Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

[Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur: MOD

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Lun 29 Jan 2018, 11:30 
Bonjour à tous,

Suite à la photo ci-dessus, voici la technique de fabrication des conduites CP/CG pour la CC 6551 Maurienne.
En dehors des CC 6500, la méthode de fabrication est aussi applicable pour les CC 72000, BB 7200, BB 15000, BB 22200.
La technique de fabrication est très simple, mais demande un certain temps, et surtout beaucoup de soin (un peu comme pour les trappes de sablières !)

La conduite :
Prendre une longueur de 20 à 25 mm de fil rigide de diamètre 0,5mm (fil d’acier de corde de guitare usée dans mon cas, mais toute autre matière rigide, maillechort, ou autre… convient).
Former avec ce morceau de fil un « U » dont la partie centrale (la base du « U » mesure 3 mm. Les angles n’ont pas nécessairement besoin d’être pliés à angle droit à l’excès.
Selon qu’il s’agit de la conduite CP ou CG, arrondir l’une des jambes du « U » (celle de droite, ou celle de gauche) autour d’une queue de forêt (ou tout autre objet dur et rond) de 4 à 4,5 mm de diamètre.
S’aider éventuellement d’une pince, plate de préférence, pour peaufiner l’arrondi. Cet arrondi formera la partie de la conduite qui est en caoutchouc pour une grande partie, et en « dur » pour la partie haute, le « U » étant vu à l’envers, avec sa base en haut.
Il faut du soin pour réussir à obtenir un arrondi harmonieux.
S’arranger pour que la partie rectiligne (non arrondie) soit plus longue que la hauteur de la traverse, de manière à ce que l’on puisse l’attraper avec les doigts pour manipuler la conduite lors du montage sur la traverse.
C’est plus pratique qu’avec une pince qui risque de détériorer l’ensemble.

Les vannes :
C’est la phase la plus délicate du montage.
Prendre un morceau de fil électrique de bâtiment rigide de 2 mm de diamètre, et le dénuder (on n’utilisera pas la gaine).
Placer une partie du fil de cuivre dans le mandrin d’une mini-perceuse (longueur symbolisée par le trait violet dans la photo ci-dessous), et usiner la partie visible (longueur symbolisée par le trait vert dans la photo ci-dessous) jusqu’à un diamètre de 0,7 à 0,8 mm.
Une fois ce diamètre atteint, sortir le morceau de fil du mandrin de la perceuse, et aplatir une longueur de 3 mm environ dans un étau à mors lisses, jusqu’à obtenir une épaisseur de 1,5 mm (surtout pas moins, ni plus, donc aplatir très progressivement en mesurant régulièrement l’écrasement).
Percer soigneusement un trou traversant de 0,5 mm de diamètre, bien au centre d’une des deux parties aplaties, à un peu plus d’un millimètre de la zone usinée.
Agrandir ensuite délicatement ce trou à 0,8 mm (pas plus !).
L’usage d’un mandrin à main est fortement recommandé.
Une fois cette opération réalisée, couper la partie aplatie selon le trait rouge, à une longueur totale, depuis la partie usinée, de 2 à 2,5 mm maxi, symbolisée par le trait bleu, sur la photo ci-dessous.
La coupe selon le trait rouge doit être droite, plate, plane, et bien perpendiculaire, car ce sera la face avant de la vanne, partie la plus visible lorsqu’on regarde la loco de face.
On obtient alors la pièce indiquée par la flèche jaune, sur laquelle il faudra aplanir à la lime douce les 2 faces encore bombées du fil électrique (à l’endroit où celui-ci aura été écrasé), afin d’obtenir un cube de 1,5 mm de côté vu de face, et de 2mm maxi de profondeur avant la partie usinée.
Attention à ne pas trop approcher les bords du trou, car il restera très peu de matière.
Pour info, la queue (partie usinée à la mini-perceuse) ira se fichier dans un trou de même diamètre dans la traverse, pour la fixation définitive de la conduite. Elle sera maintenue par collage, et coupée ensuite au ras de l’intérieur de la traverse.
Mais cette fixation définitive n’interviendra qu’à la toute fin du montage.


Les manettes de vannes :
Elles sont obtenues par écrasement à la pince plate sans dents (surtout), d’un fil électrique rigide mono brin de téléphone de 0,6 à 0,8 mm de diamètre, sur une longueur de 2,5 à 3 mm.
Couper ensuite une longueur de 2 à 3 cm incluant la partie aplatie.
La partie non aplatie sera coupée après soudure, mais il est plus facile de la conserver pour placer correctement la manette (partie écrasée) sur le cube (la vanne) au moment du soudage.
Souder délicatement la partie aplatie sur l’un des côtés du cube (donc de la vanne), parallèlement au trou, et dans l’axe de celui-ci.
Une partie de la manette doit dépasser vers le haut (environ 30 à 50 % de sa longueur). L’autre partie ne doit pas dépasser vers le bas.
Couper ensuite la partie du fil qui n’est pas aplatie.
Attention : Il faut souder 2 à 2 les manettes du bon côté, donc à droite ou à gauche de la vanne, selon qu’il s’agit de la conduite CP ou de la conduite CG.
Dans la réalité, il y a 2 manettes par vanne : Une première manette d’ouverture / fermeture, et une seconde manette de verrouillage. A l’échelle et par souci de simplification, la manette de verrouillage ne sera pas représentée (mais si quelqu’un y parvient… !!!!)

A ce stade, on a :
La conduite,
La vanne.

Il nous manque 2 choses :
Les raccordements d’entrée et de sortie de la vanne,
Les raccordements entre la partie souple caoutchoutée et la partie rigide de la conduite.

Les raccordements d’entrée et de sortie de la vanne :
Simple, mais attention les yeux !
Dénuder un fil électrique rigide mono brin de téléphone sur 2 à 2,5 mm de longueur, et récupérer uniquement le morceau de gaine.
La gaine doit présenter idéalement un diamètre extérieur de 0,8 mm.
Glisser la partie rectiligne de la conduite dans la gaine débarrassée de son fil de cuivre.
Glisser ensuite le tout (conduite + gaine) dans le trou de la vanne.
La gaine doit dépasser un peu, au-dessus et en-dessous de la vanne, de manière équilibrée.
Cela évoquera les raccordements d’entrée et de sortie de la vanne.
Immobiliser la gaine par rapport à la vanne, avec un mince point de collage à la cyano déposé avec la pointe d’une épingle à tête.
Attention, coller uniquement la gaine par rapport à la vanne, et pas par rapport à la conduite, car pour le moment, il est préférable que l’ensemble « Vanne + Gaine » puisse continuer de coulisser librement sur le tuyau rectiligne de la conduite.
Ceci permettra le meilleur placement en vertical au moment de la fixation finale sur la traverse.
L’immobilisation par collage de la vanne sur la conduite aura lieu uniquement après positionnement de l’ensemble « vanne + conduite » de manière correcte.


Les raccordements entre la partie souple caoutchoutée et la partie rigide de la conduite :
Ça, c’est très simple : un simple petit morceau de gaine plastique de fil électrique rigide mono brin de téléphone, d’un demi à un millimètre de longueur, placé au bon endroit, vers le haut de la partie arrondie (se référer à des photos de locos réelles).


2 cas se présentent ensuite :
Soit le remplacement de conduites peu réalistes (type Jouef HJ), soit la mise en place de conduites inexistantes (anciennes locos non détaillées, ou reconstruction comme pour la CC 6551 Maurienne).
Dans les 2 cas, le fait d’avoir laissé la possibilité à l’ensemble « vanne + gaine » de coulisser librement sur la partie rectiligne de la conduite permettra d’obtenir le meilleur placement (ou le meilleur compromis).
De cette recherche de meilleur placement, ou meilleur compromis, peut aussi naître la nécessité de retoucher légèrement la hauteur des manettes, sachant qu’elles doivent tout de même toujours continuer de dépasser la hauteur de la vanne (vers le haut).
Il peut également être nécessaire de retoucher légèrement, par torsion, ou reprise de forme, la partie arrondie de la conduite.
Celle-ci ne doit pas trop dépasser vers l’avant pour une question d’esthétique et de réalisme.
Il peut donc être nécessaire de la ramener un peu vers la traverse.

Avant montage définitif, il peut aussi être utile de fabriquer un gabarit sur un morceau de carte plastique, définissant les placements des embases de tampons, de la plaque rivetée de l’attelage à vis, du bas du nez, des marchepieds, de l’éventuel carter de parure en « V » se trouvant sous le nez des CC 6500 de première sous-série (et de son épaisseur), du bas de la traverse, ce gabarit devant être le strict reflet, au niveau des dimensions, de la traverse de la loco concernée (attention par exemple si vous comptez équiper une ancienne CC 6505 ou CC 6551 Maurienne Jouef des années ’70, car la traverse n’est pas le reflet réel, en hauteur, de la réalité ramenée à l’échelle HO).
A la fin, une fois les conduites collée définitivement, il faudra couper les excédents de parties arrondies et rectilignes quasiment au ras du bas de la traverse, pour ne pas gêner le débattement de l’attelage HO. S’il y a un côté non équipé de cet attelage, mais uniquement d’un attelage à vis (face détaillée), les extrémités basses des conduites pourront se finir juste au-dessous de la traverse.

Voilà, un peu long à expliquer, mais ça en vaut la peine.
A vos outils !
Image
Cordialement,
Pantographe.
Pantographe
Pantographe
Causant
 
Messages: 236
Inscrit le: Ven 03 Avr 2009, 10:41
Localisation: Ile de France
Âge: 55
Echelle pratiquée: HO

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Lun 29 Jan 2018, 18:29 
Je voudrais bien comprendre l'intérêt de cette "mise à niveau".
Les CC 6500 ne manquent pas en occasion, dans des versions bien plus récentes et réalistes, qui fonctionnent à merveille et à des prix imbattables.
Tous ces bricolages sont compliqués, ils s'éternisent à n'en plus finir, noyés sous une avalanche d'explications.
Car, autant je peux concevoir que l'on veuille améliorer un modèle existant et qui le mérite, car il n'a pas d'équivalent sur le marché (RTG Jouef par exemple), autant là, je ne trouve aucun sens à la démarche.
Pour moi, ce type de modèle n'a de valeur (sentimentale) que s'il est conservé dans sont état d'origine, comme pièce de collection (enfin si on peut dire ...), pour purs nostalgiques du catalogue Jouef des années glorieuses.
Autre problème, et non des moindres, à force de multiplier détails, bidouillis, bricolettes et autres rafistolages, la loco se rapproche de moins en moins du modèle original.
Fais quand même attention au résultat final. Ce serait quand même embêtant de gaspiller autant d'énergie à reconstruire une loco, pour finir avec un moulin à vent.
Avatar de l’utilisateur
pimprenelle
Expansif
 
Messages: 2404
Inscrit le: Sam 01 Nov 2008, 20:52

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Lun 29 Jan 2018, 18:49 
Comme quoi on a pas tous les mêmes valeurs :ange:
J'aime bien ce que tu fais Pantographe. :applause:
Avatar de l’utilisateur
Prevost
Mon surnom à moi
 
Messages: 26018
Inscrit le: Lun 02 Jan 2006, 10:04
Localisation: Au pays des lentilles AOP
Âge: 64
Echelle pratiquée: H0.fr & H0.usa
Prénom: Alain

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Lun 29 Jan 2018, 20:34 
Merci Burlington, effectivement, nous ne devons pas avoir les mêmes valeurs que d'autres modélistes...
Pimprenelle, je ne réponds même pas, ça me passe 10 000 au dessus, et ça serait beaucoup trop long de t'expliquer !
Pantographe.
Pantographe
Pantographe
Causant
 
Messages: 236
Inscrit le: Ven 03 Avr 2009, 10:41
Localisation: Ile de France
Âge: 55
Echelle pratiquée: HO

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Lun 29 Jan 2018, 21:33 
Chapeaux!
Primo: un travail long, minutieux, réalisé avec souci de perfection. Le mien est un fil de bronze 0,5 mis en forme puis soudé à un morceau de profilé carré 0,8 en laiton en guise de valve.
Secondo: t’as encore autant d’énergie pour décrire mot à mot en belle langue de Molière ( trou de cube) tout ce que t’as réfléchi et réalisé. Ça c’est beau. Pour moi deux trois photos et quelques séquences vidéo me semblent un effort énorme. Bon modélisme!
Vitngoc
Papotier
 
Messages: 195
Inscrit le: Dim 08 Jan 2017, 11:26
Echelle pratiquée: HO

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Mar 30 Jan 2018, 10:02 
Merci Vitngoc !
As-tu une (ou des) photo(s) de tes conduites CP/CG à nous montrer ?
Pantographe
Pantographe
Causant
 
Messages: 236
Inscrit le: Ven 03 Avr 2009, 10:41
Localisation: Ile de France
Âge: 55
Echelle pratiquée: HO

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Mar 30 Jan 2018, 10:36 
pimprenelle a écrit:Je voudrais bien comprendre l'intérêt de cette "mise à niveau".


..le plaisir de la chose bien faite, de sa conception, jusqu'à sa réalisation...
..on ne connaît plus trop cela en modelisme ferroviaire grand public, où l'on achete déjà tout monté, et de plus en plus detaillé d'origine ( "forcement" plus cher..)..et je dis cela, en aimant tout particulièrement ces dernières productions riches de détails...
..c'est une demarche modelistique prenant un autre courant, :applause: et tout autant respectable, voir plus,.. que celle consistant à faire chauffer la carte Gold ou Master...

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 4882
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 00:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Mar 30 Jan 2018, 10:46 
Je plussoie d'autan ces saines paroles :applause:
L'expérience est une lanterne qui n'éclaire que le chemin parcouru...(CONFUCIUS?..) eh ben, j'suis pas pressé d'arriver!
Avatar de l’utilisateur
Mtb
Volubile
 
Messages: 2280
Inscrit le: Ven 22 Sep 2006, 11:42
Localisation: MONTAUBAN 82
Âge: 67
Echelle pratiquée: HO /HOe
Prénom: Jean-Marc

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Mar 30 Jan 2018, 11:03 
Fabrice, Jean-Marc, merci.
Pour une fois, je serai bref : Je plus-plussoie !
Pimprenelle aime les polémiques, il suffit de lire quelques uns de ses posts sur d'autres sujets pour s'en convaincre.
Fin du débat.
Bonne journée à tous !
Pantographe
Pantographe
Causant
 
Messages: 236
Inscrit le: Ven 03 Avr 2009, 10:41
Localisation: Ile de France
Âge: 55
Echelle pratiquée: HO

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Mar 30 Jan 2018, 11:05 
Pantographe s'est lancé un défi, celui de rendre vie à un modèle totalement dépassé en le rapprochant des qualités de production actuelle. Ca peut paraitre totalement dingue et inutile aux yeux de certains mais n'est-ce pas là la définition du défi qui est de se lancer dans un projet fou et déraisonnable mais dont la réalisation remplie de satisfaction avant tout celui qui le réalise?

Moi je dis bravo Pantographe et continue à nous surprendre avec tes "bidouilles à la noix inutiles ". A nous, elles donnent plaisir à regarder. Courage, tu es presque au bout!!!
Alexandre B, ex Alexdetoulouse
Avatar de l’utilisateur
Alexandre B.
J'étais Alexdetoulouse
 
Messages: 3275
Inscrit le: Ven 14 Nov 2008, 00:15
Localisation: Poitiers/Bordeaux
Âge: 38
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Alexandre
Club: Ferrovienne (86)

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Mar 30 Jan 2018, 11:38 
Merci Alexandre, je continue, rassure toi !
Rien ni (et surtout) personne ne me fera dévier de mon objectif !
J'arrive lentement à la fin de la reprise et du détaillage de la caisse.
Je vais attaquer dès que je le peux les câblots 1500 Volts, j'en ai déjà fabriqué une évocation, mais elle ne me satisfait pas, et j'ai peut-être une autre idée.
Il faut juste, comme toujours, que je trouve le temps de m'y mettre.
Suivront ensuite les essuie glaces.
Donc du nouveau à suivre, plus ou moins rapidement.
Cordialement,
Pantographe
Pantographe
Causant
 
Messages: 236
Inscrit le: Ven 03 Avr 2009, 10:41
Localisation: Ile de France
Âge: 55
Echelle pratiquée: HO

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Mar 30 Jan 2018, 12:03 
Le but du modélisme tel qu'il soit n'est il pas de se faire plaisir? Et chacun le trouve à sa façon. En tout cas, c'est comme ça que je le vois. Et pour le coup, je trouve le résultat convaincant !
L'essentiel:Se faire plaisir!
Avatar de l’utilisateur
Elvis-Jagger-Abdul-Jabbar
Exubérant
 
Messages: 2957
Inscrit le: Mar 14 Fév 2017, 23:37
Localisation: Pays arverne
Âge: 34
Echelle pratiquée: De richter
Prénom: Antoine
Club: Indépendants associés

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Mar 30 Jan 2018, 12:19 
Merci Antoine, et j'adhère pleinement à ton point de vue.
Laissons les grognons grogner, et avançons sans eux !
Comme le dit la chanson de Céline Dion (signée de l'excellent Jean-Jacques Goldman), "Les derniers seront les premiers" !!
Cordialement,
Pantographe
Pantographe
Causant
 
Messages: 236
Inscrit le: Ven 03 Avr 2009, 10:41
Localisation: Ile de France
Âge: 55
Echelle pratiquée: HO

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Mar 30 Jan 2018, 17:00 
..et aussi cela, Pimprenelle, la capacité à la debrouille et au bidouillage que permet ce genre d'exercice...

Je ne suis aucunement à la hauteur de la precision d'un Pantographe, mais cette "energie" de chercher et de trouver, ou presque.....permet d'obtenir quelques résultats que le commerce, seul, ne peut resoudre.... viewtopic.php?f=14&t=38555&p=2134773#p2134773
cette petite potence en est un exemple....

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 4882
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 00:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: [Jouef] CC6500 : CC 6551 (Champagnole)

Publié: Mar 30 Jan 2018, 17:11 
Effectivement Fabrice, elle a comme un "petit air penché" cette potence !!
Je ne suis jamais attaqué à la fabrication de ce type d'accessoire de voie, mais très probablement, je n'aurais pas toléré qu'elle soit si peu d'équerre !
Quand à la précision, c'est comme la perfection, elle n'est pas de ce monde, j'essaie juste de faire de mon mieux, dans la limite de mes possibilités, de mon imagination, de ma créativité et de mon adresse.
Mais merci tout de même pour le compliment !!
Cordialement,
Pantographe
Pantographe
Causant
 
Messages: 236
Inscrit le: Ven 03 Avr 2009, 10:41
Localisation: Ile de France
Âge: 55
Echelle pratiquée: HO

PrécédentSuivant

Retour vers Loco-Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : JB04 et 22 invité(s)