Page 104 sur 109

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : jeu. 03 janv. 2019, 20:56
par Mmaintigne
Bonne année, Michel, et continue toi aussi tes belles histoires :lol:

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : ven. 04 janv. 2019, 10:29
par François Pignon
En relisant mes classiques, je suis tombé sur un symptôme de dyslexie de surface :

Image

S'agit-il là d'une influence du prophète Al Zeimeur (à ne pas confondre avec son bon à rien de cousin Al Zeimour) ou du poète dissident Al Hambic ?
Nonobstant, le corps médical est en alerte et je suis prêt à donner un coup de main au CHU.

PS : bonne année, père Michel !

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : ven. 04 janv. 2019, 12:10
par Brisso 32
Merci les gars et une bonne année à vous :wink:

J'ai un clavier qui, pour me faire comprendre qu'il a avalé un clown chaque matin, s'amuse, l'impertinent, à inverser les touches de l'AZERTY afin de faire croire à mes doigts qu'ils ont encore trop bu !
Quand la machine dépasse l'homme... :siffle: :siffle: :siffle:

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : ven. 04 janv. 2019, 13:27
par Diabolic76
En cas de problèmes "d'aurtograf" je conseille de consulter la prof de lettre :
Nathalie Lepetit-Robert ! ! ! :ange3: :siffle: :ange:

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : ven. 04 janv. 2019, 23:51
par Brisso 32
Quand la réalité rejoint la fiction !

En passant à la halte de Gourmaillon cet après-midi, quelle ne fut pas ma surprise de voir là, devant mes yeux ébahis... les deux Dupont/d.
Si si !
Il y avait longtemps qu'on ne les avait pas vu dans le coin ces deux là !
Ils ont arrêté l'autorail de 13h05. Jean Tennalu le conducteur a cru qu'ils voulaient monter où avoir un renseignement. Devant les gesticulations des deux énergumènes et surpris de voir de si près deux célébrités, il est descendu de sa De Dion et, qu'elle ne fut pas sa stupéfaction en entendant :
- Dites moi mon brave, nous voudrions savoir pourquoi vous avez mis des roues de wagon sous votre autocar ?
- Je dirais même plus des vous de ragon sous votre aucotar ,
Le pauvre Jean n'a pas su quoi répondre mais n'a pas osé les envoyer paitre, ils sont tout de même de la Sureté ces deux là et puis ils ont quand même marché sur la lune hein, et sont même restés dedans.

Image

L'histoire m'a rappelé que j'ai chez moi une vieille bande dessinée parue dans les années 1950. Son titre : "Il faut tuer les ours en peluche", une BD d'Aimera. Une sombre histoire qui se passe en Belgique du côté d'un patelin qui se nomme Monlinsart. Deux détectives enquêtent sur un criminel en série qui trucide tous les ours en peluche qu'il rencontre.
Dans un second tome, il s'attaquait aux poupées Barbie !

En feuilletant la BD, j'ai retrouvé la case qui m'intriguait et que je vous livre ici. Drôle de coïncidence non ?

Image

Pauvre Jean Tennalu !
Déjà que la semaine dernière, il s'est fait engueuler par Marie-Jeanne la fermière de Ker-Tiya.
La vache de Marie-Jeanne, Agathe, s'était échappée de son pré pour s'offrir une promenade sur le viaduc de l'Ânesse avant de descendre le talus et de se retrouver sur la ligne du tortillard qui rejoint Keltruc. Après s'être engouffrée dans le tunnel elle s'était paisiblement mise à brouter l'herbe de l'accotement, juste avant que la De Dion de Jean n'arrive.
Marie-Jeanne qui courait après sa vache l'a retrouvée là. Jean essayait de virer Agathe de la voie et la poussant au derrière tout en évitant les coups de queue. Rien à faire. Dégager un bestiau de 700 kg, est moins facile que virer un simple bout de tôle (car, c'est bien connu, elles aussi les tôles ont du lait... ouai, je sais, facile le jeu de mot pourri ! :clown: ).

Image

Quand Jean à vu débarquer Marie-Jeanne, il s'est mis à gueuler mais Marie-Jeanne qui je le répète a fait partie jadis d'un groupe métal-punk n'est pas du genre à se laisser impressionner. Elle s'est mise en pétard Marie-Jeanne vu que c'était le matin et qu'elle avait pas encore fumé le premier du jour et que c'était pas le moment de la gonfler.

Image

Ça à bien failli tourner vinaigre cette affaire là. Jean n'a pas supporté qu'Agathe ait failli bouffer sa casquette (elle avait un lointain cousin, un âne, qui aurait mangé un jour un chapeau !). Ils en seraient presque arrivés aux mains mais Marie-Jeanne est du genre costaude et Jean n'aime pas taper sur les femmes, même sur Marie-Jeanne qui est pourtant connue pour avoir une tête à claques.

Image

Finalement ils ont trouvé un terrain d'entente. Marie-Jeanne a réussi à garer l'impertinente Agathe qui gueulait comme son veau et Jean a pu filer son chemin.
Futé le Jean, comme il menaçait Marie-Jeanne de faire un rapport à la gendarmerie, il s'est dit qu'il y avait peut-être quelque chose à gagner dans l'affaire. Pas gêné par le chantage Il a en effet obtenu un mois de lait gratuit et deux camemberts qui traînaient dans les poches de la blouse de Marie-Jeanne (allez savoir pourquoi ? Faut jamais chercher à comprendre avec Marie-Jeanne).

Vraiment, il se passe toujours quelque chose à Port-Guiny. Une cambrousse où il fait bon vivre et où on ne s'ennuie jamais !

DÉSOLÉ :mrgreen:

Allez Tôpette !

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : sam. 05 janv. 2019, 11:21
par Ísmara
Bonjour Michel !
Je te souhaite une très belle année 2019 !
Je viens encore de rire un bon coup à la lecture des aventures port-guinesques ! :applause: Merci !
La De Dion est superbe :coeur1: Est-ce une construction personnelle ?
Ísmara

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : sam. 05 janv. 2019, 12:30
par Spirou78
Merci Michel pour ces belles histoires.
Reçois mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : sam. 05 janv. 2019, 16:27
par Djak
Bonjour Michel... :D

Sacrée Marie-Jeanne...
Ton autorail me plaît bien : il serait dommage qu'il soit victime des coups de corne d'Agathe. Avec ces bestiaux là on ne sait jamais...
:applause: :applause:

Djak

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : sam. 05 janv. 2019, 17:17
par Brisso 32
Merci les filles les gars
Une bonne année à ceux à qui je ne l'ai pas encore souhaitée et puis, au diable l'avarice, aux autres aussi :mrgreen:

Pour te répondre Ismara, ma De Dion est une construction intégrale tout plasticarte fait il y a bien une bonne trentaine d'années comme quoi ce matériau tiens bien dans le temps.
Comme je suis un gros nul en mécanique, elle ne fait que de la figuration.
la caisse représente aue automotrice reconstruite dans les années 1930, comme en réalité d'où son "look" inhabituel".
:wink:

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : dim. 06 janv. 2019, 23:32
par Malletslm
Bonjour et meilleurs voeux, Miche "Brisso 32" : une fois de plus je decouvre les deux derniers épisodes avec un peu de retard :oops: mais... je me suis régalé ! :coeur2:

L'image avec l'autorail JM :shock: et les Dupondt est une petite merveille... :mdr:

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : mar. 08 janv. 2019, 11:12
par Anjou 49
Bonjour
Monsieur Michel TRES BONNE ANNEE et continue a nous faire réver
A plus :D :D

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : mer. 09 janv. 2019, 00:00
par Brisso 32
Merci légaléfilles

Aujourd'hui, les équipes d'entretien ont nettoyé la tranchée de Ker Yado.
Une fois la broussaille enlevée, je dois dire que pour les arrières plans, le fameux "papier imprimé rocher" récupéré à Chartres sur le stand LR fait bien son travail de rocher une fois chiffonné et mis en place.

Image

J'en ai bien entendu profité pour attendre l'autorail du milieu d'après-midi d'autant plus que le coteau à droite est désormais en place pour les photos.
Un beau pré à vache comme dirait Marie-Jeanne !

Image

Image

Image

Image

Bon, faut pas se mettre dans la nuit.
Allez tôpette

:wink:

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : mer. 09 janv. 2019, 18:59
par Ísmara
Merci pour ces précisions Michel, et bravo pour ta De Dion ! Je lui trouve beaucoup de charme :coeur1:

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : ven. 18 janv. 2019, 14:44
par Brisso 32
je vais parler ici d'un lieu mais vous ne verrez ni dessin ni photo car il n'en existe pas encore.
Désolé.

Entre la Bif et Florimont-Plage, il est un site où il ne fait pas toujours bon s’aventurer.
La voie unique y franchit deux abimes et le train ne doit s’engager en ces lieux qu’avec grande prudence car l’océan a rongé la côte et il a fallu bien des astuces et du courage pour conserver les installations d’une petite halte au nom étrange qui ne semble desservir aucun lieu...

Il est 7h30. De brusque et folles rafales balaient le modeste quai de cette gare qui n’en a que le nom, où attendent pourtant une douzaine de voyageurs encore endormis.
Il y a là quelques habitués du matin, Monique Lavieille, Odile et Germain Bar, Robert Dahut et Jérôme Gradlon, les jumeaux Maxime et Olivier Gorneau qu’on a coutume ici de nommer « les bi-Gorneau » et là-bas, tout au bout Roger Goujon fait les cent pas en compagnie de Jean-Claude Dauphin...

Le quai plus étroit qu’à l’habitude longe deux voies qu’on a placées côte à côte afin de permettre aux omnibus de se croiser. Au centre, s'élève un minuscule bâtiment, simple abri fermé et faiblement éclairé d’une porte et d’une fenêtre, adossé au rocher qui lui fait une capuche pour le protéger des embruns et plus souvent des tempêtes. Sur sa droite part un escalier qui dévale la falaise et vient se jeter trente mètres plus bas dans les flots en colère qui cognent le rocher. Les marches s’y engouffrent et s'y perdent. C’est là un grand mystère que seuls les habitués du lieu connaissent car aucune jetée, aucun embarcadère n’occupe les alentours. Ils n’y résisteraient pas longtemps.

Sur le quai, la douzaine de voyageurs s’éveille peu à peu. Tous sont trempés de la tête au pied. Pourtant, il ne pleut pas. Cela ne semble pas les gêner plus que ça car aucun signe ne laisse penser qu’ils puissent avoir froid. De long en large, ils marchent maintenant, se sèchent sans doute. Ils attendent le train de 7h45 qui les mènera à leur labeur.

Ce soir, ils redescendront l’escalier comme ce matin ils l’ont monté. Là, au-dessus de leur tête, sur une plaque émaillée luisent deux grandes lettres blanches éclairées par la lune... Y et S.
Ys est le nom de leur gare.

La suite à Lille les amis :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

DÉSOLÉ
:ange3:

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Posté : ven. 18 janv. 2019, 17:09
par Anjou 49
Bonsoir,
Mon Dieu quelle lecture, Jean Nez la chair de poule. Des cauchemars 7 nuits je vais faire,mais sommes nous sur la bonne voie citée.
En tout cas j aime ces vieilles légendes
:coeur1: :coeur1: :applause: :applause: :applause: