Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

La poulie infernale ou le test de traction

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur: MOD

Re: La poulie infernale ou le test de traction

Publié: Jeu 22 Mars 2012, 08:24 
Oui oui je parle bien de rampe pour nos petits trains; comparée aux réels.
il me semblait aussi :D :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
cc7001
Démonstratif
 
Messages: 1380
Inscrit le: Mer 07 Fév 2007, 22:00

Re: La poulie infernale ou le test de traction

Publié: Jeu 22 Mars 2012, 11:33 
C'est vrai..j'aurait dû dire que les cheminots parlent de mm au km pour exprimer une pente..Autant pour moi..
Boisavia
Communicatif
 
Messages: 918
Inscrit le: Sam 28 Nov 2009, 22:09
Localisation: 45
Echelle pratiquée: HO / HOm / 00
Prénom: Jean

Re: La poulie infernale ou le test de traction

Publié: Jeu 22 Mars 2012, 11:39 
Non, on parle de mm par mètre... rapport de 1 à 1000.
Avec des mm par km, on serait dans un rapport de 1 à 1000000 !!
EC 64, toujours en veille...
Avatar de l’utilisateur
EC 64
Intarissable !
 
Messages: 15756
Inscrit le: Lun 21 Jan 2008, 12:13
Localisation: PARIS (F)
Âge: 67
Echelle pratiquée: H0 (ep IV-V)
Club: AFAC Paris

Re: La poulie infernale ou le test de traction

Publié: Jeu 22 Mars 2012, 12:50 
.
:clown: Ah, je vais enfin pouvoir la placer ..... J'atendais de pied ferme !
EC 64 a écrit:Non, on parle de mm par mètre... rapport de 1 à 1000.
Avec des mm par km, on serait dans un rapport de 1 à 1000000 !!


:siffle: :ange: Effectivement, c'est pour ça que j'ai écris pourcentage en gras! :
pas27 a écrit: :ange3:

:arrow: Si c'est un pourcentage, oui! ..//..


:mrgreen: Parceque là, c'est du "Pourmilage" !!! :lol: :wink:

Pascal
Dernière édition par Pas27 le Jeu 22 Mars 2012, 12:54, édité 1 fois au total.
Thèse anti-thèse, fadaises...
Avatar de l’utilisateur
Pas27
Intarissable !
 
Messages: 4060
Inscrit le: Jeu 24 Jan 2008, 18:52
Localisation: Presqu'au carrefour des dép 27, 28 et ... 78
Âge: 55
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Pascal
Club: Les meclourds, trop lourds!

Re: La poulie infernale ou le test de traction

Publié: Jeu 22 Mars 2012, 12:53 
Pour les petits trains, si je m'en tiens à mes constatations et à ce que je lis dans les revues et sur les forums, la règle semble être la suivante:

- jusqu'à 1,5% (15 pour mille) ça fonctionne quasiment comme en palier
- entre 1,5% et 2,5% ça fonctionne correctement mais il peut y avoir des restrictions pour certaines machines (c'est effectivement ce que je remarque chez moi avec une hélice en rampe de 2,5%)
- entre 2,5% et 3,5% c'est une ligne difficile interdite à la plupart des compositions longues (ex: plus de 10 voitures à roulement correct)
- entre 3,5% et 4,5% c'est une ligne très difficile avec de nombreuses restrictions
- au delà de 4,5% ... c'est vraiment pas beau, et même si c'est caché, il y a des chances que pas grand chose ne puisse rouler dessus.
Part marginale de la clientèle
Avatar de l’utilisateur
Pierre bis
Intarissable !
 
Messages: 10335
Inscrit le: Ven 13 Avr 2007, 09:12
Localisation: Paris
Âge: 58
Echelle pratiquée: HO

Re: La poulie infernale ou le test de traction

Publié: Jeu 22 Mars 2012, 15:49 
Bonjour.
J'ai une rampe "test" de 6.5%; et en gros une rame de 5 voitures corail (roco ou lsm) délestées passe avec n'importe quelle BB bandagée. Comme je déleste au maximum mon matériel pour économiser la mécanique; je pense qu'on peut pousser la longueur à 6 ou 7 voitures; mais çà commence à faire lourd.

il va de soi que cette valeur énorme sert juste à montrer les capacités de traction de nos petits modèles.

Sur mon réseau j'ai du 3.5% et:

Ma 9400 lima (moteur roco) sans bandages monte ses trois corails; j'ose pas lui en mettre plus; de peur qu'elle commence à meuler les rails. :mrgreen: .
Un 72000 champagnole sans bandages passe partout avec sa rame
(10/11wagons à essieux ou 5 corails).
Evidemment le y7100 lsm se plante et cire comme un malade avec 5 voitures ; mais il pas fait pour çà. :gne: :mrgreen:
je parle de BB à 8 roues motrices; les jouef d'avant 92 restent sous la rotonde ou sont déjà parties à culoz comme tout le monde. :mort:

(Si on a plus de place, je conseille le réseau plat à rayons de 5000. :mrgreen: )

Amicalement

patrick
Avatar de l’utilisateur
cc7001
Démonstratif
 
Messages: 1380
Inscrit le: Mer 07 Fév 2007, 22:00

Re: La poulie infernale ou le test de traction

Publié: Jeu 22 Mars 2012, 20:46 
EC 64 a écrit:Affirmation bien étrange, les BB 15000 et les BB 7411 à 7440 disposent du freinage par récupération. Sauf erreur, c'est également le cas des TGV SE.
Les BB 36000 et les Prima sont également équipées du freinage par récupération.
Pour mémoire, les BB 16500 "excitron" (16656 à 750) étaient équipées du freinage par récupération.
Autrement dit lorsque la technique le permet, ce dispositif est mis en œuvre.


Désolé pour ce hors sujet...on s'est encore éloigné de l'éternel sujet bandages/adhérence.

Concernant le freinage par récupération (hors LGV), quelqu'un peut-il nous donner des infos sur les portions de lignes ou il est utilisé actuellement et sur la particularité des sous stations qui le permettent en 1500 comme en 25000V :?:

Si je dérange ici, j'ouvrirai un fil sur Ferrovissimme...

M.B.
Avatar de l’utilisateur
Michel B.
Expansif
 
Messages: 2544
Inscrit le: Sam 20 Fév 2010, 22:27
Localisation: 63 CLT- FD
Âge: 54
Club: UAICF Clt-Fd

Re: La poulie infernale ou le test de traction

Publié: Lun 26 Nov 2018, 23:21 
J'ai trouvé sur un autre fil des propos de Tonton Jean concernant des essais très intéressant. Je me permets donc de les remettre ici dans ce fil qui parle de ce sujet.
Tonton Jean a écrit:...
Comme ce serait simple : je mets quatre bandages au lieu de deux et ma machine peut tracter le double ! Ben non, ça ne marche pas comme cela.
Les roues non bandagées ont un coefficient d'adhérence de l'ordre de 0,18, voire plus. Avec un bandage il atteint 0,3. Donc le gain est modeste d'autant plus que le poids agissant sur chaque roue n'est pas égal car nos petits modèles n'ont pas de suspension même si elles sont un peu flottantes.
Je n'affirme pas cela sans avoir fait un plan d'expérience et mesuré les résultats obtenus avec différentes solutions. Voici quelques valeurs relevées au démarrage (coefficient pour l'ensemble de la machine) :
BB 25502 Roco (2 bandages) = 0,18, Sybic Jouef (2 bandages) = 0,29, Astride Rivarossi (2 bandages) = 0,14, BB 25500 Lima (0 bandage) = 0,25, BB 12000 Lemaco (0 bandage) = 0,18. Bien sûr, la nature des bandages intervient. Certains ne sont pas plus performants qu'une roue métallique. Si l'on admet que le contact roue métallique a un coefficient de 0,15 (je pends une valeur faible exprès) et avec bandage de 0,3, que son poids est de 4 N (environ 400 g) et que ce poids adhérent est également réparti sur les quatre essieux , cela donne un effort théorique de traction de : (1 x 0,15 x 3) + (1 x 0,3) = 0,75 . Doublons le nombre de bandages : 1 x 03 x 4 = 1,2. La traction est plus importante mais elle n'est pas doublée. Et si l'on avait le coefficient de 0,2 sur les roues non bandagées, la différence serait plus faible.
Pour ta gouverne, sache que le coefficient atteint 0,36 au démarrage avec une Astride (un vraie, échelle 1) sur rail sec et sablage, et évidemment sans bandages !
....

J'ai édulcoré le message des propos sans intérêt. :wink:
Dernière édition par Prevost le Mar 27 Nov 2018, 08:26, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 26127
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 10:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 65
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: La poulie infernale ou le test de traction

Publié: Mar 27 Nov 2018, 00:24 
Ces essais ont été faits il y a quelques années. Les mesures de forces de traction au démarrage sont faites avec un dynamomètre placé bien horizontalement. Les valeurs ont été relevées au moment où les roues motrices commencent à patiner. Les valeurs indiquées sont la moyenne de 10 essais successifs.
Les effets d'adhérence dépendent de la nature des matériaux en contact et des états de surface. Les grandeurs des surfaces n'interviennent si faiblement qu'ils sont négligés dans les calculs de ce type. Les problèmes liés aux déformations des matériaux (sorte d'écrasement) n'ont aucun sens pour nos engins de poids si faible.
Certains bandages (en nylon ?) ne font pas mieux que des roues métalliques. D'autres sont efficaces. Il serait intéressant de pouvoir déterminer les variations du coefficient en marche. J'ai indiqué celui d'une Astride au démarrage. A 200 km/h il n'est plus que de 0,10. Mais il est difficile de placer un dynamomètre entre la motrice et la rame de nos trains HO. Le mien fait près de 20 cm de long et il faudrait une longue ligne droite pour faire de multiples lectures en vitesse stabilisée. En courbe ce serait plus compliqué. Et comment savoir si nous sommes à la limite du patinage ?
Ces essais montrent que les roues patinent avant que le moteur ne cale. Donc il ne sert à rien de mettre des moteurs plus puissants. On peut même en utiliser de plus petits, facilement logeables. Par contre le poids adhérent est le seul paramètre sur lequel nous pouvons agir à part bandage ou pas bandage. La force de traction est le produit de ce poids multiplié par le coefficient qui, dans la plupart des cas, varie entre 0,18 et 0,3. Et ce poids adhérent est celui qui agit sur les roues motrices.
Tonton Jean
Prolixe
 
Messages: 1714
Inscrit le: Lun 19 Nov 2007, 21:09

Précédent

Retour vers Loco-Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 17 invité(s)