Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Le bonheur (d'un modéliste ferroviaire) c'est simple comme..

Echanger des trucs, construire le modélisme de demain...

Modérateur: MOD

Re: [LSM] Les voitures OCEM faces lisses LS Models

Publié: Sam 09 Sep 2017, 15:37 
Pour moi c'est "l'évocation d'un ou plusieurs site ferroviaire" du sud est seulement , car beaucoup de types de trains y compris étrangers ont circulé ; tout çà dans différentes époques selon mes envies du moment (III ,IV , V ,voir époque II quand sortiront des voitures PLM ) ,construction du réseau + compos à réaliser , étude de ligne , rien d'ennuyeux bien au contraire ,le modélisme est avant tout une détente(même s'il y a quelques soucis par ci par là) et non une prise de tête pour "des détails insignifiants " .
Avatar de l’utilisateur
Phil77
Démonstratif
 
Messages: 1452
Inscrit le: Sam 27 Déc 2008, 15:56
Localisation: 77
Âge: 56
Echelle pratiquée: ho et G US
Prénom: Philippe
Club: Meaux

Re: Le bonheur (d'un modéliste ferroviaire) c'est simple com

Publié: Sam 09 Sep 2017, 19:01 
Me concernant le mot jeu ne me gêne pas mais en fait il s'agit moins de jouer que de retrouver mes émotions d'enfance et d'adolescence lorsque je voyais un train de grande ligne passer plus ou moins loin selon que je le voyais depuis le quai d'une gare ou bien depuis la route des vacances. C'est pour cela que les manoeuvres me laissent froid. Et mon plaisir est de voir ces trains traverser des décors qui , sans être des répliques de sites réels, évoquent les décors que je voyais à l'époque. Si mon train traverse une vallée aux bords boisés, le fait que j'ai passé la fin de mon enfance et mon adolescence dans la vallée de la Bière n'y est certainement pas étranger.
En fin de compte la partie "jeu" proprement dite se niche à un endroit inattendu. J'aime "jouer" avec l'histoire ferroviaire en imaginant par exemple ce qu'aurait été en 1970 les dessertes d'un Paris-Brest par Alençon ou d'une ligne Paris-Lyon évitant Dijon (autant de projet "alternatifs" et inaboutis au 19e siècle).

Dans tout ça, l'hyperdétail n'a pas trop sa place me direz vous. En même temps il ne me gêne pas, au contraire car il va souvent de pair avec des silhouettes exactes. Et, pour prendre un exemple, les UIC R37 montrent qu'on peut faire "juste" et "roulant" en étant même relativement solide (Faut pas trop taquiner les bogies Y28 quand-même).

Un dernier truc: la vitrine, ce n'est quand-même pas la même chose. Dans une vitrine une rame de 16 voitures mesurant 5m de long parait interminable. Sur un réseau "roulant" avec une profondeur de champs suffisante ce n'est plus du tout pareil. L'impression se rapproche plus de celle du train vu dans la vallée pendant une vingtaine de secondes et, comme en réalité, on oublie vite sa longueur. évidement, dans cette approche, le détail des châssis est secondaire et même les petites erreurs montées en épingle ici sont relativement "oubliables". En vitrine, au contraire, le moindre "bug" tourne à l'obsession. Les nombreux anathèmes jetés sur tel ou tel matériel sur ce forum sont à mes yeux les symptômes d'une dégénérescence du vitrinisme.
Part marginale de la clientèle
Avatar de l’utilisateur
Pierre bis
Intarissable !
 
Messages: 8936
Inscrit le: Ven 13 Avr 2007, 10:12
Localisation: Paris
Âge: 57
Echelle pratiquée: HO

Re: Le bonheur (d'un modéliste ferroviaire) c'est simple com

Publié: Sam 09 Sep 2017, 20:02 
Anathème, anathème... Comme tu y vas.
Les FT étaient très bien... pour 25€.
Maintenant, si vous voulez des LSM détaillées comme du FT, mais à 80€, ça vous regarde.
Allez, avec une ristourne sur les coffres de châssis et quelques pétouilles de vitrinistes compteurs de rivets, enlevons 10€ (JPT nous a expliqué plus haut que ce n'était pas ça qui coûtait cher).
Ben alors à ce prix, moi-je-moi-même, je vous les laisse en magasin. :mort:

Pour prendre un exemple qu'on vient d'évoquer sur un autre fil du forum, quand HJ choisit de n'utiliser qu'un seul chaudron pour les Mistral 69 à compartiments ou à couloir central, en faisant l'impasse sur la différence des pas des baies, c'est pour maintenir les coûts et ne pas graver deux chaudrons.
Quand REE place mal une fenêtre de DEV AO ou quand R37 rate un toit d'UIC, ça dénote juste d'une étude foireuse. Ca ne coûtait pas plus cher de faire juste.
Sans aucun détail en plus.
CQFD.
Gars de gare égaré
Avatar de l’utilisateur
Renato
Intarissable !
 
Messages: 14310
Inscrit le: Sam 01 Mars 2008, 17:00
Localisation: Sous les ogives du Midi
Echelle pratiquée: H0 1958-75
Club: Rigollots® junior

Re: Le bonheur (d'un modéliste ferroviaire) c'est simple com

Publié: Sam 09 Sep 2017, 20:44 
Oui tu as raison, faire juste ne coûte pas plus cher que faire faux ... encore que ça suppose peut-être une étude plus longue, mais bon. Exact aussi sans doute, puisqu' '"on" nous le dit, que ça ne coute pas vraiment plus cher de mettre certains "hyperdétails" sur les châssis. Si les prix montent, c'est sans doute l'effet d'une simple division. Le marché se rétrécit alors que les coup d'étude et de production ne baissent pas (au contraire sans doute maintenant que les chinois se "normalisent").

Ce que je voulais dire simplement, c'est que, une fois les erreurs constatées, on peu les admettre et acheter quand-même parce qu'on veut absolument ce modèle pour son projet "modéliste". Cela a été le cas pour moi pour les DEV AO courtes REE. Elles ont quelques défauts. Pour moi ils ne sont pas rédhibitoire et il me les faut absolument pour mon projet. Et au final, pour ce que j'attends (et au expliqué au dessus) je n'y prête pas vraiment attention. A l'inverse la couleur fausse des 2D2 540 HJ GRG me gênait vraiment (heureusement un maître de la peinture a refait la mienne).

Après il y a des limites. Par exemple la Z5100 Atlas est vraiment immonde à la base: gravée à la barre à mine, galbe caractéristique de caisse absents. Pour moi, de tels modèles auraient été hors sujet à prix "normal" (j'en ai racheté un lot à très bas prix pour m'essayer au bricolage lourd).

Et puis il y a le cas des doublons. Les UIC REE sont très correctes, mais les R37 sont un poil mieux, surtout depuis que les toitures basses ont été revues. Dans ce cas je choisis ce qui me semble "le mieux".
Part marginale de la clientèle
Avatar de l’utilisateur
Pierre bis
Intarissable !
 
Messages: 8936
Inscrit le: Ven 13 Avr 2007, 10:12
Localisation: Paris
Âge: 57
Echelle pratiquée: HO

Précédent

Retour vers Loco-Revue

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Boxer3340, Bruno PERES, Google [Bot], LEMARCHAND, Vent de Bronze et 51 invité(s)