Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

sauvons un caboose LGB

Peindre, patiner, décorer... Vos idées, vos trucs et astuces, vos conseils.

Modérateur: MOD

Publié: Dim 23 Juil 2006, 13:58 
je remonte le sujet, pour un copain qui a des soucis de peinture sur wagon LGB ! le caboose est toujours sur l'étagère, mais Pélican préfère jouer avec son voilier que de faire du petit train !
Image

Pélican sur le Pélican, au port du Bono, avec Bernard Henri :D
Pélican
Pelicsburg Streetcar
Avatar de l’utilisateur
Pélican.be
Ventilateur ferroviaire
 
Messages: 7310
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 06:46
Localisation: Belgique- Thiméon
Âge: 60

Publié: Dim 23 Juil 2006, 15:59 
Oh ! Combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis !
Combien ont disparu, dure et triste fortune !
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Sous l’aveugle océan à jamais enfouis !

Combien de patrons morts avec leurs équipages !
L’ouragan de leur vie a pris toutes les pages,
Et d’un souffle il a tout dispersé sur les flots !
Nul ne saura leur fin dans l’abîme plongée.
Chaque vague en passant d’un butin s’est chargée ;
L’une a saisi l’esquif, l’autre les matelots !

Nul ne sait votre sort, pauvres têtes perdues !
Vous roulez à travers les sombres étendues,
Heurtant de vos fronts morts des écueils inconnus.
Oh! que de vieux parents, qui n’avaient plus qu’un rêve
Sont morts en attendant tous les jours sur la grève
Ceux qui ne sont pas revenus !

On s’entretient de vous parfois dans les veillées.
Maint joyeux cercle, assis sur des ancres rouillées,
Mêle encore quelque temps vos noms d’ombre couverts
Aux rires, aux refrains, aux récits d’aventures,
Aux baisers qu’on dérobe à vos belles futures,
Tandis que vous dormez dans les goémons verts !

On demande : Où sont-ils ? Sont-ils rois dans quelque île ?
Nous ont-ils délaissés pour un bord plus fertile ?
Puis votre souvenir même est enseveli.
Le corps se perd dans l’eau, le nom dans la mémoire.
Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli.

Bientôt des yeux de tous votre ombre est disparue.
L’un n’a-t-il pas sa barque et l’autre sa charrue ?
Seules, durant ces nuits où l’orage est vainqueur,
Vos veuves aux fronts blancs, lasses de vous attendre,
Parlent encore de vous en remuant la cendre
De leur foyer et de leur cœur !

Et quand la tombe enfin a fermé leur paupière,
Rien ne sait plus vos noms, pas même une humble pierre
Dans l’étroit cimetière où l'écho nous répond,
Pas même un saule vert qui s’effeuille à l’automne,
Pas même la chanson naïve et monotone
Que chante un mendiant à l’angle d’un vieux pont !

Où sont-ils, les marins sombrés dans les nuits noires ?
Ô flots, que vous avez de lugubres histoires !
Flots profonds, redoutés des mères à genoux !
Vous vous les racontez en montant les marées,
Et c’est ce qui vous fait ces voix désespérées
Que vous avez le soir quand vous venez vers nous
LeBasque-sup. demandée
 

Publié: Dim 23 Juil 2006, 16:01 
Elle aura eu le temps de sécher, la colle :D
A plus.

Pascal.
Avatar de l’utilisateur
Dakota 94
Démonstratif
 
Messages: 1521
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 15:23
Localisation: Jouet sur l' Aubois (18320)
Âge: 65
Echelle pratiquée: HO / IIm

Publié: Dim 23 Juil 2006, 16:02 
:D :D :D
Non ce n'était pas le radeau
De la méduse ce bateau
Qu'on se le dise au fond des ports
Dise au fond des ports
Il naviguait en père peinard
Sur la grande mare des canards
Et s'appelait "Les copains d'abord"
Les copains d'abord

Ses fluctuat nec mergitur
C'était pas de la littérature,
N'en déplaise aux jeteurs de sort,
Aux jeteurs de sort,
Son capitaine et ses matelots
N'étaient pas des enfants de salauds,
Mais des amis franco de port,
Des copains d'abord.

C'étaient pas des amis de luxe,
Des petits Castor et Pollux,
Des gens de Sodome et Gomorrhe,
Sodome et Gomorrhe,
C'étaient pas des amis choisis
Par Montaigne et La Boetie,
Sur le ventre ils se tapaient fort,
Les copains d'abord.

C'étaient pas des anges non plus,
L'Evangile, ils l'avaient pas lu,
Mais ils s'aimaient toutes voiles dehors,
Toutes voiles dehors,
Jean, Pierre, Paul et compagnie,
C'était leur seule litanie
Leur Credo, leur Confitéor,
Aux copains d'abord.

Au moindre coup de Trafalgar,
C'est l'amitié qui prenait le quart,
C'est elle qui leur montrait le nord,
Leur montrait le nord.
Et quand ils étaient en détresse,
Que leur bras lançaient des S.O.S.,
On aurait dit les sémaphores,
Les copains d'abord.

Au rendez-vous des bons copains,
Y'avait pas souvent de lapins,
Quand l'un d'entre eux manquait a bord,
C'est qu'il était mort.
Oui, mais jamais, au grand jamais,
Son trou dans l'eau ne se refermait,
Cent ans après, coquin de sort!
Il manquait encore.

Des bateaux j'en ai pris beaucoup,
Mais le seul qui ait tenu le coup,
Qui n'ai jamais viré de bord,
Mais viré de bord,
Naviguait en père peinard
Sur la grand-mare des canards,
Et s'appelait les Copains d'abord
Les Copains d'abord.

Des bateaux j'en ai pris beaucoup,
Mais le seul qui ait tenu le coup,
Qui n'ai jamais viré de bord,
Mais viré de bord,
Naviguait en père peinard
Sur la grand-mare des canards,
Et s'appelait les Copains d'abord
Les Copains d'abord.
Pélican
Pelicsburg Streetcar
Avatar de l’utilisateur
Pélican.be
Ventilateur ferroviaire
 
Messages: 7310
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 06:46
Localisation: Belgique- Thiméon
Âge: 60

Publié: Dim 23 Juil 2006, 16:40 
oh le bono !!!! excellent, mon père a son bateau mouillé dans la rivière d'Auray, un pont après le grand pont en fer... aahhh que de bons souvenirs dans cet agréable petit port Breton... manquait plus qu'une vapeur qui vienne charger des wagons frigo sur le quai !!!!
Snapper
Loquace
 
Messages: 1012
Inscrit le: Mer 17 Mai 2006, 18:59
Localisation: Paris
Âge: 37

Publié: Dim 23 Juil 2006, 17:48 
Snapper a écrit:oh le bono !!!! excellent, mon père a son bateau mouillé dans la rivière d'Auray, un pont après le grand pont en fer... aahhh que de bons souvenirs dans cet agréable petit port Breton... manquait plus qu'une vapeur qui vienne charger des wagons frigo sur le quai !!!!

C'est fait, en modélisme en tout cas.
Merci François, une fois de plus :lol:


Voie-Libre numéro 17 (Octobre 2001)
Réseau
00.9 : Le Bono, rêve de port ou rêve de pont (4)

Malheureusement épuisé, mais un PDF peut être envisagé!

Le diorama se trouve au Sablen, à l'accueil.

Rodolphe
RodolpheLR
 

Publié: Dim 23 Juil 2006, 20:11 
ouaip !! j'ai vu le module à l'entrée des bureaux de Loco Revue ! :mrgreen:
Pélican
Pelicsburg Streetcar
Avatar de l’utilisateur
Pélican.be
Ventilateur ferroviaire
 
Messages: 7310
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 06:46
Localisation: Belgique- Thiméon
Âge: 60

Publié: Dim 23 Juil 2006, 20:32 
oh oui, un PDF, ca va me rappeler beaucoups de souvenirs d'enfance... S'il te plait ô webmestre adoré !!! :lol: :mrgreen:
Snapper
Loquace
 
Messages: 1012
Inscrit le: Mer 17 Mai 2006, 18:59
Localisation: Paris
Âge: 37

Publié: Dim 23 Juil 2006, 22:32 
Snapper a écrit:oh oui, un PDF, ca va me rappeler beaucoups de souvenirs d'enfance... S'il te plait ô webmestre adoré !!! :lol: :mrgreen:

En ajoutant un chèque à mon nom ça devrait aller, là tu es bien parti :mrgreen: :clown:

Rodolphe
RodolpheLR
 

Publié: Dim 23 Juil 2006, 23:01 
Ah non, pas de chèque... par contre Mercedes livre demain un coupet cabriolet... hi hi j'ai choisi la couleur !!!! ROSE !!!! hé hé :colere: :diable:
Snapper
Loquace
 
Messages: 1012
Inscrit le: Mer 17 Mai 2006, 18:59
Localisation: Paris
Âge: 37

Précédent

Retour vers Patine, peinture, décor

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Philippe de l'Est et 27 invité(s)