Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur: MOD

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Mer 27 Avr 2016, 23:33 
ce genre de truc, fonctionne sous 12v, 120W, 5€ a la sauvette

Image

Accessoires auto
By Jove!! Proto87-Protocab
Avatar de l’utilisateur
Nicolas p
La Maurienne sinon rien !
 
Messages: 10746
Inscrit le: Jeu 29 Sep 2005, 22:34
Localisation: Leeds, Gibiland
Âge: 46
Echelle pratiquée: P87,0, avant 62
Club: Proto87, Protocab

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 05:57 
Le perchlo va te le bouffer vite fait ! :siffle: :siffle:
Daniel

LaitOn’s & Co.
Avatar de l’utilisateur
Daniel67
Débordant
 
Messages: 3336
Inscrit le: Lun 09 Mars 2009, 20:00
Localisation: Strasbourg
Âge: 64
Echelle pratiquée: O - 1/20ème
Prénom: Au hasard : Daniel
Club: CDZ - AL'O

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 06:09 
Kwaa!!!c'est pas de l'inox véritable massif :mdr2: :mdr2: :mdr2:
Dany MACHI
Paysagiste de salon
Avatar de l’utilisateur
Dan_ost2000
Intarissable !
 
Messages: 16410
Inscrit le: Mer 30 Août 2006, 07:05
Localisation: Strasbourg
Âge: 61
Echelle pratiquée: HO-HOm-HOe I à III
Prénom: Dany, c'est écrit...
Club: Rigollots© et Cie

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 06:56 
Tu le mets dans un tube en verre rempli d'eau et l’échange thermique se fera...
SavoieHOe
_______________________________________

La tartiflette c'est bon quand on la mange soi même...(moi)
Avatar de l’utilisateur
SavoieHOe
In tartiflette we trust
 
Messages: 980
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 23:44
Localisation: Haute Savoie -74- France
Âge: 58

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 08:08 
Vos dernières remarques soulignent l'étendue du problème.
Michel, mimoduliniste du Midi
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 26140
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 76
Echelle pratiquée: H0

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 09:29 
Bravigou a écrit:Je remonte ce fil, passque ça commence à me gratter, veux voir comment vous faites et quels sont les investissements.


Bonjour,

Ci-après, tu trouveras un résumé de ma petite expérience, sans prétention, mais qui pourra peut-être te servir et te faire franchir le premier pas ou t'aider à résoudre d'éventuels problèmes :oops: :oops: :oops:

Produits utilisés :

-- Laiton pré-sensibilisé double face 0.2, 0.3 ou 0.4 mm

-- Révélateur : hydroxyde de sodium (un sachet de 10 g à dissoudre dans 1 litre d'eau tiède)

-- Produit de gravure : Persulfate d'ammonium (sachet de 1 kg dont 300 g à dissoudre par litre d'eau à 50°C environ )

Matériel utilisé :

-- Malette d'insolation à 4 tubes (j'ai recouvert le fond de papier d'aluminium froissé pour améliorer la réflexion de la lumière et je lui ai ajouté un interrupteur sur le dessus pour être plus précis dans les temps d'insolation)

-- Bac de gravure de 2 l avec pompe à air et résistance chauffante (réglée au maximum, elle donne 44°C dans le bac)

Image

Autres produits/matériels utilisés (provenance diverses)

-- Film polyester transparent de chez Novalith: ref NLA4/TPX100 pour du format A4.

-- Imprimante Canon MG 6350 réglée sur Papier Photo glacé mat, haute résolution, réglages noir et couleurs au maximum, intensité foncé, luminosité foncé, qualité haute, contraste élevé et impression faite en Couleur.

-- Cartouches d'encre de marque Cartridge World qui me donnent entière satisfaction pour impression sur papier et ont le mérite d'être beaucoup moins chères que les cartouches d'origine mais qui semblent être moins couvrantes...

Méthodologie

-- Faire le dessin du typon avec un logiciel vectoriel (AutoCad ou autre : j'utilise JetCadPro, petit frère d'AutoCad bien moins cher et largement suffisant)

-- Imprimer ce dessin (sur le bon côté de la feuille transparente) et qui doit être inversé pour que la surface imprimée soit en contact avec le laiton)

-- Introduire le laiton (après avoir décollé les deux feuilles adhésives de protection) dans la pochette de typons réalisée, sous lumière ambiante (pas de soleil vif dessus) et bien fixer la plaque de laiton sur le typon (pour pas qu'il bouge quand on retournera la pochette)

-- Insolation dans la valisette fermée de 1'45 minutes par face

-- Révélation dans un centimètre de révélateur placé dans un récipient. Dans les instants qui suivent, passer doucement un pinceau doux sur la surface de la plaque (des deux côtés), surtout dans les interstices à bien nettoyer des restants de résine (NB : je n'ai pas suivi les conseils de Prof qui suggère de prendre une plume d'oiseau de nuit récoltée au printemps à la lune descendante :siffle: :siffle: ).
Bien rincer sous l'eau courante la plaque et la sécher entre deux feuilles d'essuie-tout, sans frotter pour ne pas rayer ou enlever le vernis de protection).

Gravure dans le bac de persulfate chauffé à 45 °C environ : avant le grand plongeon, percer deux trous pour pouvoir suspendre la plaque avec des fils isolés), gratter un peu avec une pointe une zone du laiton qui devra disparaitre, ça semble accélérer la gravure. Retourner toutes les 5 mn la plaque pour uniformiser la gravure et au bout de 40 mn environ, surveiller attentivement le travail car le laiton disparaît alors très vite et laisse apparaître les zones non protégées. Rincer immédiatement la plaque dans de l'eau à laquelle j'ai ajouté quelques gouttes de révélateur pour stopper la gravure, puis sous l'eau courante et sécher la plaque avec de l'essuie-tout....

Et normalement c'est fini et donc à ce moment-là :mdr2: ou :colere: ......

A noter que les restants de vernis peuvent rester sur la plaque si on désire uniquement souder mais doivent être obligatoirement enlevés avec de l'acétone si on désire peindre cette plaque.

Voili voilà voulou... Ca peut sembler difficile, mais réellement ça vaut le coup d'être tenté, tant le travail de réalisation du modèle réduit est facilité, surtout pour une personne qui aurait tendance, comme moi, à avoir deux mains gauches :oops: Il faut simplement respecter TOUS les paramètres requis.

Pour ceux que ça intéresserait, j'ai fait un tuto en Word, il suffit de me le demander par MP.
Georges
Avatar de l’utilisateur
Pacific 231
J'étais vrp37
 
Messages: 1015
Inscrit le: Jeu 16 Avr 2009, 16:49
Localisation: Tours
Âge: 62
Echelle pratiquée: Zéro
Prénom: Georges
Club: Cercle Du Zéro

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 10:08 
300 g par litres me semble beaucoup mon dosage est de 450g pour 2,5 l et ça marche pas trop mal
voila voilou
dom
Dom27460
Prolixe
 
Messages: 1776
Inscrit le: Ven 20 Fév 2009, 17:55
Âge: 67
Echelle pratiquée: zero/ho
Prénom: dom
Club: Cerle du zero

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 12:01 
Merci beaucoup Georges pour les explications.
MEURSAULT 2019 Luxembourg 2020
Avatar de l’utilisateur
Bravigou
Intarissable !
 
Messages: 7555
Inscrit le: Mer 19 Déc 2012, 17:16

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 12:31 
Dom27460 a écrit:300 g par litres me semble beaucoup mon dosage est de 450g pour 2,5 l et ça marche pas trop mal
voila voilou
dom


450 gr pour 3 litres pour moi.
Daniel

LaitOn’s & Co.
Avatar de l’utilisateur
Daniel67
Débordant
 
Messages: 3336
Inscrit le: Lun 09 Mars 2009, 20:00
Localisation: Strasbourg
Âge: 64
Echelle pratiquée: O - 1/20ème
Prénom: Au hasard : Daniel
Club: CDZ - AL'O

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 12:42 
Si je suis bien toutes ces explications, le perchlorure de fer ne semble plus avoir la faveur des aficionados de cette technique.

Il me reste un bidon de 5 litres qui traîne depuis un peu plus de 10 ans ; dois-je le destiner à la déchetterie ? J'ai aussi un sachet de révélateur en poudre : même âge = même destin ?

D'autant que je ne sais pas si je vais m'y remettre, juste une "bricole" à faire et bien que j'aie retrouvé l'insoleuse (un peu martyrisée par un mauvais stockage) je ne sais pas où j'ai rangé la graveuse et ses accessoires (pompe et résistance chauffante).
R8G for ever
Avatar de l’utilisateur
Stratus
Démonstratif
 
Messages: 1480
Inscrit le: Ven 28 Nov 2008, 13:20
Localisation: Yonne
Âge: 71
Echelle pratiquée: O Epoque III
Club: CDZ

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 13:04 
Bonjour Stratus,

Les quantités de produits que j'ai suggérées ne sont qu'à titre indicatif et je ferai mes prochaines dilutions avec 150 g/litre pour tester. Je crains seulement que le temps de gravage soit plus important, mais ce n'est même pas certain.
Je préfère le persulfate pour deux raisons : il ne tâche pas les vêtements ni les doigts (mais ce n'est pas pour ça qu'il ne fait pas de trou dans les vêtements et n'abîme pas les doigts : c'est un acide :gne: ).
La deuxième raison est qu'il est transparent et ça permet beaucoup mieux de voir la progression du gravage au travers du bac.

Mais ce n'est qu'un avis personnel.

Quant aux "vieux" produits, j'ai eu une mésaventure avec et je préfère les jeter. On peut facilement acheter du révélateur pour faire 1 l de solution et 500 g de persulfate, ça ne coûte pas bien cher et c'est quand même une garantie de ne pas avoir de problème.
A noter que le révélateur est simplement de la soude caustique (hydroxyde de sodium) et je ne pense pas que ce produit vieillisse.

Bon courage :wink:
Georges
Avatar de l’utilisateur
Pacific 231
J'étais vrp37
 
Messages: 1015
Inscrit le: Jeu 16 Avr 2009, 16:49
Localisation: Tours
Âge: 62
Echelle pratiquée: Zéro
Prénom: Georges
Club: Cercle Du Zéro

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 18:28 
Pacific 231 a écrit:A noter que le révélateur est simplement de la soude caustique (hydroxyde de sodium)...

"Mon" révélateur = lessive de soude (droguerie grande surface).1 et 1/2 boîte de film pour 1 l d'eau à 20°C, et roulez jeunesse !

Image
Michel, mimoduliniste du Midi
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 26140
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 76
Echelle pratiquée: H0

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 18:30 
Problème : c'est devenu aussi difficile de trouver une boîte de film, que la résistance à poissons trop piquaux. :clown:
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 16814
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 16:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots®

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 19:30 
Je vois, je vois.

Mettons : Ø (intérieur) 29 mm
Hauteur utile : 43 mm

Solution : 14,5 x 3,14 x 43 mm = 1957, 8 mm3 + 1957,8 / 2 = 2936,7 mm3
par litre d'eau à 20°C
Reste à trouver un récipient de UN litre et quelques journées de réchauffement climatique.
Sauf erreur.
Michel, mimoduliniste du Midi
Avatar de l’utilisateur
Prof
MIMO pur jus
 
Messages: 26140
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:23
Localisation: 81-Castres
Âge: 76
Echelle pratiquée: H0

Re: Découpe chimique, photodécoupe, photogravure, by Prof

Publié: Jeu 28 Avr 2016, 20:05 
Prof a écrit:Sauf erreur.

Hum, il me semble qu'il y en a une.
Dans mes souvenirs, le volume d'un cylindre est: pi x x h.

Donc ici: 14.5² x 3.14 x 43 = 28 387.95 mm3.

Multiplié par 1.5, on obtient 42 581 mm3, soit un gros 42 cm3.

Désolé. :?

En plus, je me trompe peut-être. :roll:
Amicalement.

Serge
Avatar de l’utilisateur
Serge de Bollène
Intarissable !
 
Messages: 4702
Inscrit le: Dim 01 Avr 2012, 18:37
Localisation: Bollène, Vaucluse
Âge: 59
Echelle pratiquée: HO

PrécédentSuivant

Retour vers Loco-Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Christophedeb et 28 invité(s)