ZIMO SOUND SYSTEM

Les commandes numériques du réseau (appelées à tort "digitales") sont l'avenir du train miniature. Mais comment choisir, comment sauter le pas, avec ou sans ordinateur ? Autant de questions dont les réponses se trouvent dans l'expérience des uns et des autres…

Modérateur : MOD

Loki
Bavard
Messages : 72
Enregistré le : ven. 08 févr. 2019, 19:23
Echelle pratiquée : N;OO;G
Club : EVC45

ZIMO SOUND SYSTEM

Message par Loki » jeu. 14 févr. 2019, 19:46

Puisque d'aucuns n'ont pas aimé mes longs discours, faisons un dessin.

Ou plutôt une vidéo. Je l'ai faite rapidement donc il n'y pas de montage, pas de légende. C'est juste pour vous donner un aperçu du fichier sonore de 241P que j'ai pu réaliser très facilement avec le Zimo Sound Programmer. Le but est simplement de montrer l'étendue assez fine de la programmation sonore de chez Zimo, tout en étant relativement simple.

Ne soyez pas surpris, le décodeur MX645 est monté sur une class Drummond de chez Hornby, seul modèle où j'avais un socket de NEM652 pour y monter le décodeur. Le montage est seulement temporaire, c'est pour ça que le tender est à nu. C'est aussi la raison pour laquelle je n'ai pas cherché à coordonner le roulement avec le son de l'échappement, mais c'est tout à fait possible en modifiant la valeur d'une seule CV.

Après le bruit de la pompe à air, de la pelle à charbon (j'y tiens même s'il y a un stocker sur la 241P), vous entendrez le son des injecteurs juste avant le démarrage. Ici je l'ai automatisé peu avant chaque démarrage (vous pouvez déterminez la longueur du son de l'injecteur, s'il se déclenche juste avant ou pendant le démarrage, vous pouvez aussi déterminer que la locomotive soit stationnée longtemps avant qu'il ne soit rejoué). Après un court démarrage, vous apprécierez le freinage et le son qui va avec, rendu progressif en fonction du temps où vous maintenez le frein enfoncé.

En marche arrière, vous verrez et entendrez le mode manoeuvre. Si le son n'est pas encore très abouti (il faut que je l'améliore), en appuyant simplement sur un bouton (ici F6 par exemple), je réduis la vitesse de moitié, l'inertie (CV3 et 4) est réduite à 1/4 (elle peut aussi être complètement annulée) et je change de mode sonore pour le roulement en manoeuvre. Je repars en marche avant, toujours en mode manoeuvre, et je repasse au mode normal.

Peu après le court sifflet au loin de cette 241P Drummond, la vitesse est mise à 0. Elle le restera jusqu'au freinage complet, final et brutal. Jusqu'à ce moment, la locomotive perd tranquillement et progressivement de la vitesse.

Je vous l'accorde, c'est pour le moment un projet basique qui mérite des améliorations mais qui a pu être monté très facilement.

Ici, si la vidéo ne marche pas.
url=[/vid_youtube]

En ligne
Avatar du membre
Dnrphil
Intarissable !
Messages : 5925
Enregistré le : jeu. 09 nov. 2006, 21:53
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Philippe
Club : Mériller-Vapeur 24
Localisation : SARLAT LA CANEDA - DORDOGNE
Âge : 60
Contact :

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par Dnrphil » ven. 15 févr. 2019, 21:53

Merci pour ce partage.
A partir de quels sons avez vous monté votre projet?
Philippe (Youtube->dnrphil)

Loki
Bavard
Messages : 72
Enregistré le : ven. 08 févr. 2019, 19:23
Echelle pratiquée : N;OO;G
Club : EVC45

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par Loki » sam. 16 févr. 2019, 10:43

Principalement de la 241P17 à partir de vidéos Youtube. Heureusement la qualité audio des enregistrements vidéos s'est bien améliorée. Il faut cependant faire le tri, car pour peu que vous ayez un oiseau qui piaille ou un badaud qui passe tout près du micro, et vous n'avez plus qu'à trouver un autre passage. C'est vraiment la partie la plus longue. Chercher les sources et identifier les bons passages.

Une autre source est la collection DVD "La passion des trains", aux Editions Atlas, présentée par l'excellent Michel Chevalet. Le DVD qui présente la 241P17 est le n°26. Au final je crois qu'il n'y a que le bruit de pelletée de charbon qui vient du DVD. C'est pour ça que j'y tiens. Je ne sais pas si le stocker du tender 34P325 est opérationnel, mais en hommage à ces personnes qui font un formidable travail de restauration et d'entretien (et malgré les bâtons qu'ils ont dans les roues pour continuer à faire vivre cette magnifique machine), j'ai tenu à mettre ce son qui provient de leurs coups de pelletées. Pour info, pour rendre ce son plus "identifiable" à l'oreille (un coup de pelleté n'est bien souvent qu'un bruit de morceaux de charbon qui roulent), j'ai mixé le son de base avec le bruit du tisonnier qui racle la trappe (le bruit métallique en début de son), puis le couinement de la trappe du foyer quand elle se referme en fin de son. Tisonnier et trappe de la 241P17 bien entendu.

Il n'y a que le son de départ du chef de gare que j'ai trouvé à part sur sound-fishing.net (son gratuit à peu près en milieu de page - le fichier s'intitule "sifflet chef de gare").

Sinon tout le reste est made in 241P17.

(Quelqu'un pourrait me dire comment coder correctement une vidéo Youtube ?)

mistral39
Bavard
Messages : 74
Enregistré le : lun. 16 avr. 2012, 21:49

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par mistral39 » dim. 17 févr. 2019, 18:01

J'apprécie aussi les décodeurs ZIMO. Le SAV est très très très serviable. La doc très bien faite. Les décodeurs sont robustes (tolérants à l'oubli de résistances ... le décodeur, pas la diode qui fume elle). ZIMO va donc sortir à l'automne son concurrent du V5 ESU. C'est la course à l'armement à suivre avec intérêt ...
Ayant fait un projet sonore "from scratch" pour une maquette d'avion sur la base d'utilisation d'un système arduino, je me souviens qu'on se prend vite la tête pour échantillonner les fichiers sons puis les assembler intelligemment en synchro avec le régime moteur. Je pense qu'ESU, ZIMO, et les autres ont une structure d'accueil des fichiers sons qui facilite l'assemblage mais malgré votre présentation j'hésite encore à me lancer par peur que ça ne soit tout de même très chronophage ... A noter aussi que chaque décodeur a son propre système de montage et que celui de ZIMO est beaucoup plus cher que celui d'ESU ou Uhlenbrock.
Quant à vos messages, je les trouve consistants et ils apportent du renouveau dans l’atmosphère de ce forum. Et en plus sans fautes d’orthographe. C'est épatant !

Avatar du membre
BB9004
Loquace
Messages : 1022
Enregistré le : jeu. 09 août 2012, 15:58
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Lionel
Localisation : Planète Bleue, à l'est de la ville Lumière : 94
Âge : 64

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par BB9004 » dim. 17 févr. 2019, 19:15

Loki a écrit : ...
(Quelqu'un pourrait me dire comment coder correctement une vidéo Youtube ?)
C'est à dire "pour la mettre" ici ?

> si c'est ça :
- sur ta vidéo YT, tu copies son lien entier
- sur le message que tu es entrain d'écrire, tu cliques sur la zone "vid_youtube", zone qui est juste au dessus de la zone où tu écris...
- voici ce qui arrive : [vid-youtube][/vid_youtube]
- tu positionnes ta souris entre les deux crochets centraux
- tu y colles ton lien
- et là, maintenant, attention : il faut supprimer la partie "gauche" du lien, depuis son début jusqu'à et y compris le signe"="

>>par exemple, le "Coller" initial : [vid-youtube]https://www.youtube.com/user/TheKHaug/v ... =0&sort=da[/vid_youtube]'

>>> donc , la partie à supprimer : [vid-youtube]https://www.youtube.com/user/TheKHaug/videos?flow=grid&view=0&sort=da[/vid_youtube]

>>>> ça devient finalement : [vid-youtube]grid&view=0&sort=da[/vid_youtube]
et ainsi l'écran YT apparaitra dans le msg

- il reste à terminer le message
- appuyer sur la zone Aperçu sous ton msg
- vérifier que le résultat convient
- appuyer sur Envoyer

et hop :wink:
(édité pour précisions)
Modifié en dernier par BB9004 le lun. 18 févr. 2019, 02:59, modifié 1 fois.
A toute vapeur...en + du reste

Loki
Bavard
Messages : 72
Enregistré le : ven. 08 févr. 2019, 19:23
Echelle pratiquée : N;OO;G
Club : EVC45

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par Loki » dim. 17 févr. 2019, 20:14

Alors voyons voir ça. Je clique sur vid_youtube. OK. Je copie mon lien entre les crochets. OK. Je supprime tout avant le égal, le égal compris.

Ça marche ! J'avais essayé d'interpréter le message en surbrillance qui indiquait [vid-youtube]code après le = dans l'adresse URL[/vid_youtube], mais je préférais la clarté d'une datasheet. (mâlin de remplacer le _ par - ; :wink: )



Merci BB9004 ! (êtes-vous un prototype ?)

Par contre je ne peux plus éditer mon message initial. C'est normal ? J'avoue que c'est dans celui-ci que j'aurais voulu faire la modif.

Lecureuil
Bavard
Messages : 75
Enregistré le : mer. 04 janv. 2017, 13:38
Echelle pratiquée : ho
Prénom : stephane
Localisation : lyon (69)
Âge : 53

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par Lecureuil » dim. 17 févr. 2019, 20:43

Loki a écrit : Par contre je ne peux plus éditer mon message initial. C'est normal ? J'avoue que c'est dans celui-ci que j'aurais voulu faire la modif.
normal: il a plus de 2 jours.

Loki
Bavard
Messages : 72
Enregistré le : ven. 08 févr. 2019, 19:23
Echelle pratiquée : N;OO;G
Club : EVC45

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par Loki » dim. 17 févr. 2019, 21:46

mistral39 a écrit :J'apprécie aussi les décodeurs ZIMO. Le SAV est très très très serviable. La doc très bien faite. Les décodeurs sont robustes (tolérants à l'oubli de résistances ... le décodeur, pas la diode qui fume elle). ZIMO va donc sortir à l'automne son concurrent du V5 ESU. C'est la course à l'armement à suivre avec intérêt ...
Ayant fait un projet sonore "from scratch" pour une maquette d'avion sur la base d'utilisation d'un système arduino, je me souviens qu'on se prend vite la tête pour échantillonner les fichiers sons puis les assembler intelligemment en synchro avec le régime moteur. Je pense qu'ESU, ZIMO, et les autres ont une structure d'accueil des fichiers sons qui facilite l'assemblage mais malgré votre présentation j'hésite encore à me lancer par peur que ça ne soit tout de même très chronophage ... A noter aussi que chaque décodeur a son propre système de montage et que celui de ZIMO est beaucoup plus cher que celui d'ESU ou Uhlenbrock.
Quant à vos messages, je les trouve consistants et ils apportent du renouveau dans l’atmosphère de ce forum. Et en plus sans fautes d’orthographe. C'est épatant !
Merci Mistral39 pour votre message. Malheureusement il y en a des fautes. D'autant que je n'aime pas trop rééditer un message. En tant que lecteur on peut se demander ce qui a été maquillé (je vous jure que j'ai essayé plusieurs fois de trouver ce fichu code Youtube. Encore merci BB9004).

Qu'appelez-vous "système de montage" ? Sans vouloir prêcher pour tout le monde, tous les décodeurs sont maintenant compatibles avec pratiquement tous les systèmes de commande DCC. Arrêtez-moi si je dis une bêtise, mais vous pouvez très bien avoir une loc avec un décodeur Zimo expoitée par une centrale EcoS d'ESU. Il y a même des frabiquants de décodeurs qui n'ont pas de systèmes d'exploitations. C'est l'intérêt d'avoir une norme DCC (il faut cependant veiller aux particularités teutonnes : MM et M4(mfx)).

Après pour faire de la programmation sonore, effectivement il vous faudra le programmateur de la marque en question. Je crois qu'il n'y a que le programmateur de Sprog qui est vraiment universel. Cependant, permet-il de charger un fichier sonore, je n'en suis pas sûr.

C'est vrai que le matériel Zimo est plus cher qu'ESU (comptez 140€ pour le Lokprogrammer avec transfo, 200 pour le MXULFA sans transfo).

Cependant à savoir, le MXULFA est également une centrale de commande DCC (ce que ne fait pas le Lokprogrammer me semble-t-il, je laisse les spécialistes ESU me corriger). Donc soit vous avez déjà une centrale DCC et vous pouvez brancher votre MXULFA au bus voie sans avoir besoin de transfo, soit vous vous mettez au DCC avec l'idée de vous mettre à la programmation, vous achetez le MXULFA et le transfo recommandé (30€), et vous avez un confortable 2A qui permets déjà de vous amuser, de découvrir l'exploitation et la programmation sonore en DCC.

Cependant, pour pouvoir charger les fichiers sons dans le décodeur, le MXULFA doit être alimenté au minimum en 16V DC (max 20v). Il peut fonctionner en mode centrale DCC (exploitation et programmation) en AC de 10 à 16v, ou en DC de 12 à 20v.

Je précise également que le MXULFA n'est pas optimisé pour l'exploitation d'un réseau. Vous n'aurez en effet que 9 fonctions possibles (F0 à F8, affichables trois par trois). C'est cependant très pratique pour avoir une véritable voie de test (ma vidéo a été faite avec le MXULFA à la manoeuvre - c'est d'ailleurs pour ça qu'il y a des latences, pour passer d'un bloc de fonctions à un autre).

Puisque vous êtes intéressé par la programmation sonore, il faut savoir que l'achat d'un testeur de décodeur peut être envisagé. J'avoue avoir acheté sceptiquement le MXTAPV, mais je ne regrette pas mon achat. Lorsqu'on fait un programme sonore, on tâtonne, surtout au début. Un testeur de décodeur vous permets donc d'affiner votre programme sans avoir à monter le décodeur dans une locomotive.

Là aussi ESU est moins cher (un peu moins ici) : 40€ pour le testeur de base, 20 € pour son extension "grandes échelles". Le MXTAPS de ZIMO est à 50€, le MXTAPV (pour toutes les échelles) est à 70€.

Pour en avoir parlé avec le très très très serviable SAV Zimo, il m'a été confirmé qu'on peut charger un projet sonore sans testeur de décodeur, directement sur une voie de programmation avec le décodeur dans la locomotive, ou même en branchant directement les fils de prise de courant du décodeur (rouge et noir) au MXULFA. Si vous utilisez les MXTAPS/MXTAPV, je vous conseille d'utiliser un décodeur non NEM651 ou 652, vous pourrez télécharger le fichier plus rapidement avec l'interface SUSI.

Quel système choisir ? C'est toute la question qui a été en partie débattue sur un autre fil. Pour mon point de vue, je dis que la programmation des CV est plus conviviale sur ESU que sur Zimo. Par contre je trouve que les fonctionnalités sont plus étendues, et plus affinables avec Zimo. Pour la partie sonore c'est l'inverse. Il me semble qu'on a été d'accord pour dire que la programmation ESU est plus compliquée qu'avec Zimo. On dit aussi que la programmation sonore ESU est plus riche. Pour ma part j'ai entendu des projets sonores Zimo qui n'avait rien à envier à ceux d'ESU niveau richesse, voire qui les dépasser (je ne veux pas relancer la polémique mais il me semble qu'auparavant le logiciel Zimo pour la programmation sonore marchait comme celui d'ESU. A mon sens Zimo à simplifier l'interface de programmation, en gardant la même puissance).

Je tâcherai de faire des tutos pour montrer la programmation sur le Zimo Sound Programmer, si ça peut aider. Mais puisque vous avez utilisé le mot chronophage, peut-être alors devriez-vous vous aiguiller vers Zimo. Il semblerait (à confirmer) qu'il faille à peu près le même nombre de fichiers à échantilloner (c'est là la véritable bête de somme) quelque soit le système. A priori on est d'accord pour dire que c'est plus simpliste chez Zimo (je le confirme avec le projet que j'ai mis en vidéo) : avec quatre son "chouffs" de base, que vous glissez simplement sur une icône, vous ajustez quelques CV pour optimiser (notamment la synchro avec le roulement de la locomotive, faisable avec n'importe quelle centrale DCC), et le logiciel fait le reste. Comme je le disais, alors que je découvrais l'ensemble du système Zimo, il m'a fallu 1h pour faire un programme basique (20mn pour la partie sonore). M. Bastiani est par exemple beaucoup plus rapide sur Lokprogrammer mais sa longue bibliothèque est révélatrice de son expérience. Sur mon prochain programme en vapeur, or échantillonage, je pense facilement pouvoir diviser ce temps par 2 (et même plus ; objectivement parlant, une fois qu'on a compris le système, ce n'est plus que de la saisie). Pour les diesels et électriques, je n'ai pas encore essayé.

Si vous voulez vous faire votre propre idée, une lecture des manuels peut vous aiguiller (oui j'insiste, pour moi rien qu'en lisant un manuel on se fait une idée d'un système) :
- Manuel Lokprogrammer : la programmation sonore commence p.51 chapitre 11 et s'étend jusqu'à la page 77. Bon courage :wink:
- Manuel Sound Programmer : il fait en tout et pour tout 21 pages, écrit en gros et paragraphes espacés (p.6 à 18 pour la programmation sonore en tant que telle). Pour paramétrer les CV, il vaut mieux utiliser un deuxième logiciel : le Zimo CV Setting Tool.

D'ici quelques jours les manuels du MXULFA et du Zimo Sound Programmer devraient être disponibles en français. C'est comme pour la sortie des nouveaux décodeurs sonores, ESU ou Zimo, il est urgent d'attendre.

Loki
Bavard
Messages : 72
Enregistré le : ven. 08 févr. 2019, 19:23
Echelle pratiquée : N;OO;G
Club : EVC45

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par Loki » dim. 17 févr. 2019, 21:47

Lecureuil a écrit :
Loki a écrit : Par contre je ne peux plus éditer mon message initial. C'est normal ? J'avoue que c'est dans celui-ci que j'aurais voulu faire la modif.
normal: il a plus de 2 jours.
Merci Lecureuil

Avatar du membre
Deimos_epIV
Intarissable !
Messages : 9212
Enregistré le : ven. 23 déc. 2011, 21:25
Echelle pratiquée : HO/DCC
Prénom : Claude
Club : MMF
Localisation : Montpellier (34)
Âge : 61

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par Deimos_epIV » dim. 17 févr. 2019, 23:17

Loki a écrit :Arrêtez-moi si je dis une bêtise, mais vous pouvez très bien avoir une loc avec un décodeur Zimo expoitée par une centrale EcoS d'ESU.
Encore heureux, une norme est faite pour ca !! Même si certains prennent quelques libertés, le fonctionnement de base est assuré.
Loki a écrit :Après pour faire de la programmation sonore, effectivement il vous faudra le programmateur de la marque en question. Je crois qu'il n'y a que le programmateur de Sprog qui est vraiment universel. Cependant, permet-il de charger un fichier sonore, je n'en suis pas sûr.
Non, quelque soit la marque du décodeur.
Loki a écrit :Cependant à savoir, le MXULFA est également une centrale de commande DCC (ce que ne fait pas le Lokprogrammer me semble-t-il, je laisse les spécialistes ESU me corriger)....

...Je précise également que le MXULFA n'est pas optimisé pour l'exploitation d'un réseau. Vous n'aurez en effet que 9 fonctions possibles (F0 à F8, affichables trois par trois).
Si, le Lokprogrammer permet de commander le décodeur sur la voie de programmation comme le fait une centrale, avec la dispo des touches F0, F1 à... F32.
Loki a écrit :Pour en avoir parlé avec le très très très serviable SAV Zimo, il m'a été confirmé qu'on peut charger un projet sonore sans testeur de décodeur, directement sur une voie de programmation avec le décodeur dans la locomotive, ou même en branchant directement les fils de prise de courant du décodeur (rouge et noir) au MXULFA.
Là aussi , heureusement que c'est possible... Tout comme le Lokprogrammer.

Je ne me fais pas l'avocat d'ESU, ils n'en ont pas besoin, je remets juste les choses en place.
Amicalement

En ligne
Avatar du membre
Dnrphil
Intarissable !
Messages : 5925
Enregistré le : jeu. 09 nov. 2006, 21:53
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Philippe
Club : Mériller-Vapeur 24
Localisation : SARLAT LA CANEDA - DORDOGNE
Âge : 60
Contact :

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par Dnrphil » lun. 18 févr. 2019, 09:51

Bonjour.
Cela fait plusieurs années que je pratique le "bricolage" de sons pour mes machines. La plupart étant équipée en ESU, j'ai tout naturellement acheté le Lokprogrammer il a y bien longtemps (fichtre, déjà 10 ans).
J'ai connu et suivi leurs progrès pendant toutes ces années et depuis l'arrivée du logiciel en version V4, la programmation a bien évolué.
Je reste attaché à leur mode de programmation qui, à mon humble avis, me semble plus facile que la technologie décrite dans ce post.
Ma première loco sonorisée a été une 040 Piko avec technologie de l'époque, décodeur Uhlenbrock et sortie son sur prise Susi. Ca fonctionnait mais je ne pouvais pas modifier les séquences sonores.
Deuxième machine, une 150X Roco avec décodeur V3.5 ESU ; je commençais à saisir le fonctionnement mais il me manquait le support informatique pour faire quelques modifications, c'est pourquoi j'ai acheté le Lokprogrammer.
Au fur et à mesure de mon apprentissage, je me suis amusé à modifier les séquences sonores voire même à tenter d'en créer et enfin de construire un petit projet pour les Babazous 1ère génération de la marque Electrotren (grâce à un DVD des Editions du Cabri justement).
Maintenant, toujours avec le logiciel Lokpro, je prends plaisir à faire les modifications sur les machines que je détiens et, le plus important, je me suis habitué à cette technologie.
Quand ROCO a changé de fournisseur pour se tourner vers Zimo (sans nous prévenir d'ailleurs), je me suis retrouvé avec une 72000 première génération sonorisée de la sorte. Lorsque j'ai voulu faire quelques modifications sur ce décodeur Zimo, je me suis tourné vers CDF qui vendait à l'époque les interfaces dédiées à ce système et je me souviens toujours que Mme THOMAS m'a mis en garde sur la différence totale de programmation par rapport à ESU. J'ai donc fait marche arrière et depuis, je boude un peu ROCO. J'ai quand même acheté un SPROG piloté par le logiciel JMRI afin de faire les modifications de base que je souhaitais sur les décodeurs autres que ESU.
C'est là que je me suis un peu heurté à la différence de programmation existant entre ESU et ZIMO.
En effet, en ce qui concerne le premier, si par exemple je souhaite activer ou désactiver une fonction, il me suffit de cocher ou décocher l'option s'y rattachant et c'est terminé. De plus, toutes les possibilité se rattachant à cette option sont rassemblées sous un même masque (activation, désactivation, option physique, option logique, option sonore - ce qu'on appelle le fonction mapping -).
Pour ma 72000 ROCO, rien que pour automatiser l'éclairage des cabines à l'arrêt en fonction du sens de marche, ça a été une prise de tête pas possible. Je ne comprends pas que ZIMO ou ESU ne se soit pas tout bêtement calqué sur le raisonnement du concurrent.
Encore ma 72000, d'origine, les feux avant et arrières sont activés en même temps. Pour les rendre autonomes, avec JMRI, il faut passer par deux masques pour parvenir à ses fins, le "function map" puis le "swiss mapping" dans lequel il faut créer des groupes et surtout faire attention que ces groupes ne rentrent pas en conflit avec des options d'autres masques. Franchement, il y a plus simple et cette simplicité, je l'ai trouvée chez ESU.
Loin de moi l'idée de critiquer ZIMO mais force est de constater que la logique de certains concepteurs est très éloignée de la notre.
Au début, je me suis dit : "bon, il ont compliqué le système pour me faire fuir leur technologie" ; ils y sont presque parvenus mais comme je suis un peu têtu, j'ai fouillé dans les notices pour arriver enfin à un fonctionnement correct de mes machines équipées ZIMO. Je dois quand même avouer que mon dernier achat (une 6500 ROCO) a fait l'objet d'une reprog complète car j'ai tout simplement remplacé le décodeur son ZIMO par un ESU.
Maintenant mon cher Loki, que tu aies compris et acquis la technologie ZIMO, je suis content pour toi.
Tes explications concernant la facilité de concevoir un projet son sous ZIMO ne m'ont pourtant pas convaincu car je reste attaché à la programmation sous le système concurrent.
Je reste persuadé que les deux systèmes se valent mais il faut bien considérer que changer ses habitudes en informatique ne sont pas toujours bienvenues et certains d'entre nous n'ont pas ou plus envie de se remettre en question.
Pour moi, le modélisme, c'est et ça restera un loisir. J'accepte volontiers de partager mes piètres connaissances pour faire avancer les débats dans le respect de chacun. Avant tout, il faut que cela reste un jeu.
Sur ce, je vous souhaite à tous une bonne journée, le soleil est là et je compte bien en profiter.
Régalez vous à partir de 2mn sur cette vidéo avec la séquence culte...



Puis les 141R HJ avec leur alimentation en combustibles totalement différentes.

Philippe (Youtube->dnrphil)

Avatar du membre
BB9004
Loquace
Messages : 1022
Enregistré le : jeu. 09 août 2012, 15:58
Echelle pratiquée : HO
Prénom : Lionel
Localisation : Planète Bleue, à l'est de la ville Lumière : 94
Âge : 64

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par BB9004 » lun. 18 févr. 2019, 12:22

Utile, tous ces échanges (ici et ailleurs) entre connaisseurs de la "chose" :wink:

Donc, "en gros", la programmation de sons, c'est comme la programmation tout court : une fois que l'on s'est investi dans un langage (et ça prend du temps pour être pointu ...) ce n'est pas simple - facile - rapide - efficace, de changer pour un autre.

Le temps d'investissement nécessaire , notamment pour un loisir, n'est pas toujours à la hauteur de la valeur ajoutée "potentielle" par rapport à "l'ancien" langage .

Comme dans bien d'autres domaines, le choix initial conditionne énormément la suite ...

Perso, ce ne sont que des choix PERSONNELS, basés également sur la perspective de rendement de cet investissement... ET là, en fonction de l'expérience (hum, "l'age"...), on ne considère pas l'avenir du même œil ni du même état d'esprit ...

Voili voilou, c'est juste une considération perso.
Partager, oui, opposer, non.

Donc, merci encore aux contributeurs qui partagent leurs savoirs et expériences :applause:

8)
A toute vapeur...en + du reste

Loki
Bavard
Messages : 72
Enregistré le : ven. 08 févr. 2019, 19:23
Echelle pratiquée : N;OO;G
Club : EVC45

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par Loki » lun. 18 févr. 2019, 13:06

Tout à fait d'accord Dnrphil, c'est l'investissement dans un système qui est importante. C'est nécessaire pour le maîtriser, et donc se faire plaisir avec. Sinon on devient frustré et on laisse tomber. Alors je comprends que vous n'ayez pas envie de changer (moi non plus). Seulement il ne faut pas dissuader les autres sous peur d'être mis de côté (moi non plus). Il y a de la place pour tout le monde.

Le plus important c'est de permettre à tout le monde de faire son propre choix avant de se lancer. J'ai pour ma part commencer à foncer tête baissée dans ESU, LA référence. J'ai même acheté le LokProgrammer et commencer à étudier la bête, j'avais bien fouiller les manuels des décodeurs, et c'est vrai que c'est alléchant. Parce qu'en se faisant on découvre toute l'étendue de la programmation DCC et on se dit qu'ils sont les seuls à le faire. Puis en découvrant Zimo j'ai regretté ma perte de temps et d'argent. C'est la raison pour laquelle je tiens à parler de Zimo dans ce forum. Pour permettre à d'autres de choisir. Mais j'avoue que continuer le débat tel qu'il est n'est pas intéressant. Je vais tâcher de faire des tutos. Ce n'est que comme ça qu'on pourra vraiment comparer.

Vous parlez du Swiss mapping. C'est un très bon exemple et c'est très pertinent pour nous modélistes français. En effet, en exploitation, les machines françaises ont un fonctionnement d'éclairage très simples. Deux feux jaunes avant, deux feux rouges arrières (à simplement éteindre si train), un éventuel jeu "code/phare" (c'est possible avec ESU ?). Sauf que si vous faîtes un réseau suisse, ou même un réseau britannique (comme moi), et bien le swiss mapping vous est nécessaire. Je trouve celui de Zimo plus étendu et plus pratique pour sa réelle utilisation que celui de ESU (c'est mon point de vue). D'ailleurs pour les locs françaises, sauf exploitation particulière, avec Zimo il peut simplement s'agir de passer par le CV61 pour activer ou éteindre les feux rouges, sans passer par le Swiss mapping. Mais dans ce cas c'est vrai qu'on peut se demander l'intérêt de cette apparente complexité Zimo vu qu'on n'en as pas besoin (pour ma part elle m'est bien utile).

On en vient donc à la facilité des fonctions. En essayant le système Zimo, êtes-vous passé par le logiciel Zimo CV Setting Tool (ZCS) ?

Merci pour les vidéos !

Pour répondre à Deymos (bonjour Claude !), j'ai beau cherché sur mon LokProgrammer, je ne vais aucun bouton, aucune molette. J'aurais dû préciser que le MXULFA est une centrale DCC indépendante (pour peu qu'elle soit alimentée électriquement). En effet, elle a 4 boutons, une molette, pour programmer ou exploiter. Pas besoin de PC quand on l'utilise comme centrale DCC. Et c'est bien pratique. Je ne cherche surtout pas à insulter, mais j'ai constater un comportement bien distinct propre à une certaine génération : tout faire par le PC (c'est vraiment symptomatique). Je suis d'une génération où on a pris plus de distance avec cet outil. Perso moi ça me gonfle de devoir traîner mon portable partout (et faut-il encore avoir un portable et pas un PC de bureau). Donc oui la MXULFA est plus chère, mais en même temps elle est plus fonctionnelle en tant que telle (car elle peut aussi être commandée par PC avec un câble USB).

Comme je le disais, tu peux carrément l'acheter si tu veux commencer le DCC. Ca fait une centrale DCC d'entrée de gamme (pour 230€ avec transfo) qui te permet de te mettre à la programmation tout de suite. Vous m'excuserez mais rien que ça c'est quelque chose à proposer à un débutant. Et je ne crois pas qu'il y ait d'équivalent sur le marché (je ne demande qu'à être démenti).

Avatar du membre
Deimos_epIV
Intarissable !
Messages : 9212
Enregistré le : ven. 23 déc. 2011, 21:25
Echelle pratiquée : HO/DCC
Prénom : Claude
Club : MMF
Localisation : Montpellier (34)
Âge : 61

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par Deimos_epIV » lun. 18 févr. 2019, 13:57

Loki a écrit :... En effet, en exploitation, les machines françaises ont un fonctionnement d'éclairage très simples. Deux feux jaunes avant, deux feux rouges arrières (à simplement éteindre si train), un éventuel jeu "code/phare" (c'est possible avec ESU ?).
Oui et même plus, de façon très simple quand on a compris la "logique" du mapping ESU et celle des options de sortie.
Loki a écrit :Pour répondre à Deymos (bonjour Claude !), j'ai beau cherché sur mon LokProgrammer, je ne vais aucun bouton, aucune molette. J'aurais dû préciser que le MXULFA est une centrale DCC indépendante (pour peu qu'elle soit alimentée électriquement). En effet, elle a 4 boutons, une molette, pour programmer ou exploiter. Pas besoin de PC quand on l'utilise comme centrale DCC. Et c'est bien pratique. Je ne cherche surtout pas à insulter, mais j'ai constater un comportement bien distinct propre à une certaine génération : tout faire par le PC (c'est vraiment symptomatique). Je suis d'une génération où on a pris plus de distance avec cet outil. Perso moi ça me gonfle de devoir traîner mon portable partout (et faut-il encore avoir un portable et pas un PC de bureau). Donc oui la MXULFA est plus chère, mais en même temps elle est plus fonctionnelle en tant que telle (car elle peut aussi être commandée par PC avec un câble USB).
La platine Lokprogrammer est indissociable de son logiciel. C'est ce dernier qui fait toute sa puissance. La commande se fait à travers ce dernier et cette possibilité permettant de contrôler le résultat d'un projet avec quelque interface que ce soit est AMHA la moindre des choses !
Loki a écrit :Comme je le disais, tu peux carrément l'acheter si tu veux commencer le DCC. Ca fait une centrale DCC d'entrée de gamme (pour 230€ avec transfo) qui te permet de te mettre à la programmation tout de suite. Vous m'excuserez mais rien que ça c'est quelque chose à proposer à un débutant. Et je ne crois pas qu'il y ait d'équivalent sur le marché (je ne demande qu'à être démenti).
Une centrale n'est pas qu'un simple générateur de trames DCC, ce qu'est - accessoirement - le MXULFA avec ses organes physiques de commande (comme l'est le Lokprogrammer à travers son interface logicielle).

L'objectif d'un débutant est avant tout de commander ses trains et si il "voit plus loin" avec un projet de réseau, ce n'est pas dans la programmation des sons mais dans l'exploitation plus ou moins automatique dudit réseau . Et là, il faut considérer tout le reste, c'est à dire les différentes interfaces permettant le pilotage d'un réseau avec ou sans l'aide de l'informatique (rétro-signalisation, détection d'occupation, etc.). Dans ce cas, la DR 5000 par exemple - avec l'aide de l'informatique - "écrase" littéralement le MXULFA pour 100€ de moins !

Tout ces débats qui nous éloignent de la programmation des sons chez Zimo ont déjà eu lieu plusieurs fois sur ce forum, il suffit de chercher un peu. Ce n'est pas du tout ce que j'attends de ce sujet... Voir son titre...
Amicalement

Loki
Bavard
Messages : 72
Enregistré le : ven. 08 févr. 2019, 19:23
Echelle pratiquée : N;OO;G
Club : EVC45

Re: ZIMO SOUND SYSTEM

Message par Loki » lun. 18 févr. 2019, 19:29

Deimos_epIV a écrit :L'objectif d'un débutant est avant tout de commander ses trains et si il "voit plus loin" avec un projet de réseau, ce n'est pas dans la programmation des sons mais dans l'exploitation plus ou moins automatique dudit réseau .
Décidément les gens sont bien péremptoires sur ce forum, ça me fait penser à quelques discussions que j’ai eu avec des personnes de mon âge : "j'ai voulu essayé le petit train mais je suis tombé sur un type qui m'a dit il faut faire ça, ça et ça."

Je suis débutant et je peux vous dire que l’automatisation c’est le dernier de mes soucis. Quand on commence on ne veut pas automatiser, et regarder ses trains passer tel un spectateur. D’une part si on veut de l’automatisme à outrance on fait du jeu vidéo, et on reste spectateur. Mais l’intérêt du modélisme c’est de passer au réel. On veut les conduire ses locs, pas les automatiser. On veut les bidouiller, les modifier. L’automatisation c’est votre délire de modélistes qui ont déjà 30 ans d’expérience. Un peu de place pour les jeunes. Vous croyez vraiment que c’est avec l’automatisation que vous donnerez envie à des personnes de s’y mettre ? Faut plutôt leur donner envie de croquer dans le gâteau. D’avoir un train qui crisse quand il freine, de lui allumer ses lanternes en différents modes, de pouvoir le faire manœuvrer en activant différents aiguillages sur le passage.

Combien de réseau j’ai pu voir où les gars se font royalement chier derrière leur pupitre, se regardant même dans le blanc des yeux en attendant le prochain projet ? Et bien pas qu’un peu. Par contre j'aime beaucoup les réseaux où ce sont les types eux-mêmes qui sont aux commandes. Ils sont actifs, ça donne envie. Peut-être n'ont-ils pas peur qu'on voit les défauts de leur réseau. Ils s'en moquent sans doute, et ils ont raison.

Rappelez-vous donc quand vous avez commencé. Vous auriez aimé que tout soit automatisé ? Bien au contraire. C’est par la suite qu’on vient à l’automatisation. Quand on commence à construire sérieusement son réseau, qu’on élabore son TCO. Mais si vous n’avez pas un premier moteur qui vous a donné envie de le construire ce réseau, vous n’y parviendrez jamais à l’automatisation. C’est mettre la charrue avant les bœufs.

Je crois que le modélisme ferroviaire à une énorme épingle du jeu à tirer de l'industrie globale du jouet dans les années à venir. J’ai eu l’opportunité de pouvoir être à la Spielwarenmesse cette année, je peux vous dire que l’aile dédiée au modélisme ferroviaire était parmi les plus dynamiques, alors que celle consacrée aux jouets électroniques était poussive (pas grand-chose mis à part des drones, des drones et encore des drones. Ah tiens des drones, j’avais pas vu). Les gens vont avoir envie de revenir à quelque chose d’interactif, mais également avec lequel on puisse évoluer dans le temps (pas simplement jouer 5mn et passer à autre chose). Mais si c’est pour se planquer derrière un PC, ils iront voir ailleurs.

D’autant que la tranche des 30-35 ne culpabilisent plus de « jouer » comme cela a pu être le cas avec les générations précédentes, surtout en France.

Je vais prochainement faire une formation à l'Institut Mines-Telecom, autour de la fabrication numérique. Et bien je vous le donne en mille, je vous le donne en 100, un des exercices c'est de faire un passage à niveau (détection avec IR, puis déclenchement des barrières). Et les gars ils ne connaissent même pas Locoduino, encore moins le modélisme ferroviaire. Si ça se trouve un de leur type se lancera dans l'affaire avec son monde de geek et ils découvriront un jour que vous existez (c'est possible qu'ils ne respectent pas les cantonnements SNCF et qu'ils mélangent une locomotive DR avec des wagons anglais :o )

Avant de "voir plus loin" il faut déjà "montrer".

Répondre