Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

la patine du picasso

Peindre, patiner, décorer... Vos idées, vos trucs et astuces, vos conseils.

Modérateur: MOD

Publié: Ven 02 Déc 2005, 23:31 
tu pratiques la peinture depuis combien d'années pour arriver à ça ??

je suppose que ça ne s'est pas fait en un claquement de doigts pour en arriver à une telle maitrise...
Compte sup suite demande
 

Publié: Ven 02 Déc 2005, 23:49 
Non, il a fallu pas mal d'essais et de test sur des chutes avant d'obtenir ce genre de résultats.

Je n'ai pas de longues années de peintures derrière moi. J'ai réalisé cette peinture en 2001 après avoir été déçu par la précédente peinture réalisée pour expométrique 2000. A l'époque j'avais bombardé et réalisé la peinture de façon assez classique, et suivant la méthode du peeling paint (masquage à l'aide de drawing gum). Mais cette technique ne m'a pas convaincu suivant les résultats obtenus (aujourd'hui je n'utiliserais pas la même méthode pour appliquer le drawing gum) et de plus la rouille était beaucoup trop marquée. On aurait cru que l'engin tombait en ruine…

J'ai alors décidé de refaire entièrement la peinture en utilisant les techniques des modélistes du blindés. J'ai tâtonné, essayé les dernières techniques (pré-ombrage, post ombrage, filtres, pigments, etc..) en faisant divers essais sur des chutes de feuille de bronze (peu importe ici le matériau).

Mais surtout, j'ai travaillé lentement, en prenant mon temps. Près de 20 heures rien que pour le capot et la cabine. Au moins l'équivalent pour le châssis, je ne me souviens plus pour les finitions. Je pense que c'est aussi la clé de la réussite, être très patient dans son travail, ne pas hésiter à refaire, tant que l'on ne juge pas le travail satisfaisant !

Enfin, il y a aussi l'observation de la réalité qui a beaucoup d'importance aussi. Je me suis basé sur des photos de l'engin réel. J'ai observé très longuement avant de me lancer, et ensuite je revenais souvent vers les photos pendant le travail de peinture…

Il faut je pense combiner tout cela, patience, observation, ténacité !
That's all folks!
Franck.
Avatar de l’utilisateur
Franck Tavernier
Dompteur de rivets
 
Messages: 4982
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:44
Localisation: Arras
Âge: 51

Publié: Ven 02 Déc 2005, 23:58 
qu'entends tu par filtres ?? serait ce des glacis successifs ?
Compte sup suite demande
 

Publié: Sam 03 Déc 2005, 00:11 
Oui, c'est exactement ça !

Cette technique n'est pas nouvelle au sens propre puisqu'elle existe en peinture depuis très longtemps, mais elle l'est en modélisme depuis maintenant quelques années dans le monde du blindé.

Elle est totalement inconnu en modélisme ferroviaire, et n'a rien à voir avec les lavis ou jus...
That's all folks!
Franck.
Avatar de l’utilisateur
Franck Tavernier
Dompteur de rivets
 
Messages: 4982
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:44
Localisation: Arras
Âge: 51

Publié: Sam 03 Déc 2005, 16:19 
oui, beaucoup utilisé en figurine aussi...

superpositions de glacis eclaircissants( foundry paint système: du plus sombre au plus clair en trois tons), assombrissants...

je connaissais aussi les techniques de pré-ombrage utilisées en véhicules militaires, cette technique permet de faire ressortir le pré-ombrage par transparence du voile de peinture fin et final non ?

le post ombrage, tu t'y prends comment ? ça peut aussi se faire par un lavis non ??
Compte sup suite demande
 

Publié: Sam 03 Déc 2005, 18:28 
hartitrain a écrit:oui, beaucoup utilisé en figurine aussi...

superpositions de glacis eclaircissants( foundry paint système: du plus sombre au plus clair en trois tons), assombrissants...


Non pas tout à fait. Il n'y a pas ici de notion du plus sombre au plus clair. Il ne s'agit pas de jouer sur les ombres et les lumières. Les filtres ont une consistance très liquide. Dilués impérativement à 95% ou 98%, ils sont appliqués sur la totalité du modèle à l'aide d'un pinceau très souple. Il aura pour effet de modifier la "chromatique" de la peinture de base du modèle par effet de transparence, et d'obtenir ainsi cet effet de peinture délavée. Suivant l'effet souhaité ou recherché, il pourra être appliqué plusieurs filtres, et de nuances différentes (variation des couleurs).
Au contraire des filtres, les jus, dilués entre 60 et 85%, seront appliqués uniquement sur les parties saillantes du modèle, pour les ombrer ou les éclaircir et ainsi donner du "relief" au modèle.
Attention à ne pas confondre les jus et les filtres. Les jus ne sont là que pour assombrir et renforcer les ombrages dans les creux, et ainsi de donner du "relief" et faire "ressortir" toutes les lignes de structure du modèle, comme par exemple les cornières, rivets, ouï de ventilation, etc…Les filtres sont là pour faire varier la chromatique de la teinte de base, et ainsi de nuancer subtilement celle-ci, en modifiant son apparence. Suivant l'effet recherché on peut appliquer plusieurs filtres de différentes teintes. Celui-ci en séchant va laisser un film qui va altérer la teinte de base et aura pour effet de donner cet aspect délavé ou usé à la peinture…

hartitrain a écrit:je connaissais aussi les techniques de pré-ombrage utilisées en véhicules militaires, cette technique permet de faire ressortir le pré-ombrage par transparence du voile de peinture fin et final non ?
le post ombrage, tu t'y prends comment ? ça peut aussi se faire par un lavis non ??


Les techniques de pré-ombrage ou post ombrage, sont des techniques relativement récentes, très utilisées dans la maquette de blindés…

Le pré-ombrage consiste à passer à l'aérographe une peinture sombre, sur les lignes de structure du modèle, c'est à dire les creux ainsi que les reliefs. En fait toutes les pièces un peu "tourmentées" visible sur le modèle, comme par exemple cornière, tuyauterie, panneaux, accessoires divers. Ceci, dans le but de jouer ensuite sur les effets d'éclairage, en jonglant entre ombres et lumières. La teinte peut-être du brun rouge, du noir par exemple.

Ensuite on pulvérise la couleur de base.

Attention en ce qui concerne la couleur de base. Il faut toujours retenir que si la couleur de base est une couleur foncée, comme le noir, par exemple, il faut alors partir d'une couleur plus claire, afin de pouvoir l'ombrer ensuite, sinon, il vous sera impossible de jouer sur cet effet d'ombrage. Donc pour une base noire, prendre du noir additionné de gris par exemple. Ensuite les éclaircies seront réalisées à l'aide de la teinte de base + du gris (pas de blanc, le contraste serait trop brutal). Les ombres seront réalisées à l'aide de la base + noir. Et ainsi de suite suivant les teintes de base que vous choisirez…

Revenons à notre pré-ombrage. Vous pulvérisez votre couleur de base sur l'ensemble de votre modèle, mais en voile très léger (peinture diluée au minimum à 50%) de manière à laisser transparaître les zones pré-ombrées.

Ensuite on passe à l'éclaircissement des "zones planes", c'est à dire, dessus de capot, côtés, panneaux de cabine, etc en appliquant à l'aéro, la teinte de base éclaircie avec du blanc, du jaune par exemple suivant l'effet souhaité au centre de ces mêmes zones…Attention, l'objectif à atteindre est d'avoir le meilleur "fondu" possible des teintes appliquées, de manière très douce. Eviter les contrastes de couleurs trop brutaux ou flagrants ! L'idée est ici de jouer entre les ombres, les éclairages par rapport à la couleur de base.

Les lignes de structures évoquées plus haut peuvent aussi ensuite faire l'objet d'éclairage spécifique. Par exemple une cornière sera sombre dans sa partie inférieure et intérieure, mais sera éclaircie sur sa face exposée à la lumière !

Le post-ombrage fait appel au même principe, mais il est appliqué après la couleur de base. C'est à dire que l'on peint l'ensemble du modèle dans sa teinte de base (voir ci-dessus). On pulvérise alors la teinte de base + noir par exemple sur l'ensemble des lignes de structures en ayant toujours à l'esprit qu'il faut "fondre" ces différentes teintes…On peut passer ensuite à l'éclairage des "zones planes"…

Certains amateurs préfèrent le pré-ombrage au post-ombrage et inversement. A chacun de trouver ce qui lui convient le mieux. Dans tous les cas, entraînez-vous sur des chutes de plasticard ou laiton, un vieux kit, etc…Mais faites impérativement avant des essais. De même munissez-vous toujours d'un bloc note et crayon à côté de votre établi afin de noter les dosages et les couleurs utilisées…

Enfin, on passe au "general panelling", c'est à dire, que vous retravaillez chaque zone de votre modèle, en lui appliquant par exemple les marques de vieillissement à l'aide de la technique du chipped paint (voir les messages précédents) et l'application des effets de texture à l'aide de pigments Mig, MMP, Libéron, Rambrant, etc…On peut aussi créer des effets de boues ou de salissures à l'aide de mastic Tamiya Putty que l'on applique à la brosse plate que l'on trempe ensuite dans l'acétone et que l'on tapote à l'endroit souhaité en lui donnant l'effet recherché…On peut aussi ajouter de l'herbe (Heki, Silflor) ou de la filasse de plombier par exemple pour les engins en VE…

Pour terminer, on applique les filtres (le "glaçage") et jus pour parfaire et harmoniser l'ensemble !

Voilà, bon il faut bien avoir à l'esprit qu'il appartient à chacun de doser, tâtonner, au départ, et de voir en fonction de ce qu'il ressent et de ce qu'il aime…N'oubliez jamais que le trop et l'ennemi du bien, alors ayez toujours la main légère !
That's all folks!
Franck.
Avatar de l’utilisateur
Franck Tavernier
Dompteur de rivets
 
Messages: 4982
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:44
Localisation: Arras
Âge: 51

Publié: Sam 03 Déc 2005, 20:08 
aaaah, Franck... c'est limpide, que dis-je, je filtre...

à l'unanimité, tu est élu pinceau d'or du forum 2005 !

voilà, ça t'apprendra à être aussi bon, ça en devient provoquant...
:D

:wink:

en vérité, j'utilisais déjà ton système de filtre, sans le savoir :shock:

désormais je sais, donc je mesure encore plus l'ampleur de ce qu'il me reste à connaitre... :(
Compte sup suite demande
 

Publié: Jeu 29 Déc 2005, 20:51 
franck, c'est impressionant, BRAVO !

C'est quoi exactement un glacis ?
Avatar de l’utilisateur
Nugget
Comparse de bac à sable
 
Messages: 3516
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 14:14
Localisation: A l'aplomb de mes voutes plantaires !

Publié: Jeu 29 Déc 2005, 21:10 
Merci Nugget !

Le glacis est en fait un filtre. Le terme "glacis" est plus employé dans le monde la peinture artistique...

Pour le principe du filtre voir mes messages un peu plus haut...
That's all folks!
Franck.
Avatar de l’utilisateur
Franck Tavernier
Dompteur de rivets
 
Messages: 4982
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:44
Localisation: Arras
Âge: 51

Publié: Jeu 29 Déc 2005, 21:38 
Le glacis est une technique qui, par la superposition de couches minces de couleurs, permet d'obtenir l'effet désiré.

Il permet de nuancer également une couleur opaque en la recouvrant d'une mince couche transparente.

Cette technique produit un fini lumineux. Du fait que l'on doit laisser sécher chaque couche avant d'appliquer la suivante, cette technique exige beaucoup de patience.

Pour la peinture à l'huile, il ne faut jamais utiliser de térébentine pure comme solvant ni de substitut de térébentine.

Certains emploient un mélange de térébentine et d'huiles de lin, ce qui rend parfois le glacis instable.

Le mieux est d'utiliser un mélange spécialement adapté au glacis par exemple un solvant à base d'alcide dénommée Liquin dans le commerce.

A l'application du glacis, il faut augmenter la proportion de diluant pour chaque nouvelle couche.
Compte sup suite demande
 

Publié: Ven 30 Déc 2005, 10:18 
Ah merci, en fait je savais ce que c'était pa pas qu'on y appellait vcomme ca.
Avatar de l’utilisateur
Nugget
Comparse de bac à sable
 
Messages: 3516
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 14:14
Localisation: A l'aplomb de mes voutes plantaires !

Publié: Sam 31 Déc 2005, 10:16 
Guillaume B. a écrit:
Bon de toute facon je ne serais jamais objectif, j'aime pas les lavis ! :roll:


Pas même les "Jehan Hubert" ? :lol:
Avatar de l’utilisateur
Sovéria
Communicatif
 
Messages: 770
Inscrit le: Dim 14 Août 2005, 10:11
Localisation: Limoges
Âge: 69
Echelle pratiquée: HO, HOm

Publié: Sam 31 Déc 2005, 11:39 
Elle est géante celle là :lol: :lol: :mrgreen: :mrgreen: :P :D :D

MDR
Avatar de l’utilisateur
Nugget
Comparse de bac à sable
 
Messages: 3516
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 14:14
Localisation: A l'aplomb de mes voutes plantaires !

Publié: Sam 31 Déc 2005, 13:40 
Franck, je pense qu'il faut que tu fasses un dvd!!!
Je suis sérieux, tu es tellement bon professeur!
Tes explications sont d'une clarté!
RAMMA 14-15 oct 2017 ramma.org
Avatar de l’utilisateur
Matthieu
Débordant
 
Messages: 3300
Inscrit le: Dim 14 Août 2005, 22:57
Localisation: Reims, c'est la banlieue de Sedan!
Âge: 41
Echelle pratiquée: O14 / H0e
Club: CMS Sedan

Publié: Sam 31 Déc 2005, 18:26 
Merci Matthieu :oops: :oops: :oops: :oops:

Il y a des articles en prévisions :wink:

J'espère pouvoir être complet....

Idéalement ta proposition de DVD est tout à fait pertinente, d'ailleurs je l'avais proposé à une certaine personne pour une certaine revue mais qui n'a pas eu de suite....

L'idée était d'avoir un DVD sur le principe du "how to build" ou "tricks and tips", où tu vois par l'image avec commentaires...

Bah, trop novateur peut-être...comme bien souvent. Le monde du modélisme Français est quand même très conservateur. Ne réveillez pas un modéliste Français qui dort :wink: :mrgreen: :clown: :clown:

Il vaut mieux pas être trop en avance sur son temps, ça défrise :cry: :?
That's all folks!
Franck.
Avatar de l’utilisateur
Franck Tavernier
Dompteur de rivets
 
Messages: 4982
Inscrit le: Ven 12 Août 2005, 21:44
Localisation: Arras
Âge: 51

PrécédentSuivant

Retour vers Patine, peinture, décor

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : cardam, Raym, Stratus et 18 invité(s)