Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

[Éditions Atlas] Voitures françaises en H0 (1/87e)

Peindre, patiner, décorer... Vos idées, vos trucs et astuces, vos conseils.

Modérateur: MOD

Publié: Ven 12 Oct 2007, 13:40 
Ne pas confondre les Facel Vega HK ou FVS qui étaient effectivement des voitures très haut de gamme équipées de gros moteurs 5 litres d'origine Chrysler avec les Facelia devenues Facel III et IV dans les années 60 qui étaient elles des voitures plus modestes quoique luxueuses et équipées pour la plus-part de moteurs 4 cylindres d'origine Volvo. Elles étaient de sérieuses rivales pour les Alfa-Roméo et Porche et MG de l'époque.
Elles ne couraient certe pas les rues mais n'étaient pas aussi rare que leurs grandes-soeurs HK; elles ont été construite à plusieurs milliers d'exemplaires même si le prix était environ celui de deux Arondes coupés.
A noter: c'est dans une Facel III cabriolet que se déplace OSS117 dans le film éponyme.
Une belle voiture et j'espère deux beaux modèles que j'attend avec impatience.
R.G.
Avatar de l’utilisateur
R.G.
 
Messages: 37
Inscrit le: Sam 21 Avr 2007, 18:06

Publié: Ven 12 Oct 2007, 14:10 
Effectivement, la véga était plutôt l'équivalent d'une porsche, d'une ferrari ou d'une Lamborghini actuelle.
Je suis Jumbo
Avatar de l’utilisateur
PJRo
Zé cru voir un rominet!
 
Messages: 13202
Inscrit le: Lun 15 Août 2005, 17:45
Âge: 62
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Pascal
Club: AAATV-SPDC

Publié: Ven 12 Oct 2007, 17:42 
La HK 500 était de taille et de prix d'une Ferrari, d'une Aston Martin ou encore d'une Chrysler 500, toutes voitures capable de dépasser les 200 km/h mais la Facelia avait été concue comme une voiture de grande série comme la Porche 350B qui était une petite sportive (pas trop chère) ne dépassant pas les 160km/h. Jean Daninos, le créateur de Facel avait voulu donner un essor commercial à son entreprise en sortant un modèle plus populaire destiné à une clientèle plus jeune comme celle de la Dolce Vita. Hélas si le succès commercial fut là au début il dut essuyer de gros problème technique moteur qui lui plombère la carrière de sa voiture et la survie de son entreprise. Ce fut le dernier petit constructeur indépendant français.
La Facélia s'est bien vendue pour l'époque, mais on avait plus de chance d'en trouver garer sur le Parking d'Orly que dans la cour de la gare de Triffouilly-les-Oies.
R.G.
Avatar de l’utilisateur
R.G.
 
Messages: 37
Inscrit le: Sam 21 Avr 2007, 18:06

Publié: Lun 15 Oct 2007, 11:44 
C'est vrai, j'avais oublié que c'était Daninos !!
Je suis Jumbo
Avatar de l’utilisateur
PJRo
Zé cru voir un rominet!
 
Messages: 13202
Inscrit le: Lun 15 Août 2005, 17:45
Âge: 62
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Pascal
Club: AAATV-SPDC

Publié: Mer 17 Oct 2007, 09:12 
Bonjour,
Je vous livre mes impressions sur les dernières voitures françaises qui me sont parvenues.
CITROEN 2 CV fourgonnettes 1951 gris métallisé et La Poste verte 1952.

Curieusement, toute la partie avant (ailes et capots) n’est pas traitée de la même façon que sur les berlines sorties précédemment ! Mises côte à côte et alignées par rapport à la base du pare-brise, les fourgonnettes ont un capot plus court de 2 mm. La partie avant des ailes est moins enveloppante, les phares ont perdu leur barre de fixation, les ouies latérales sont moins bien rendues. Pourquoi ne pas avoir repris l’avant (réussi) de la berline ? L’allure de la fourgonnette s’en trouve modifiée. Les portes avant ont des poignées beaucoup plus grosses et gravées à l’envers (bec de cane tourné vers l’arrière au lieu de l’avant). Par contre, point positif, cette fois, les vitres sont marquées (peinture) du joint entre partie fixe et partie ouvrante. A l’arrière, 3 feux sont représentés (2 à gauche, 1 à droite), à l’époque choisie, je crois qu’il n’y avait encore qu’un seul feu rouge (à gauche). Un oubli, le caractéristique rétroviseur sur l’aile gauche. 12/20.

CITROEN ID break 1960 et ambulance 1960.

Globalement, ces modèles me plaisent mieux que les berlines car leur forme est bien restituée. Elles n’ont pas l’allure écrasée des précédentes. Le break a reçu deux phares anti-brouillard « Marchal » tandis que l’ambulance a un gyrophare bleu sur le toit. Il lui manque le drapeau mais elle est tampographiée Croix Rouge française. Ses clignotants avant sont colorés en orange alors qu’ils auraient du rester blanc comme sur le break. Il n’y a qu’un seul siège (à droite) à l’arrière mais il ne me semble pas apercevoir de brancard. Le break, d’une belle couleur verte, a un intérieur paille Ces deux teintes sont conformes. Le volant est mono-branche et il y a le levier de vitesse avec sa boule blanche ! Par contre, pas de rétro intérieur comme sur les berlines.17/20.

PANHARD PL 17 1961 berlines dont une version Rallye.

De prime abord, la ligne semble réussie. Et puis la tare rédhibitoire de Universal Hobbies apparaît : un pavillon écrasé à cause de glaces latérales trop étroites. Oui, je sais, je me répète, je n’y peux rien. Dans le cas présent, cette erreur peut passer du fait des lignes rondouillardes du modèle et aussi qu’il s’agit d’une voiture assez longue. Sinon, tous les détails possibles à rendre en HO ont été bien traités comme les baguettes (en alu poli sur la vraie), les monogrammes bien et finement tampographiés. La berline normale est bicolore (bleu clair, pavillon bleu foncé, cette teinte entourant le pare-brise et la lunette arrière), les roues sont aisément reconnaissables avec leurs enjoliveurs spécifiques. Deux des feux arrières auraient du recevoir une touche orange et non rouge, UH l’a bien fait pour d’autres modèles. Les essuie-glaces sont à leur place caractéristique sur le pare-brise. Le modèle « rallye » est peint intégralement en blanc avec de fines bandes bleues du capot au coffre, en passant par le toit et arbore une plaque de rallye jaune avec « Rallye inter du Limousin » et le numéro 74. Par contre, les roues sont différentes et ressemblent plus à celles de la Dyna avec une curieuse étoile gravée dessus. 15/20.

ALPINE A 310 1977 et version GENDARMERIE.

Voilà un beau modèle sur lequel il y a très peu à redire. Lignes fidèles, bonnes proportions donnent une belle allure aux voitures réalisées par UH. Si la version GENDARMERIE est peinte en bleu foncé, l’autre exemplaire est revêtu d’une belle teinte marron métallisé du plus bel effet. Elle est montée en jantes type R5 Turbo ce qui serait inexacte d’après le fascicule fourni puisque cet équipement n’est apparu qu’en 1981. Autre critique, les entourages de pare-brise, des portes et des glaces latérales sont soulignés en couleur alu alors que toutes les photos montrent des entourages noir mat (c’est la première version avec la rampe lumineuse intégrale qui avait des enjoliveurs chromés). Intérieurement, le tableau de bord est bien venu, il y a même les ouies de ventilation à la base du pare-brise ! Le rétro est bien là et les sièges sont correctement moulés. A l’arrière, les feux, en plastique translucide peint en orange et rouge, sont rapportés mais pas trop bien intégrés car trop saillants. 17/20.

SIMCA Aronde P 60 Etoile 1960 et P 60 Elysée 1962.

La première arbore une peintyre bleu ciel et des entourages de pare-brise et de lunette arrière noir mat qui semblent conformes à l’originale. La seconde est bicolore (caisse beige, toit rouge) et le rendu est du plus bel effet. Les joncs des vitrages sont chromés. Les jantes sont différentes d’un modèle à l’autre mais ont le même défaut : elles sont bien trop grandes. Cela gâche un peu l’allure. L’Elysée a des pare-chocs équipés de butoirs en caoutchouc et son monogramme est finement imprimé sur l’aile arrière droite, tout comme les autres monogrammes, tous parfaitement lisibles. L’Etoile a aussi l’inscription « six » tampographiée à gauche sous le couvercle de malle et bien lisible malgré sa petitesse. Les feux arrière sont rapportés en plastique translucide teinté de rouge et bien intégrés. Petite erreur de positionnement des essuie-glaces car le droit devrait se trouver en position verticale, à l’arrêt. 16/20.

PEUGEOT 203 cabriolet 1952 et cabriolet Super Luxe 1955.

Ces cabriolets sont de beaux modèles très fidèles aux voitures réelles. Les proportions sont justes ce qui donnent des lignes réussies. Les deux modèles se distinguent par leurs jantes différentes et des enjoliveurs de carrosserie évoqués par de la peinture chrome sur le SL. Comme c’est une habitude chez UH, le tableau de bord est bien reconnaissable. 18/20.

PEUGEOT 504 Coupé 1969 et modèle Rallye 1978.

Universal Hobbies paraît bien inspiré par Peugeot car voilà deux belles voitures très bien traitées. On retrouve la ligne basse et tendue des coupés dans ces véhicules au 1/87ème. Je n’ai d’ailleurs pas de critique à formuler ! Le modèle de Monsieur tout le monde, si on peut dire, vu les tarifs à l’époque, est peint d’une belle teinte bleu métallisée avec des sièges bleu clair absolument conformes. Les feux arrières sont rapportés et sont du premier type. Sur la Rallye, les feux sont différents et respectent le changement intervenu en 1975. Elle est également équipée de phares supplémentaires, de phares orientables (avec leurs déflecteurs anti-éblouissement caractéristiques) et de grosses bavettes aux roues arrière. La tampographie est fouillée avec toutes les publicités ad-hoc. 19/20.

PEUGEOT 604 SL 1976 et version « officielle » 1977.

Ces miniatures restituent parfaitement les lignes de la vraie voiture. Les jantes sont exactes, les feux arrière sont convenablement peints, les monogrammes Peugeot et 604 SL très fins et lisibles. Les intérieurs sont détaillés et les sièges de la banquette arrière ont leur forme caractéristique due à l’intégration des appuie-têtes aux dossiers. Par contre, les teintes retenues me semblent fantaisistes surtout pour la berline standard (sièges de couleur jaune poussin au lieu d’ocre). Dommage, car le tableau de bord a une couleur exacte (chocolat). Quant aux teintes de carrosserie, la voiture officielle est noire, rien à redire. L’autre berline est d’une nuance indéfinissable plus proche du vert caca d’oie que de la teinte « pierre de lune » du constructeur. C’est la première fois que le fabricant se plante sur ce point. Les phares et la calandre sont une seule et même pièce de plastique transparent avec une touche noire pour le radiateur, le rendu n’est pas très bon. 16/20.
Philippe
Avatar de l’utilisateur
Fifi36
Exubérant
 
Messages: 2747
Inscrit le: Jeu 01 Déc 2005, 21:22
Localisation: ARTHON 36
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Philippe
Club: TGV 086 Châtellerault

Publié: Mer 17 Oct 2007, 10:04 
Bonjour ,

Merci pour ces analyses objectives et agréables a lire

Cordialement
Bernard dit Papy
Bernard_dit_Papy
Démonstratif
 
Messages: 1519
Inscrit le: Ven 28 Juil 2006, 11:00
Localisation: 30530 CHAMBORIGAUD ......... dans les Cévennes
Âge: 75

Publié: Mer 17 Oct 2007, 11:05 
FIFI36 a écrit:Bonjour,
Je vous livre mes impressions sur les dernières voitures françaises qui me sont parvenues.
CITROEN 2 CV fourgonnettes 1951 gris métallisé et La Poste verte 1952.


Sont-elles déjà sortie chez les marchands de presse ?
Maintenant, c'est Moincourt!
Avatar de l’utilisateur
Express Nord
Exubérant
 
Messages: 2679
Inscrit le: Sam 20 Août 2005, 17:52
Localisation: Cuincy (Nord)
Âge: 70
Echelle pratiquée: HO

Publié: Mer 17 Oct 2007, 13:42 
Je ne sais pas car ces voitures ne sont pas à moi. C'est un copain qui me les prête pour rédiger mon petit article. Je sais par contre qu'il est abonné.
Il y a certainement un décalage entre la sortie pour les abonnés et les parutions en kiosque car les abonnés en reçoivent plusieurs en un envoi.
Philippe
Avatar de l’utilisateur
Fifi36
Exubérant
 
Messages: 2747
Inscrit le: Jeu 01 Déc 2005, 21:22
Localisation: ARTHON 36
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Philippe
Club: TGV 086 Châtellerault

Publié: Mer 17 Oct 2007, 14:11 
Bonjour ,

J'ai pris possession du numero 24 ( les 203 ) la semaine derniere. Sachant que il y a 2 numeros par mois et que les 2cv sont le numero 21 , on peut en deduire que c'est en Aout que c'etait chez les marchands de journaux .
Je ne suis plus abonné car on recoit les parutions n'importe quand au gré de Atlas et encore plus de la Poste :cry: . Alors ma marchande de journaux me les procure tres regulièrement : double avantage je ne paye plus le port et ma marchande y trouve son ( petit ) interet :P

Cordialement
Bernard dit Papy
Bernard_dit_Papy
Démonstratif
 
Messages: 1519
Inscrit le: Ven 28 Juil 2006, 11:00
Localisation: 30530 CHAMBORIGAUD ......... dans les Cévennes
Âge: 75

Publié: Mer 17 Oct 2007, 18:36 
Merci Fifi36. analyse parfaite et objective.
Je suis Jumbo
Avatar de l’utilisateur
PJRo
Zé cru voir un rominet!
 
Messages: 13202
Inscrit le: Lun 15 Août 2005, 17:45
Âge: 62
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Pascal
Club: AAATV-SPDC

Publié: Mer 31 Oct 2007, 23:58 
FIFI36 a écrit:
Alpine 110 1973 et Rallye 1973

Peintes toutes les deux en bleu métallisé Alpine, les voitures diffèrent par leur présentation. Sur la Rallye, plaques, numéros, publicités viennent égayer la carrosserie. Les roues présentent une légère différence d’aspect tellement tenue par rapport au véhicule de série qu’il faut vraiment se concentrer pour le voir ! A l’intérieur, l’arceau de sécurité, peint en rouge, n’a pas été oublié ! Deux bons modèles me semble-t’il. 17/20.

Voilà donc une étude rapide de la production ATLAS à mi-Juin 2007. Comme vous l’avez lu, le meilleur côtoie le moins bon voir le très médiocre quant à l’aspect global des voitures reproduites. Je ne peux pas donner d’explications, peut-être des dossiers « documentation » moins fournis laissant le champ à l’interprétation. Pourquoi, parfois, des gravures de caisse un peu lourde ou des épaisseurs de « tôles » trop fortes ? Dans le détail, nous n’avons pas relevé de grosses erreurs. La finition est en général bonne à très bonne et rares sont les autos sur lesquelles il y a des bavures. Les intérieurs sont bien traités vu leur taille bien qu’ils restent bien souvent quasi invisibles.





Globalement d'accord avec cette analyse qu'il faudrait actualiser. J'aurais été mons sévère avec la Simca 1000, mieux réussie que la Norev en tout cas, mais 45 ans après il est vrai. En plus c'est un modèle complémentaire, car correspondant au restyling ayant eu lieu vers 1968 je crois.

Pour le berlinettes, je suis un peu plus sévère, sans doute parce que fan inconditionnel du modèle réel. Les "longues portées" à l'avant sont trop petit et nuise à l'aspect général de l'avant. Concernant la version "Rallye", outre le "Momte Carlo" peu visible au premier coup d'oeil, il y a aussi une erreur à l'avant. A partir de 1972, les berlinettes de rallye avaient une grille d'aération à la place de la plaque d'immatriculation, changeant nettement la face avant, et en plus des élargisseurs d'ailes très prononcés. La berlinette "rallye" aurait par contre été parfaite pour figurer le modèle vainqueur du Monte-Carlo (et pae MOMTe) en 1971. Rien de gravissime, mais je descendrais la note à 14/20.
Avatar de l’utilisateur
Pierre bis
Intarissable !
 
Messages: 9842
Inscrit le: Ven 13 Avr 2007, 10:12
Localisation: Paris
Âge: 57
Echelle pratiquée: HO

Publié: Jeu 01 Nov 2007, 11:35 
Bonjour,
Merci, Pierre Bis, pour ces précisions.
Cette évocation me rappelle effectivement la présence de cette grille qui devait servir au refroidissement d'un radiateur d'huile, me trompé-je :?:
Philippe
Avatar de l’utilisateur
Fifi36
Exubérant
 
Messages: 2747
Inscrit le: Jeu 01 Déc 2005, 21:22
Localisation: ARTHON 36
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Philippe
Club: TGV 086 Châtellerault

Publié: Jeu 01 Nov 2007, 22:02 
les Facel sont disponibles en Meuse depuis hier au moins... le numéro suivant sera constitué d'un duo de CX.
Avatar de l’utilisateur
Pascal_pmidi
Plâtrier du forum
 
Messages: 11821
Inscrit le: Sam 22 Sep 2007, 14:35
Localisation: France-Meuse
Âge: 51

Publié: Lun 19 Nov 2007, 20:28 
qq'un aurait à tout hasard vu en librairie ou reçu le numéro avec les CX??

a+
STURZ
Bavard
 
Messages: 87
Inscrit le: Mar 21 Août 2007, 13:22

Publié: Lun 19 Nov 2007, 22:05 
STURZ a écrit:qq'un aurait à tout hasard vu en librairie ou reçu le numéro avec les CX??

a+

toujours pas vu, faut dire qu'en Meuse, les 203 sont presque restées un mois en kiosque, moi qui croyais que c'était un périodique sur 15 jours :gne: :gne:
Avatar de l’utilisateur
Pascal_pmidi
Plâtrier du forum
 
Messages: 11821
Inscrit le: Sam 22 Sep 2007, 14:35
Localisation: France-Meuse
Âge: 51

PrécédentSuivant

Retour vers Patine, peinture, décor

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Daniel67, Google [Bot], pipa et 13 invité(s)