Page 15 sur 16

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : sam. 26 mars 2016, 08:08
par Geb
Oui mais ton bâtiment ne démérite pas ! :applause: :applause:

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : sam. 26 mars 2016, 08:39
par Taniera
Et puis, eux, ils sont nombreux (au moins 4 en comptant Didier Lemaitre pour le fond de décor) ... :mrgreen:

Quelques photos complémentaires avec pour commencer une photo assez ancienne ...
Image

... Et des photos de détails plus récentes ...
Image
Image
Image
Il n'y a pas à dire, c'est du très beau boulot :applause:

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : sam. 26 mars 2016, 09:17
par cdz183
Merci et bonne nuit, Taniera ! :mrgreen:

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : sam. 26 mars 2016, 18:28
par cdz183
Voici la toiture des WC après peinture (le zingage est figuré par la peinture grise). A noter que la peinture des boiseries est enfantine et ne nécessite aucun masquage !

Image

NB : la macro fait cruellement ressortir la fente de l'angle, guère visible en réalité ! Je pense la traiter quand même au mastic, pour le principe.

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : sam. 26 mars 2016, 18:41
par Michoe
:applause: :applause: :applause: :ange3:

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : sam. 26 mars 2016, 19:21
par Ten-wheel
Jolis les WC ça donne envie... :oops: :arrow: :arrow:
J'avais déjà testé les peintures enfantines et c'est vrai pas besoin d'en faire plus.

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : sam. 26 mars 2016, 19:28
par cdz183
Passons maintenant à la toiture du bureau : même approche empirique que pour les WC, un nombre entier de tuiles dans les 2 dimensions, sachant qu'un débord de toiture plus important est souhaitable pour protéger l'entrée et pour loger la gouttière. le toit d'origine (kit) est à gauche, le toit modifié est à droite ( texture Redutex auto-collée sur du plasticarte 0,5 mm).

Image

2 chevrons ( Evergreen 1,5 x 2 mm) sont collés à la Mieuxa en périphérie de la toiture, puis après centrage, 2 autres chevrons sont collés au droit des pignons, ainsi qu'un 3e au droit de la façade. 2 cales de verrouillage en partie basse (ajustées par ponçage en raison de la pente ...) bloquent et centrent la toiture.
3 pannes sont réparties sur la longueur utile du pignon. Afin de varier les plaisirs (et parce que l'installation électrique ne permet pas de faire passer des pannes traversantes comme pour les WC ...), ces pannes (Evergreen 1,5 x 4 mm) sont simplement taillées sur mesure une par une (et dûment numérotées) pour tangenter la muraille et le bord externe du toit. Elles sont également coupées en sifflet afin de garder une homogénéité à l'ensemble du bâtiment. Elles sont collées sur un morceau de chevron transversal pour assurer une bonne tenue. Enfin, la partie haute du toit est rigidifiée et redressée par un profilé Evergreen en H s'insérant entre la languette portant le plafonnier et le doublage du mur mitoyen du hangar (voir page 13).

Image

A la différence des WC, les chevrons intermédiaires (hors sabliers) ne sont pas figurés car ils seront masqués par la gouttière. L'ensemble est présenté et après quelques (sic) ponçages à la lime à ongle en carton, mis en place. Il ne subsiste plus aucun jeu et la toiture amovible fait corps avec le bâtiment.

Image

On peut alors tailler les planches de rives dans du plasticarte de 0,5 mm (même largeur que pour les WC, œuf corse) et les coller en place APRES avoir peint en gris la partie haute coté tuile (ce sont nos erreurs qu'on appelle expérience ...).

Image

Prochain épisode : pondre une gouttière et une descente d'eau réalistes ! :mort:

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : sam. 26 mars 2016, 20:33
par PN60
:applause: encore une belle réussite ce toit qui s'intègre parfaitement :!:

Au fait pour l'accroche de ta peinture sur l evergreen tu passes une couche de Gesso avant :?:

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : lun. 28 mars 2016, 21:37
par cdz183
Merci, Bruno, pour tes encouragements.
Sur les profilés Evergreen, je passe seulement 2 couches d'Humbrol : la 1ere, bien tirée au pinceau, sert d'apprêt, la seconde, plus consistante, de finition.
Pour les grandes surfaces, je dépolis préalablement au papier de verre pour favoriser l'accroche. Le Gesso est un super-apprêt mais je trouve que sa consistance peut empâter les micro-détails. En revanche, il donne du relief aux surfaces planes trop régulières (je l'ai utilisé pour les soubassements maçonnés qui étaient lisses comme une peau de bébé ...).

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : lun. 28 mars 2016, 23:43
par j.p.bout
ça prend forme :applause: :applause: :applause:

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : dim. 03 avr. 2016, 11:42
par cdz183
Merci, Jean-Pierre !
La tranche supérieure des rives est en réalité recouverte d'un zingage qui descend sous les tuiles et se termine latéralement par un fil d'eau extérieur obtenu par roulage. Je l'ai figuré par un rond de 0,5 mm (profilé Evergreen n° 218).

Image

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : dim. 10 avr. 2016, 11:07
par cdz183
Voici maintenant le dernier morceau de cet interminable fil : la toiture du hangar !
Fidèle à l'esprit kitbashing, je suis parti de la toiture d'origine, recoupée sur ses deux bords au format maxi permis par la feuille de tuiles losangées redutex (par fainéantise car je ne me voyais pas découper en créneau puis appairer 2 feuilles, ce d'autant que ceux qui ont essayé se sont, semble-t-il, heurtés à des variations de taille de tuiles intra-feuille ne permettant pas un parfait aboutement).

Image

Les 2 pans ont été assemblés par les équerres plastiques d'origine, garantissant la bonne angulation de la toiture. L'angle ainsi formé a été relevé et reproduit à la scie circulaire d'atelier sur un tasseau de bois dur coupé asymétriquement en raison de la poutre transversale portant les feeders. Ce tasseau a ensuite été tronçonné en 4 segments et collé à la cyanoacrylate entre les équerres. Celles-ci ont alors pu être arasées a minima pour laisser passer la poutre.

Image

Les débords latéraux sont un peu courts à mon goût, mais ce point a été explicité ci-dessus.

Image

Ne restent plus que l'habillage de la couverture et des rives, la pose des gouttières et des descentes d'eau et j'aurais tenu - non sans mal - la promesse faite en bas de la page 4 de ce fil !

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : dim. 10 avr. 2016, 12:25
par Ten-wheel
Alea jacta est ! :D
Démontrer qu'en utilisant ce qui existe pour réaliser ce qui nous convient, ce que nous désirons avoir devant les yeux avec de bonnes explications et photos à l'appui est très intéressant et peut certainement en aider plus d'un. :applause: :applause:

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : dim. 05 juin 2016, 10:03
par cdz183
Après avoir pris livraison des tuiles faitières losangées à Quai Zéro, nous allons pouvoir terminer la toiture du hangar à véhicules.
Ces faitières en métal blanc Décapod sont superbes, mas hélas conditionnées en 4 barres de 6 éléments seulement : 2 sachets sont donc nécessaires pour notre bâtiment.

Image

Afin d'obtenir une ligne de faîte parfaitement rectiligne, tous les éléments constitutifs sont assemblés à l'époxy bi-composants sur un papier anti-adhésif (protecteur de la plaque auto-collante de tuiles losangées Redutex utilisée pour la toiture), alignés sur un réglet métallique bloqué par des pinces, le tout posé sur une surface plane.

Image

Une fois sèche, la ligne de toiture est transférée sur un carton plan pour passage d'une couche de fond au Gesso ...

Image

puis mise en peinture avec un mélange de bordeaux mat Humbrol 73 et de brun mat Humbrol 29 visant à se rapprocher le plus possible de la teinte des tuiles ombrées Redutex.

Image

Re: Un marchand de combustibles en zéro (0)

Posté : lun. 06 juin 2016, 09:55
par Dan_ost2000
Euh, je ne veux pas te faire peur, mais ton fond de Gesso ne tiendra pas sur le métal blanc. Le moindre frottement un peu appuyé et toutes tes arêtes reprendrons leur état d'origine .Si tu veux une bonne accroche il faut bien dégraisser et passer un apprêt prévu pour le métal. :wink: :wink: