Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Peindre, patiner, décorer... Vos idées, vos trucs et astuces, vos conseils.

Modérateur: MOD

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Ven 06 Jan 2017, 02:12 
Peut-être des hottes aspirantes à fumées...autant :siffle:
Celles que j'ai pu voir sous une rotonde pas loin de chez moi avaient le conduit en métal ...mais ce n'est qu'un détail :roll:
En tout cas Meilleurs voeux... :applause: pour les travaux du jour :coeur1: et Merci pour les histoires :mdr:

:wink: :wink:
Au Vert Bouquet...
Avatar de l’utilisateur
Caliméro84
Toujours à flore, jamais aphone
 
Messages: 10561
Inscrit le: Sam 27 Fév 2010, 20:09
Localisation: Quelque part en région 6...
Âge: 44
Echelle pratiquée: Ho,Hoe...On18(1/48)
Prénom: Ludo...normalement.
Club: des Rigollots©

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Ven 06 Jan 2017, 15:41 
Bonjour Michel... :D

Ton affaire prend forme, et même bonne forme, beau bâtiment...

:applause: :applause:
Djak
Restons calmes et buvons frais
Avatar de l’utilisateur
Djak
Expansif
 
Messages: 2303
Inscrit le: Ven 27 Jan 2012, 09:59
Localisation: Notre Dame d'Oé - (9 km au nord de Tours)
Âge: 65
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Jacques

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Ven 06 Jan 2017, 18:47 
Les trompettes sont sur le toit de ta remise, c'est pour servir à supporter des nids de cigognes, ai-je bon ? ? ? :clown:
Le HO, les légos, poil au dos.
Avatar de l’utilisateur
Diabolic76
Communicatif
 
Messages: 837
Inscrit le: Ven 05 Mars 2010, 21:15
Localisation: 76
Âge: 68
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Jean-François

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Sam 07 Jan 2017, 00:05 
Merci les gars :wink:

En fait de cigogne ici, c'est plutôt cormorans et goéland, Sterne et pipistrouilles des marais.
:noel:
LIBERTÉ ET TERRASSES DE CAFÉ
Avatar de l’utilisateur
Brisso 32
Prolixe
 
Messages: 1845
Inscrit le: Mar 15 Août 2006, 14:32
Localisation: Pas très loin d'Angers et parfois Aldebaran
Âge: 63
Echelle pratiquée: HO - HOm - HOe - Oe
Prénom: Michel

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Sam 07 Jan 2017, 00:14 
Caliméro84 a écrit:Peut-être des hottes aspirantes à fumées...autant :siffle:
Celles que j'ai pu voir sous une rotonde pas loin de chez moi avaient le conduit en métal ...mais ce n'est qu'un détail :roll:
En tout cas Meilleurs voeux... :applause: pour les travaux du jour :coeur1: et Merci pour les histoires :mdr:

:wink: :wink:


Une bonne année à toi aussi Caliméro.

Je me demandais justement en quoi pouvaient bien être les conduits intérieurs. Je vais les peindre de la même couleur que les hottes afin de leur donner une apparence de métal.

:wink:
LIBERTÉ ET TERRASSES DE CAFÉ
Avatar de l’utilisateur
Brisso 32
Prolixe
 
Messages: 1845
Inscrit le: Mar 15 Août 2006, 14:32
Localisation: Pas très loin d'Angers et parfois Aldebaran
Âge: 63
Echelle pratiquée: HO - HOm - HOe - Oe
Prénom: Michel

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Sam 07 Jan 2017, 00:18 
Si tu peux attendre un peu :siffle: je te posterai...quand j'aurai récupéré mon ordi :colere: ...les photos que j'avais prises :roll: :siffle: :ange3:

A plus.... :wink: :wink:
Au Vert Bouquet...
Avatar de l’utilisateur
Caliméro84
Toujours à flore, jamais aphone
 
Messages: 10561
Inscrit le: Sam 27 Fév 2010, 20:09
Localisation: Quelque part en région 6...
Âge: 44
Echelle pratiquée: Ho,Hoe...On18(1/48)
Prénom: Ludo...normalement.
Club: des Rigollots©

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Sam 07 Jan 2017, 00:27 
Ok, le mécano attendra le signal !

:noel: :wink:
LIBERTÉ ET TERRASSES DE CAFÉ
Avatar de l’utilisateur
Brisso 32
Prolixe
 
Messages: 1845
Inscrit le: Mar 15 Août 2006, 14:32
Localisation: Pas très loin d'Angers et parfois Aldebaran
Âge: 63
Echelle pratiquée: HO - HOm - HOe - Oe
Prénom: Michel

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Mer 11 Jan 2017, 01:38 
LES PHOTOS DU MARQUIS

Bon
Il est temps pour moi de lever un coin du voile qui recouvre encore un pan de l’histoire de notre belle région. Je veux parler de la présence incongrue pour certains, d’une compagnie de machines allemandes en ce Far-West bretangevin, où elles se retrouvent bien loin de leurs terres d’origine.

En mai 1940, lorsque s’installa avec grand fracas la troupe enverdegrisée, il lui fallut trouver matière à tracteur ses nombreux trains de troupes et autres convois de matériels. La botte lourde et la casquette martiale, nos teutons n’eurent d’emblée qu’une confiance toute relative dans notre matériel SNCF. S’il était bien ancré en eux l’habitude de botter le derrière de l’allemand moyen, ils ne comprenaient guère la coutume bien française qui consiste parfois à botter le cul d’une mécanique rétive pour qu’elle redémarre. Quant à notre bon vieux « système D » !
Aussi s’empressèrent-t-ils, avant de les renvoyer au bercail, de prélever pour leurs propres besoins quelques 230 P8 devenues angevines et même une S10 également prussienne égarée on ne sait comment dans nos campagnes et que ces impertinents de "françouzes" avaient eu le toupet de leur piquer en 1918.

Septembre 1943, une vielle photo de P8 dans la rampe des Soupirs. Médiocre qualité diront certains mais je vous expliquerai plus avant les conditions dans lesquelles elle a été faite.
Droits réservés - Archives municipales de Port-Guiny, cliché Marquis de Mablague


Image

S’y ajoutèrent au fil du temps quelques machines propres à circuler jusque sur les plages sur les voies provisoires de l’organisation Todt. Ainsi, débarquèrent un jour une T9 et une petite 030 saxonne.
Notons que pour l’extraction des lourds convois de minerai de fer du Segréen, furent amenées à Segré deux grosses 150 X (car on ignorait leur numéro), dont une belge depuis repartie au plat pays. Comme le pont tournant du dépôt de Segré n’était pas assez long, on affecta les deux mastodontes au dépôt de Briotet les priant d’aller s’y faire tourner ainsi qu’à Châteaubriant.

Une autre P8 dans la rampe des Soupirs en septembre 1943.
Droits réservés - Archives municipales de Port-Guiny, cliché Marquis de Mablague


Image

Plus tard encore arriva une autre P8 très originale puisque dotée d’un tender baignoire que les gens du cru affublèrent du doux nom « d’auge à cochon » ainsi qu'une bonne grosse 050 piquée au PLM.

L’affaire ne s’arrête pas là. Lorsqu’en mai 1944, Bob Galway, au manche de son P38, décida bêtement de larguer sa dernière bombe sur le pont tournant du dépôt de Port-Guiny, notre bonne ville se trouva privée des bienfaits du chemin de fer, les machines ne pouvant plus y être tournées. On avisa quelques locomotives propres à rouler dans les deux sens et inversement. C’est ainsi que débarqua fissa une 232 d’origine alsacienne que les cheminots ne tardèrent pas à surnommer « Kanterbräu » (AU, AU, AU, AU….), la fameuse italienne dont j’ai déjà parlé et LA 230 TB 1, unique en son genre, délaissant son Creil d’adoption bien qu'adepte du twist avant l'heure lorsqu'elle œuvrait cabine en avant.

Juillet 1943, au dépôt annexe de la gare de Briotet, la 230 F 415 et la fameuse "Kanterbräu" (AU, AU, AU, AU), sommeillent en attendant de reprendre leur service sous la haute protection de l'armée d'occupation.
Droits réservés - Cliché Hans Verdejöur-Meyer


Image

Mais direz-vous que font encore toutes ces machines en Morbianjou en ce début des années 1970 ? :gne:

Voilà une question qu’elle est bonne !

:noel: :noel: :noel:
LIBERTÉ ET TERRASSES DE CAFÉ
Avatar de l’utilisateur
Brisso 32
Prolixe
 
Messages: 1845
Inscrit le: Mar 15 Août 2006, 14:32
Localisation: Pas très loin d'Angers et parfois Aldebaran
Âge: 63
Echelle pratiquée: HO - HOm - HOe - Oe
Prénom: Michel

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Mer 11 Jan 2017, 17:09 
Bonjour les amateurs d'histoires

Petite suite aux photos du marquis

Une autre vue dans la tranchée des Soupirs
Droits réservés - Archives municipales de Port-Guiny, cliché Marquis de Mablague

Image

C’est qu’en fait, Briotet n’ayant pas assez de place en ses installations, affecta en 1945 toutes ces machines dans son dépôt annexe de Port-Guiny. Notre cité ferroviaire se retrouva donc à la tête d’un parc essentiellement constitué de machines d’origine étrangère et principalement allemande. Il n’en fallait pas plus pour flatter l’ego des cheminots portguiniens qui, malgré le pédigré d'origine des bécanes mais surtout vu leur grande fiabilité, tirèrent grande fierté d’être en France et dans l’Ouest, le seul dépôt à gérer des machines européennes.

Au tour de la G10 piquée au PLM de grimper la côte...
Droits réservés - Archives municipales de Port-Guiny, cliché Marquis de Mablague


Image

En 1946, la SNCF essaya bien de rapatrier ces engins en leur lieu d’origine les immatriculant même dans les régions concernées. Mais le Breton est têtu, on le sait, presque autant que l’Angevin et il n’était pas question de les laisser partir, quitte à supporter les indices régionaux 1 et 2 à la place du 3, poussant même le vice, « pour l’histoire », à laisser les plaques ETAT sur la 230 E 971, la seule encore détachée au dépôt de Segré.
Le dépôt de Port-Guiny s’auto-proclama dès cet instant « conservatoire des machines armistice de l’Ouest de la France ».
Depuis, ça roule et ça fume de belle manière. Mai 68 est bien passé par là mais les écolos n’en sont encore qu’à leurs balbutiements et aux plantations d’arbres à l’emplacement des futures centrales nucléaires.
Mais d’où viennent donc toutes ces photos ?

Voici "Kenterbräu" qui s’époumone...
Droits réservés - Archives municipales de Port-Guiny, cliché Marquis de Mablague


Image

C’est que nous avons eu la chance d’avoir parmi nos concitoyens ce bon marquis de Mablague.
Henri de Mablague, 17e du nom, Riton pour les intimes, au grand désespoir de ses ancêtres, préférait la photo à la chasse au renard et avait un penchant certain pour les chemins de fer. Oisif car ayant tout loisir de dilapider l’immense fortune accumulée par son père et son grand-père dans l’élevage et l’importation du perroquet de Java, il ne faisait rien de ses journées sinon sa promenade quotidienne au pont des Soupir ou dans les coteaux de la Sorcière, qu’il n’aurait ratée pour rien au monde. Il se targuait ainsi d’aller chaque jour voir « s’époumoner les petites Allemandes » (gente féminine qu’il appréciait tout autant que les françaises et les solides bretonnes), dans la rampe des Soupirs. C’est une habitude qu’il avait prise dès les temps de l’Ouest-Etat avec d’autres vieilles bécanes et ce n’est pas parce que ces messieurs raides comme des bâtons de vachers et le petit doigt sur la couture avaient décidé de régenter la France en 1940 qu’on le priverait de sa promenade.

Voici une image plutôt risquée ! Le 2 juin 1944, la petite T9 voit son bissel avant sauter sur la voie pas très bien entretenue à la sortie du pont de l’ânesse. Elle est restée là un moment et notre marquis se trouvait là opportunément et heureusement, assez loin pour ne pas être vu.
Droits réservés - Archives municipales de Port-Guiny, cliché Marquis de Mablague


Image

Aussi nous a-t-il légué moult photos de ces fameuses Allemandes s’époumonant dans la rampe. L’enjeu était plus que risqué. Le pont des Soupirs bien que fort modeste, n’en était pas moins stratégique car il n’eut fallu rien moins qu’un petit lingot de TNT pour que ces messieurs de la Résistante ne le flanque par terre, bloquant pour le coup la ligne où passait l’intégralité des convois venant des carrières de Savigny-les-Marcel avec leur précieux chargement pour l’organisation TODT.
Aussi déléguait-on chaque jour un feldgrau pour garder ce monument indispensable au devenir du mur de l’Atlantique lequel feldgrau, inévitablement, s’emmerdait ferme n’ayant pour seule compagnie que le piaillement des petits oiseaux et le beuglement des vaches. Certes, cela valait mieux que de gagner un voyage d’étude en Sibérie ou un stage à Stalingrad mais tout de même.
Au fil des jours, notre marquis baladeur et polyglotte sut se faire adopter, discuter, philosopher et… photographier.
Mais c’était interdit me direz-vous et fort risqué de photographier des convois militaires !
Allons pas idiot le marquis. Il s’était fabriqué une fausse bedaine qu’il arborait fièrement dans son costume trois pièces et dans laquelle, par un astucieux système, il avait caché son Kodak à soufflet ! Et même, ses conversations internationales souvent anodines, lui fournissaient pas mal de renseignements qu’il s’empressait de communiquer à son grand ami Chamfrain du Boisdoux chef, comme on le sait, de la Résistance départementale.

Une vue de "Kenterbräu" en juin 1944 au remblai de la Sorcière. Le manège avec les machines non retournées ne dura pas bien longtemps étant donné qu'après le pont tournant du dépôt, c'est le viaduc de l'ânesse qui reteint l'intérêt de la RAF, au mois de juillet avec en prime un baignade dans la Gwen...
Droits réservés - Archives municipales de Port-Guiny, cliché Marquis de Mablague


Image

Cela faillit pourtant tourner vinaigre le jour où l’on envoya sur place un sergent plus retors qu’avenant : Mark Linamo. Blondinet aboyant et postillonnant véritable graine de nazillon, il faillit bien traîner Mablague à la kommandantur s’il n’y avait eu l’intervention d’un de ses acolytes coutumier du marquis. Cet imbécile vociférant avait tiqué, on ne sait trop pourquoi sur le mot « marquis ». Prudent, notre noble représentant de la population Porguinienne espaça ses visites. D’ailleurs, nous étions en juin 1944. L’instinct de survie voulait qu’on ne traîna point trop aux abords des lignes ferroviaires.

Même lieu avec la fameuse T10 de Creil
Droits réservés - Archives municipales de Port-Guiny, cliché Marquis de Mablague


Image

Le marquis nous a laissé sa collection dans les archives et c’est tant mieux. Homme affable, il se présentait toujours de belle manière : « je suis le marquis Riton de Mablague et je vous salue bien bas».

Ah ! Uchronie, quand tu nous tient !

DÉSOLÉ

:ange: :ange: :ange:
Dernière édition par Brisso 32 le Ven 13 Jan 2017, 02:05, édité 1 fois au total.
LIBERTÉ ET TERRASSES DE CAFÉ
Avatar de l’utilisateur
Brisso 32
Prolixe
 
Messages: 1845
Inscrit le: Mar 15 Août 2006, 14:32
Localisation: Pas très loin d'Angers et parfois Aldebaran
Âge: 63
Echelle pratiquée: HO - HOm - HOe - Oe
Prénom: Michel

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Mer 11 Jan 2017, 22:56 
:applause: :applause: :applause: :applause:

Mark Linano :ange3:

Quand aux photos léguées par le Marquis, quel courage, quelle bonne idée pour la postérité :ange:

Philippe, de l'Est
Que dire en 30 caractères? Pff
Avatar de l’utilisateur
Philippe de l'Est
Expansif
 
Messages: 2422
Inscrit le: Mer 17 Sep 2014, 23:19
Âge: 66
Echelle pratiquée: HO
Prénom: C'est pas De l'est

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Sam 14 Jan 2017, 16:37 
Le marquis est formidable !

La fouille des archives photographique du marquis nous réserve de belles découvertes.

Le 31 juin 1931, lors du voyage de présentation de la première Micheline n°5 jusqu'à Port-Guiny, le marquis était sur son pont.

Image

Bien évidemment, en 1932, lorsqu'une Micheline type 11 fit un galop d'essais sur la ligne, Riton ne pouvais manquer ça, il était à l'affut !

Image

Image

Sacré Riton de Mablague !
LIBERTÉ ET TERRASSES DE CAFÉ
Avatar de l’utilisateur
Brisso 32
Prolixe
 
Messages: 1845
Inscrit le: Mar 15 Août 2006, 14:32
Localisation: Pas très loin d'Angers et parfois Aldebaran
Âge: 63
Echelle pratiquée: HO - HOm - HOe - Oe
Prénom: Michel

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Mar 17 Jan 2017, 01:24 
Salut les noctambules

Ce soir petites finitions sur le dépôt annexe de la gare de Briotet avec une petite verrière offerte aux quelques ajusteurs qui bossent en-dessous bien qu'il ne s'agisse là que d'une simple remise pour les machines en attente de remise en tête. Mais ça n'exclue pas quelques petits bidouillages en attendant les grosses réparations.
Sincèrement, nous sommes en 1973 et la vapeur est toujours fidèle au poste. Non mais vous avez vu dans quel état elles mettent les murs ? Vivement que ça parte à la casse tout ça ! :evil:

Image

Image

Image

:ange: :ange: :ange:
LIBERTÉ ET TERRASSES DE CAFÉ
Avatar de l’utilisateur
Brisso 32
Prolixe
 
Messages: 1845
Inscrit le: Mar 15 Août 2006, 14:32
Localisation: Pas très loin d'Angers et parfois Aldebaran
Âge: 63
Echelle pratiquée: HO - HOm - HOe - Oe
Prénom: Michel

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Mar 17 Jan 2017, 08:43 
Ah oui, belle patine ! :applause: :applause: :applause:
Jean Michel
Avatar de l’utilisateur
Malletslm
Débordant
 
Messages: 3149
Inscrit le: Ven 27 Avr 2007, 07:21
Echelle pratiquée: H0m, H0e

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Mar 17 Jan 2017, 11:03 
Bah dit donc, mon bon môssieu, cé d'la bel ouvrage, ça !
Z_ont des sous, dans la compagnie du chemin de fer pour faire des belles batisses comme ça !
:ange:

Philippe, de l'Est
Que dire en 30 caractères? Pff
Avatar de l’utilisateur
Philippe de l'Est
Expansif
 
Messages: 2422
Inscrit le: Mer 17 Sep 2014, 23:19
Âge: 66
Echelle pratiquée: HO
Prénom: C'est pas De l'est

Re: Des nouvelles de Port-Guiny (H0)

Publié: Mar 17 Jan 2017, 21:51 
Merci les gars, c'est sympa.

Il reste quelques petits détails à peaufiner. L’œil est indulgent ou myope quand l'appareil photo est implacable !

:wink:
LIBERTÉ ET TERRASSES DE CAFÉ
Avatar de l’utilisateur
Brisso 32
Prolixe
 
Messages: 1845
Inscrit le: Mar 15 Août 2006, 14:32
Localisation: Pas très loin d'Angers et parfois Aldebaran
Âge: 63
Echelle pratiquée: HO - HOm - HOe - Oe
Prénom: Michel

PrécédentSuivant

Retour vers Patine, peinture, décor

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Sylvain-oe et 19 invité(s)