a écrit:La deformation des rails est-elle due a la coupure traction, et a l'eventuel FCEM des moteurs OU du mouvement de lacet du bogie arriere de la derniere voiture?

Vois quelques avis ici, en milieu de page.
28031955 a écrit:
BB9004 a écrit:La loco n'était pas en cause : ce qui a provoqué ces mouvements de lacet, c'est la coupure brusque de l'effort de traction conjuguée à l'inertie de la rame qui "poussait au cul".
Et cette expérience a eu un effet positif, puisqu'elle a eu pour conséquence l'installation d'amortisseurs anti lacet sur les machines de vitesse qui ont suivi. Ce record a été plein d'enseignements pour l'augmentation de la vitesse des trains.
Et quoi qu'on dise, la BB 9004 a été plus rapide que la CC 7107

je suis au regret de te contredire, mais tu l'as fait toi-même, au passage, en justifiant l'installation des anti-lacet, la machine était bien en cause.
En effet, lors de la coupure traction les relevés enregistrent des accélérations latérales de quelques dixièmes de G suffisantes pour créer un effet de résonance dans la rame tractée. Ce fut donc le dernier bogie de la troisième voiture qui subit l'amplitude de mouvement la plus importante.

Je n'ai pas voulu détailler les causes et conséquences de ces mouvements et peut-être avais-je trop simplifié mais je maintiens que la machine est bien à l'origine de ce problème qui n'eut heureusement aucune conséquence grave !


Et également là :
Fandetrain a écrit:... Avec la BB 9004 l'amplitude des accélérations transversales, modeste, n'excédait pas 0,1 g avec une valeur de crête de 0,27 g après coupure du courant, donc de l'effort de traction (pour mémoire "g" est l'accélération de la pesanteur).
Une telle valeur ne pouvait générer des efforts susceptibles de provoquer les déformations relevées sur la voie. Ces déformations d'une longueur d'onde d'environ 22 mètres se sont en réalité produites sous le dernier bogie de la rame, par suite d'un mouvement de lacet accentué sur la 3ème voiture.
Conclusion : heureusement que la rame ne comportait que 3 voitures. Une 4ème voiture aurait probablement fait dérailler le train lors de la déccélération...


@ Le Vigan :
Te prends pas la tête ! Continue à honorer le travail et la mémoire de ton aïeul, pour notre plus grand plaisir. Les couacs et pillages existent, et existeront encore après nous.
Chateaubriand (je crois) disait (à peu près) que l'homme est ingrat, mais que c'est l'humanité qui est reconnaissante... :wink:
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 15593
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Jeu 20 Oct 2011, 00:34 
La revue de l'AFAC a publié un article important sur le record et les déformations de la voie qui s'en sont suivies.

Je n'ai plus cette revue, mais de mémoire, c'est bien la coupure brusque de l'effort de traction qui est à l'origine du phénomène de déformation de la voie.

Les occupants de la 3ème voiture ont vraiment eu très peur d'un déraillement à ce moment là.

Pour la petite histoire, il me semble que les techniciens dans les voitures portaient un casque !
Avatar de l’utilisateur
BB 9282
Prolixe
 
Messages: 1648
Inscrit le: Mar 15 Juil 2008, 13:31
Localisation: Pays Bigouden
Âge: 66

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Jeu 20 Oct 2011, 09:40 
Merci pour les reponses :wink: La locomotive a bien démarrée le phénomène et il s'est propagé sur toute la rame, le dernier bogie ayant eut une soudaine envie de danser la bodega :mrgreen:

Pour agent001, as-tu penser a recreer cette saynette? Celle du photographe sur la voie immortalisant l'infortune resultat?

Et est-ce qu'une version avec la CC 7107 est prevu?

Et pour ceux qui veulent essayer: demarez le reportage sur le record, celui avec la 7100, baissez le son et remplacez le par la piste 9 de la BO de gladiator (the might of Rome je crois), effet garanti :mrgreen:
By Jove!! Proto87-Protocab
Avatar de l’utilisateur
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
 
Messages: 10536
Inscrit le: Jeu 29 Sep 2005, 23:34
Localisation: Leeds, Gibiland
Âge: 45
Echelle pratiquée: P87,0, avant 62
Club: Proto87, Protocab

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Jeu 20 Oct 2011, 22:41 
Edit modération suite à division du sujet.
Pour en revenir à nos moutons (la voie déformée après le passage de la rame « 9004 ») et, histoire de compléter l'autre fil qu'a déterré renato.bassin à ce sujet, ces quelques lignes issues du même numéro 371 de la revue « Chemins de fer » (AFAC), rédigé par Monsieur Alain Caire, nous éclairent sur le déroulement de l’évènement, même si de multiples interrogations subsistent quant à son interprétation (nous sommes en 1985):

[…] « La vitesse de 331 km/h fut atteinte au PK 72,1. Alors que, lors de la coupure à 300 km/h pour lever le pantographe avant, on avait enregistré des accélérations transversales de 0,23 g maximum à l’avant de la caisse pendant 4 secondes, on enregistra de nouveau des accélérations similaires d’une valeur de 0,27 g maximum lors de la coupure du courant par ouverture du disjoncteur qui durèrent pendant 63 secondes, avec une fréquence de 3,5 Hz au début et une longueur d’onde de 27 m environ, caractérisée dans la machine par un mouvement de tamis. »

« Une déformation importante de la voie fut constatée un kilomètre plus loin, du PK 73 au PK 73,5. Cette zone déformée succédait à un petit pont et, en cet endroit, les enregistrements effectués sur des trains de reconnaissance tirés par la CC 7113 avaient donné des trains d’oscillation très nets. Il s’agissait donc d’une zone de voie plus sensible. »

« A ce moment, un mouvement inquiétant fut perceptible sur la machine qui fit craindre à certains un déraillement et conduisit le responsable des essais à faire effectuer un freinage pour tendre le crochet de traction. »

« Dans la première voiture, les passagers remarquèrent un mouvement désordonné du véhicule qui correspondait vraisemblablement au franchissement de la zone déformée. »

« Dans la seconde voiture, on éprouva le sentiment d’un danger de déraillement au franchissement de cette zone. »

« Dans la troisième voiture, rien ne fut ressenti qui dépassât les secousses connues dans les trains de service sur les points difficiles. »

« Il semble donc que le tamis enregistré sur la machine lors de la coupure ait eu son origine dans une perturbation commune à la machine et à la première voiture. Peut-être la brusque coupure de la traction a-t-elle créé une situation anormale dans l’ensemble rame-voie, provoquant une amplification du mouvement de tamis. Probablement était-on par ailleurs à la vitesse critique du bogie pour la valeur du couple de frottement anti-lacet. »

« Enfin, la variation de profil lors du passage du petit pont a pu provoquer au niveau du bogie un mouvement qui a contribué à amplifier le tamis. »

« Sans doutes la conjugaison de tous ces phénomènes ou de certains d’entre eux a-t-elle provoqué la déformation de la voie par la locomotive, à un endroit où elle était d’une qualité inférieure à celle de la zone prévue pour le parcours à grande vitesse. » […]

Parmi les enseignements consécutifs aux essais, Alain Caire précise que, concernant la voie, « il était reconnu l’intérêt d’une voie lourde, en longues barres soudées, fixée fortement au sol et d’un nivellement le plus parfait possible. Rappelons que l’essai s’était déroulé sur une voie constituée de barres de 18 m de rails 50 kg/m posées sur traverses bois. »
"03, my name is C03"
agent001
Loquace
 
Messages: 1144
Inscrit le: Ven 13 Oct 2006, 18:48
Localisation: Picto-Limougeaud !
Âge: 42
Prénom: Marc
Club: Ferrovienne & AMCL

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Ven 21 Oct 2011, 08:54 
Merci à Agent001 d'avoir retrouvé et cité l'article de Alain Caire dans la revue de l'AFAC.
Avatar de l’utilisateur
BB 9282
Prolixe
 
Messages: 1648
Inscrit le: Mar 15 Juil 2008, 13:31
Localisation: Pays Bigouden
Âge: 66

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Ven 21 Oct 2011, 09:49 
Heureusement que Yann a écrit : "Le record de 1955... à Sedan !".
Il aurait cité le RAMMA (dont le nom est déposé), on aurait pu demander des droits d'auteur :mrgreen: :mrgreen: !
Moyse

Je suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot... C'est dire si, dans ma vie, j'en ai entendu, des conneries ! (Michel Audiard)
Avatar de l’utilisateur
Moyse
Expansif
 
Messages: 2464
Inscrit le: Jeu 18 Août 2005, 20:52
Localisation: Sedan
Âge: 49

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Ven 21 Oct 2011, 21:15 
huska a écrit:
Yann Baude a écrit:Bonjour Roland
Je ne connaissais pas le fil "Références de documentation sur les records de 1954 et 1955" qui comprend effectivement de très nombreuses et belles photos qu'il est vraiment très agréable de pouvoir découvrir.
Celle de la voie déformée provient de ma collection.
Bonne journée
Yann


Roland ! Roland de Lyon ?


Allo, allo, ..., j'écoute !!!

Il y a un truc que je n'ai pas trop compris, d'autant que je viens très peu (plus trop) sur la partie modélisme, pour diverses raisons, à savoir entre autres 3/4 d'interventions inutiles, & je n'ai plus de temps à perdre; une erreur d'aiguillage sans doute.

Pour ma part, j'apprécie énormément les clichés inédits du Vigan & je partage son analyse.

Un certain savoir vivre éviterait largement tous ces rappels à l'ordre, le pourrissement de (certains) posts, ... & la "fuite" de contributeurs vers d'autres cieux.

En ce qui concerne ce record dans les landes ... "sedanaises", je ne peux m'empêcher à ressortir ces 2 couvertures scannées de revues connues de tous.

Image

Image

Ces couvertures, & leur contenu, jeunes, nous faisaient rêver, c'était avant le TGV.

R.S.
Avatar de l’utilisateur
232S003
Expansif
 
Messages: 2520
Inscrit le: Mer 08 Juil 2009, 21:32
Localisation: Lyon
Âge: 58

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Ven 21 Oct 2011, 21:22 
sacrée prouesse, n'empèche, je suis toujours resté bien plus admiratif de ces records de 1955, a des vitesses où on ne connaissait pas grand chose. ce genre de grand saut vers l'inconnu n'a plus jamais eu court par la suite. il fallait vraiment les avoir bien accroché pour mener ces engins a de telles vitesse !
ca n'enlève bien sûr rien du tout a la qualité et aux enseignements tirés des records suivants. Mais le chemin était alors bien balayé.
Avatar de l’utilisateur
Panovert
Intarissable !
 
Messages: 6182
Inscrit le: Dim 29 Mai 2011, 21:14
Localisation: Gergovie
Âge: 34
Echelle pratiquée: De richter

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Sam 22 Oct 2011, 13:45 
oui, je me souviens avoir lu, je ne sais pas ou que les américains avaient dépêché sur place, un avion pour prendre en photos, le déraillement qui était prédit lors de ces essais.
L'avion a été laissé sur place par les trains et il n'y a pas eu le déraillement prédit, encore que manifestement, les participants à cet évènement ne sont pas passé loin de la catastrophe.
Avatar de l’utilisateur
Munier
Loquace
 
Messages: 1048
Inscrit le: Mar 23 Août 2005, 21:49
Localisation: Sur les bords du Lac de Lamartine: "oh temps, suspends ton vol...."
Âge: 67
Prénom: Philippe
Club: CMF d'Albens + AMFBC Chambéry

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Sam 22 Oct 2011, 14:24 
SERMET a écrit:Pour ma part, j'apprécie énormément les clichés inédits du Vigan & je partage son analyse.
Un certain savoir vivre éviterait largement tous ces rappels à l'ordre.......

Clairement, ceux qui ont des clichés inédits et qui attendent que l'on "fasse une révérence" pour être autorisé à les publier peuvent garder leurs "plaques" dans la naphtaline..... :mort: :mort: :mort:
"Savoir vivre", c'est savoir partager de façon "altruiste" .......
D'ailleurs, ces photos de la voie déformée après le record, longtemps censurées pas la SNCF, ont été vues et revues des centaines de fois et ne sont surement pas un scoop.....pour peu que l'on s’intéresse un minimum à la chose "ferroviaire" :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Saint Simon (supp. dem.)
 

Re: Le record de 1955... à Sedan !

Publié: Sam 22 Oct 2011, 15:29 
Munier a écrit:oui, je me souviens avoir lu, je ne sais pas ou que les américains avaient dépêché sur place, un avion pour prendre en photos, le déraillement qui était prédit lors de ces essais.

Je me souviens aussi avoir lu, je ne sais pas ou......que le britanniques ont contesté longtemps ce record......sacrés british.....il y a bien une raison si le bon dieu les a mis sur une île :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Saint Simon (supp. dem.)
 

PrécédentSuivant

Retour vers Loco-Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : MrHo et 16 invité(s)